Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
Accueil > FAITS DIVERS > FAITS DIVERS

FAITS DIVERS

Articles de cette rubrique


Excès de vitesse de plus de 50 km/h (https://www.facebook.com/GGD65/) (FAITS DIVERS)

mardi 20 octobre 2020 par Rédaction

Le samedi 17 octobre 2020 à 15H30, le conducteur d’une Austin MINI circule à très vive allure sur la RD921, en agglomération de Lau-Balagnas (65), en provenance d’Argelès-Gazost (65). Il est contrôlé par les gendarmes du peloton motorisé de Tarbes qui enregistrent une vitesse de 108 km/h, pour une vitesse autorisée de 50 km/h. La vitesse de 102 km/h sera retenue, soit + 52 km/h. Intercepté, le conducteur de 19 ans déclare aux gendarmes très simplement être en retard. Il fera l’objet d’une contravention de 5ème classe. Les gendarmes ont procédé à la rétention immédiate de son permis de conduire.

La semaine précédente, en plein après-midi, le conducteur d’un véhicule Peugeot 308 circule à très vive allure sur la RD939 en direction de Lannemezan (65). Hors agglomération, lieu-dit Les Barraques, il est contrôlé par les motocyclistes de la brigade motorisée de Lannemezan à une vitesse de 136 km/h pour une vitesse autorisée à 70 km/h. La vitesse de 129 km/h sera retenue, soit +59 km/h. Intercepté, le conducteur déclare aux gendarmes rentrer chez lui à Bégole (65) après avoir réalisé quelques achats de matériels sans avoir surveillé son compteur. Les gendarmes ont là encore procédé à la rétention immédiate de son permis de conduire et son véhicule a été immobilisé.



Des gérants d’un dépôt-vente automobile de l’agglomération tarbaise peu scrupuleux arrêtés par la Gendarmerie des Hautes-Pyrénées (FAITS DIVERS)

vendredi 16 octobre 2020 par Rédaction

En janvier 2019, les gendarmes du peloton motorisé de Tarbes interviennent sur l’autoroute A64. Le contrôle des documents du véhicule laisse apparaître que le certificat de cession présenté est manifestement faux. Les investigations permettent rapidement de remonter jusqu’à la société à l’origine de cette malversation.

Au cours de longs mois d’enquête, les gendarmes découvrent que plusieurs véhicules haut de gamme laissés en dépôt-vente ont été revendus sans que les propriétaires ne perçoivent le moindre paiement. Certaines victimes se sont également aperçues que leur véhicule avait été utilisé à leur insu. Plusieurs anomalies sur des commandes de voitures d’importation sont également mises en lumière. Cette enquête minutieuse permet également de mettre en exergue de nombreuses infractions financières et du travail illégal.

Une dizaine de victimes sont ainsi identifiées dans les départements des Hautes-Pyrénées, de la Haute-Garonne, du Gers et des Pyrénées-Atlantiques pour un préjudice estimé à plus de 130 000 €.

Les trois cogérants ont été placés en garde à vue en octobre 2020 et devront prochainement répondre de leurs actes devant la justice tarbaise.

Le contrôle des voies de communication et des flux, la sécurité routière et des transports ainsi que la lutte contre les trafics en ce domaine sont le lot quotidien des motocyclistes de la gendarmerie nationale.

(source https://www.facebook.com/GGD65/)



Une automobiliste de 86 ans meurt percutée par un train au passage à niveau d’Ossun (FAITS DIVERS)

dimanche 11 octobre 2020 par Rédaction

Une automobiliste bigourdane de 86 ans est morte ce dimanche à 12 h 30, percutée par un train au passage à niveau 172 d’Ossun, situé rue Voltaire. Selon le conducteur de ce TER Toulouse-Bayonne, l’automobiliste aurait été coincée entre les deux barrières du passage à niveau au moment où le train est passé.

Aucun des 32 passagers de l’appareil n’a été blessé. Ils ont rejoint la gare d’Ossun à pied puis des cars les ont conduits jusqu’à leur destination.

