Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Tarbes en Tango : Durant 9 jours, Tarbes va vivre au rythme de l’Argentine

vendredi 7 août 2015 par Rédaction

Le festival international de tango Argentin « Tarbes en Tango » organisé par la mairie de Tarbes, l’office de tourisme et l’association Tangueando d’Ibos va se dérouler du 15 au 23 août prochain. Ce jeudi en fin de matinée , dans son bureau, Gérard Trémège était aux cotés des organisateurs du festival Michel Duhamel et Manée Bruyère, de l’association Tangueando et des responsables de l’office de tourisme pour la présentation du programme de l’édition 2015.

En introduction le maire de Tarbes a souligné :

« Les animations se succèdent durant l’été, nous venons tout juste de plier Equestria sur le site des haras, que voilà le chantier du festival du Tango qui s’ouvre.

A partir du 15 août, nous allons accueillir les tangueros qui viennent de partout : de France, d’Europe et encore plus loin. En espérant que la météo soit plus clémente que pour Equestria qui a gâché deux journées.

C’est la 18ème édition qui va s’ouvrir dont 15 ans avec l’association Tangueando. Durant toutes ces années, nous avons fait un excellent travail ensemble pour ce festival qui a pris une dimension exceptionnelle grâce à notre collaboration parfaitement équilibrée et comprise par l’office de tourisme. »

Il a ensuite remercié l’équipe de l’office de tourisme pour le travail formidable ainsi que l’association Tangueando.

D’un ton très amusé, le maire de Tarbes regrette qu’après toutes ces années il n’ait pas appris à danser le Tango !

Michel Duhamel poursuit en présentant les grands moments du festival :

« L’association Tangueando met tout son poids pour que le festival fonctionne au mieux avec de nombreux bénévoles.

Pour cette 18ème édition, il n’y aura pas de révolution dans le festival, nous avons décidé de poursuivre et d’améliorer tout ce qui est possible.

Les temps forts :

-Le spectacle d’ouverture au jardin Massey le samedi 15 de 18 à 18h30 avec un couple de Maestro Osvaldo Pérez y Graciela Guerreira.

-La soirée des Maestros le mardi 18 à 21 h sous la halle Marcadieu.

-Deux grands spectacles qui allient l’art du cirque et le tango.

-Cinq concerts au Théâtre des Nouveautés.

Mais aussi : des ateliers danse, instruments, chants, des apéros tango, des milongas, des expositions, des conférences, des projections de films au Parvis etc.…

Les nouveautés :

-Les commerçants tarbais organisent cette année des animations tango.

-la grande première à Tarbes le vendredi 21 août, de 23 h à 5 h, sous la Halle Marcadieu une Battle roulotte tango avec deux orchestres reconnus. »

Michel Garnier, directeur de l’office de tourisme enchaine :

« Ce qui fait la spécificité et la force du tango à Tarbes c’est la programmation très éclectique, le tangueros trouve à Tarbes tout ce qu’il attend d’un festival, il y a vraiment de tout : de l’expo à l’apéro tango en passant par les milongas, les spectacles etc.….

Il y a aussi les retombées économiques locales qui sont très importantes. Un festival qui apporte de la dynamique aux commerces locaux, on l’estime entre 2 et 3 millions d’euros. Le festivalier vient à Tarbes entre 5 et 10 jours. La programmation a été faite pour toucher le grand public.

La fréquentation c’est 15 000 personnes et 100 artistes, les maestros sont de renommée mondiale. »

Il a ensuite remercié les partenaires mais aussi les bénévoles qui sont toujours présents pour la bonne réussite des manifestations. Et de rajouter : « Sans les bénévoles rien ne serait possible. »

Le maire de Tarbes concluait en rappelant l’hommage rendu au festival par le ministère du Tourisme argentin : 

« C’est fort que ce soit l’Argentine qui nous offre un livre du Tango à Tarbes, il y a aussi le Bandonéon qui nous a été offert et qui est installé au parc Bel Air.

Peut être pourrait-on imaginer grâce au festival du Tango un rapprochement étroit avec une ville d’Argentine sur une thématique qui pourrait nous unir au-delà du Tango ? »

Nicole Lafourcade

 Site internet 

LIRE (.pdf)



titre documents joints

7 août 2015
info document : PDF
2.3 Mo