Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Le régime de l’auto-entrepreneur n’est pas compatible avec l’artisanat !

lundi 3 juin 2013 par Rédaction

Une véritable campagne d’intimidation tend à contrer tout dialogue avec le gouvernement pour rendre le régime de l’auto-entrepreneur moins injuste et limiter son impact catastrophique sur l’économie. Ses instigateurs méconnaissent l’artisanat et se trompent de volière !

Ce modèle économique ne correspond pas à l’artisanat, dont l’exercice est fondé sur la qualification et la création d’une véritable entreprise, une entreprise qui investit, embauche et transmet un savoir-faire notamment par l’apprentissage.

L’artisanat a besoin de vraies activités, de vraies entreprises et donc de vrais entrepreneurs. Un régime qui ne permet ni l’investissement, ni la transmission du savoir, ni l’emploi n’est pas un régime qui est en phase avec le secteur de l’artisanat.

Peut-être, l’auto-entrepreneur est-il un régime adapté aux professions qui ne nécessitent pas d’investissement qui doivent être amortis. Pour l’artisanat, les auto-entrepreneurs viennent, avec des avantages fiscaux et sociaux disproportionnés, déstabiliser un secteur qui ne pourra plus rendre les services de proximité, qui ne pourra plus être là où on en a besoin, qui ne pourra plus accueillir de jeunes et qui ne pourra plus soutenir l’économie. Les artisans subissent la double peine, à la fois le recul économique et la concurrence déloyale de personnes qui bénéficient d’avantages qui leur sont refusés !

Les chambres de métiers et de l’artisanat dont la mission est de permettre aux entreprises artisanales de se développer attendent que les mesures envisagées par la ministre de l’Artisanat, Sylvia Pinel, y remédient en urgence.