Le passage à niveau d’Ossun n’est pas classé particulièrement dangereux.



Rejet de la demande de mise en liberté pour le preneur d’otages de Lourdes (FAITS DIVERS)

jeudi 10 septembre 2020 par Rédaction

La chambre d’instruction de la cour d’appel de Pau a examiné mardi la demande de remise en liberté de Romio Rizkallah, 51 ans, mis en examen notamment pour tentative d’assassinat après la prise d’otages qui s’était déroulée à Lourdes en avril 2019. Selon les éléments de l’enquête, il avait séquestré son ex-compagne et les parents de celle-ci et avait même tiré sur son ex-conjointe.

Depuis incarcéré à la maison d’arrêt de Pau, le quinquagénaire réclamait sa libération, car inquiet depuis le 4 août et l’explosion au port de Beyrouth, où habiterait sa famille dont il n’aurait plus de nouvelles.

Les juges ont cependant rejeté ce jeudi sa demande de mise en liberté. Pointant un risque de pression sur les témoins et les victimes ainsi que pour garantir son maintien à la disposition de la justice. Une décision "sans surprise" commente Me Julien Marco, avocat de la partie civile.



Tarbes : vaste opération antidrogue à Laubadère (FAITS DIVERS)

jeudi 10 septembre 2020 par Rédaction

Mercredi, vers 17 heures, sur réquisition du Procureur de la République et dans le cadre du plan national de lutte contre le trafic des stupéfiants, les policiers tarbais ont mené une « vaste opération antidrogue ciblée ». Une cinquantaine de policiers et des équipes cynophiles spécialisées dans la recherche de drogue ont été mobilisés. Il y aurait eu 9 personnes interpellées et une certaine quantité de stupéfiants auraient été saisies. D’autres interpellations devraient suivre dans les prochains jours.



Deux soldats du 1er RHP de Tarbes tués en opération au Mali (FAITS DIVERS)

samedi 5 septembre 2020 par Rédaction


Deux militaires de la force française Barkhane au Sahel, du 1er régiment de hussards parachutistes de Tarbes, ont été tués en opération samedi au Mali par l’explosion d’un engin explosif improvisé (IED) au passage de leur véhicule blindé, a annoncé l’Elysée.

"Le Président de la République a appris avec une très vive émotion la mort de deux militaires français, le brigadier-chef de première classe S.T. et le hussard parachutiste de première classe Arnaud Volpe, après la destruction de leur véhicule blindé par un engin explosif improvisé, ce matin lors d’une opération dans la région de Tessalit au Mali", a indiqué la présidence dans un communiqué, ajoutant qu’un troisième militaire avait été blessé dans l’explosion. (...)



Tags anti-islam sur la mosquée de Tarbes (FAITS DIVERS)

mercredi 2 septembre 2020 par Rédaction

Des tags anti-islam ont été découverts mercredi 2 septembre sur les murs de la mosquée de Tarbes, selon la préfecture des Hautes-Pyrénées, suscitant la condamnation et le « dégoût » du ministre de l’Intérieur Gérard Darmanin.

Le maire LR de Tarbes Gérard Trémège, qui s’est rendu sur place, s’est déclaré « indigné par ces actes odieux de profanation », survenue « en ce jour d’ouverture du procès des attentats contre #CharlieHebdo et #HyperCacher ». « J’adresse toutes mes pensées et mon soutien à la communauté musulmane tarbaise, profondément heurtée ce (mercredi) matin », a-t-il ajouté dans un tweet.

Tweet de Rodrigue Furcy, préfet des Hautes-Pyrénées :
"Suite aux tags découverts sur la façade de la mosquée du quartier Mouysset, je me suis rendu sur place ce matin en présence du maire de #Tarbes.

J’ai tenu à apporter mon soutien aux responsables de ce lieu de culte face à cet acte inacceptable.

Les enquêteurs sont à pied d’oeuvre, sous l’autorité du Procureur de la République pour identifier au plus vite les auteurs.

