Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Refuser l’abandon du peuple syrien aux crimes d’Assad !

vendredi 31 mai 2013 par Rédaction

Les témoignages s’accumulent sur l’utilisation d’armes chimiques par le régime de Bachar Al-Assad. Face à un peuple soulevé depuis plus de deux ans pour la liberté et la dignité, la terreur de masse ne cesse d’augmenter. Après le mitraillage des manifestations, les tortures systématiques, la manipulation du confessionnalisme, l’usage de chars, de l’aviation, de missiles Scud contre les populations civiles jusque dans les hôpitaux, les villages massacrés, le bombardement des champs et des commerces pour affamer les zones libérées… maintenant l’utilisation de gaz de combat, qui probablement ne fait que commencer ! En effet, Assad bénéficie d’une impunité scandaleuse de la « communauté internationale ».

D’un côté, le régime est déterminé à écraser son peuple et ne recule devant aucun mensonge. Il bénéficie de l’aide militaire et logistique ferme de la Russie de Poutine (avec son savoir-faire en Tchétchénie), de l’Iran et du Hezbollah libanais qui a troqué son étiquette de résistant à Israël contre celle de mercenaire bourreau du peuple syrien. De l’autre les puissances occidentales miment le soutien à l’opposition, tout en la poussant dans les bras des émirs intégristes d’Arabie Saoudite et du Qatar qui monopolisent l’aide concrète. En spectateurs, les peuples du monde à qui on fait croire qu’ils ne peuvent rien faire de plus.

Le NPA condamne les interventions étrangères directes en Syrie, mais aussi les tergiversations honteuses des Etats qui favorisent les massacres en différant toute livraison d’armes pour l’autodéfense des insurgés, comme l’Union Européenne vient de le faire dans sa novlangue habituelle. Aussi hypocritement, l’essentiel de l’aide humanitaire est confiée aux organismes du régime la réservant ainsi aux zones qu’il contrôle. Nous dénonçons le mirage d’une énième conférence internationale de « négociation » à Genève, aux conditions du pouvoir russe et qui ne servira qu’à aider la survie du régime d’Assad et diluer sa responsabilité dans la guerre civile.

Nous saluons l’héroïsme du peuple syrien dans sa lutte contre le despotisme, focalisé ces jours ci dans les régions d’Al-Qusayr et Homs martyrisées. Nous encourageons tous les citoyens et les citoyennes du monde à organiser le secours matériel aux réfugiés et aux zones contrôlées par les conseils locaux, en coordination avec les associations syriennes qui défendent les objectifs de cette révolution pour la liberté, la démocratie, la justice sociale, l’indépendance nationale dans le respect des minorités et le refus du confessionnalisme.

Enfin, le NPA dénonce la tartufferie du gouvernement français qui par le rétablissement du visa de transit obligatoire pour les Syriens, contribue à empêcher ces derniers de fuir la mort et de se mettre à l’abri.
La révolution syrienne doit vaincre, le criminel de guerre Assad doit être jugé !

Tarbes, le 31 mai 2013