L’ensemble des relevés ont été réalisés dès ce matin, ce qui permettra d’effacer ces tags dans la journée.

Des tags anti-islam ont été découverts mercredi 2 septembre sur les murs de la mosquée de Tarbes, selon la préfecture des Hautes-Pyrénées, suscitant la condamnation et le « dégoût » du ministre de l’Intérieur Gérard Darmanin.

Le maire de Tarbes Gérard Trémège, qui s’est rendu sur place, s’est déclaré « indigné par ces actes odieux de profanation », survenue « en ce jour d’ouverture du procès des attentats contre #CharlieHebdo et #HyperCacher ». « J’adresse toutes mes pensées et mon soutien à la communauté musulmane tarbaise, profondément heurtée ce (mercredi) matin », a-t-il ajouté dans un tweet.

Tweet de Rodrigue Furcy, préfet des Hautes-Pyrénées :
"Suite aux tags découverts sur la façade de la mosquée du quartier Mouysset, je me suis rendu sur place ce matin en présence du maire de #Tarbes.

J’ai tenu à apporter mon soutien aux responsables de ce lieu de culte face à cet acte inacceptable.

Les enquêteurs sont à pied d’oeuvre, sous l’autorité du Procureur de la République pour identifier au plus vite les auteurs.

L’ensemble des relevés ont été réalisés dès ce matin, ce qui permettra d’effacer ces tags dans la journée.

Ces actes n’ont pas leur place dans notre République”.



Bordères-sur-l’Echez : Important incendie au centre de compostage Véolia (FAITS DIVERS)

mercredi 26 août 2020 par Rédaction

Lundi soir, vers 21 h30, un incendie s’est déclaré sur le site de Véolia Compostage, sur la zone industrielle de Bordères-sur-l’Echez. L’incendie serait parti de souches de bois et de palettes, sur un volume d’environ 4 500 m3. D’importants moyens ont été déployés : plusieurs engins et une cinquantaine de pompiers. Pour s’approvisionner en eau, les pompiers ont fait appel aux agriculteurs pour se connecter au réseau d’irrigation. Ce mardi matin, un panache de fumée se dégageait encore du monticule. Tout risque de propagation étant écarté, il a été décidé de laisser le monticule se consumer tout seul. Des pompiers sont restés sur place au cas où il y aurait une reprise de feu. Heureusement qu’il n’y a pas eu de vent car à proximité se trouvaient plusieurs dizaines de milliers de tonnes de déchets verts. Une catastrophe a sans doute été évitée. Une enquête est en cours.



Accident du funiculaire du Pic du Jer à Lourdes (FAITS DIVERS)

mardi 11 août 2020 par Rédaction

Finalement, le bilan des blessés suite à cet accident a été revu à la baisse. On a dénombré 11 blessés, 9 ont été transportés au centre hospitalier de Lourdes. Un expert s’est rendu sur place. Ses conclusions ont confirmé que l’orage était bien à l’origine de l’accident, il n‘y a eu aucun défaut ni aucune faute. Le funiculaire va rouvrir vendredi 14 août, à 10 h



LOURDES - Violent orage sur le Pic du Jer : quatorze blessés dont deux graves (FAITS DIVERS)

lundi 10 août 2020 par Rédaction

Ce lundi, vers 17h, un violent orage s’est abattu sur Lourdes, occasionnant une coupure de courant momentanée la partie sud de la ville. L’alimentation du funiculaire du pic du Jer a été coupée, ce qui a provoqué un arrêt brutal de la cabine qui circulait à ce moment-là dans le sens de la descente. Les passagers ont été projetés vers le fond. Des témoins prétendent que la foudre serait tombée sur les rails.

D’après un premier bilan provisoire, 14 personnes ont été blessées, dont deux assez sérieusement. Parmi les victimes, il y aurait un bébé de 3 mois, dont on ignore l’état de santé. Un important dispositif de secours a été envoyé sur place.

C’est la première fois qu’un tel incident se produit sur ce funiculaire, construit au début de l’année 1900.