Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Aux serres municipales de Tarbes, vous avez dit « développement durable » ?

lundi 6 mai 2013 par Rédaction

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Pas besoin d’être
militant d’une association écolo. Ici, le développement durable (1) se vit au
quotidien de manière naturelle. Ce n’est pas une affaire de discours, c’est une
pratique normale.

<span
style='font-size:14.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>La protection de la ressource en eau

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>La ville de Tarbes
contribue à la protection de la ressource en eau par des pratiques écologiques.
La plus visible est la récupération de l’eau de pluie de tous les toits de la
structure (2). Et puis, c’est le compostage des déchets verts qui permet
d’apporter un amendement organique à la place des engrais chimiques. Tous les Tarbais
ayant un jardin devrait utiliser cette pratique.
Certaines villes vont même jusqu’à fournir des poules à 1€ l’unité pour manger
certains déchets organiques. La ville de Tarbes ira-t-elle jusque-là ?
Respecter le milieu c’est aussi planter des essences adaptées avec le plus de
diversité possible en associant des plantes annuelles, vivaces et graminées en
tous genres. C’est aussi avoir le moins possible recours aux pesticides
chimiques. « S’il y a une grosse
poussée de pucerons au début de la production on ne prendra pas le risque de
perdre notre production »
nous dit Christophe Bouhaben.
« Mais il existe maintenant des
produits ciblés qui évitent de tout tuer et qui permettent de casser l’éruption
de pucerons ».

<span
style='font-size:14.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>Des produits « Biotop »

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Aux serres municipales,
des pratiques sont utilisées pour éviter l’emploi de produits chimiques. <span
style='mso-spacerun:yes'> 
Par exemple, <span
style='mso-spacerun:yes'> la taille des parties malades et l’utilisation
de produits tolérés en agriculture biologique. C’est le cas des produits à base
d’ortie http://www.aujardin.info/fiches/purinortie.php
 et de prêle <a
href="http://www.naturendie.fr/index.php?page=produit-purin-prele">http://www.naturendie.fr/index.php?page=produit-purin-prele
 et surtout les larves de coccinelles qui
se nourrissent de pucerons. <a
href="http://fr.jardins-animes.com/larves-de-coccinelle-europeenne-anti-pucerons-p-347.html?gclid=CJXnmbnBgLcCFcXKtAodZWcAdA">http://fr.jardins-animes.com/larves-de-coccinelle-europeenne-anti-pucerons-p-347.html?gclid=CJXnmbnBgLcCFcXKtAodZWcAdA
.  Mais dans ce cas, il faut des
conditions bien précises d’utilisation pour éviter de perdre les larves.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Une information des
jardiniers amateurs était proposée sur place avec des panneaux explicatifs. Il
est également possible de retrouver ces conseils chez « <span
class=SpellE>Biotop
 », « une entreprise française spécialisée
dans la recherche et la production de solutions alternatives pour la protection
des plantes et des denrées. Ces solutions sont efficaces et respectueuses de
l’environnement ». <a
href="http://www.biotop.fr/index.php/l-entreprise/presentation-de-biotop.html">http://www.biotop.fr/index.php/l-entreprise/presentation-de-biotop.html
Une démarche volontaire qui pourrait être suivie par tous les Tarbais y compris
dans les bacs à fleur des balcons où viennent butiner les abeilles.

<span
style='font-size:14.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>Pas encore des poules

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>La ville de Tarbes
n’utilise pas encore brebis et chevaux pour tondre le gazon. Néanmoins, les
pelouses de certains ronds-points
présentent l’avantage d’avoir des pelouses regorgeant de champignons
comestibles (nous ne dirons pas lesquels). Preuve d’une bonne santé de notre
environnement.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>En matière de
développement durable, la ville de Tarbes a pour projet une chaufferie centrale
au bois. Ira-t-elle jusqu’à proposer des poules pour éliminer les déchets
organiques et participer au sauvetage de la poule noire Astarac-Bigorre (poule
gasconne), acte bienveillant de développement de la biodiversité pyrénéenne (3).
Mais qui sait, un jour, pour compléter le Jardin Massey ?

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Au-delà de la simple
visite des serres, cette journée aura été une occasion d’information du public
sur de nombreux sujets.

<span
style='font-size:12.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>Louis Dollo

<span
style='font-size:10.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif";mso-fareast-font-family:"Times New Roman"'><span
style='mso-list:Ignore'>(1) 
11.0pt;line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>C’est en 1992,
au Sommet de la Terre à Rio qui s’est tenu sous l’égide des Nations Unies, qu’a
été officialisée la notion de développement durable et celle des trois piliers
(économie/écologie/social) : un développement économiquement efficace, socialement
équitable et écologiquement soutenable. Avant ce sommet de Rio, Mme Gro Harlem
Brundtland, Premier Ministre norvégien, avait en 1987, défini le développement
durable (plus précisément le développement soutenable) comme étant <i
style='mso-bidi-font-style:normal'>« un développement qui répond aux besoins du
présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux
leurs ».

<span
style='font-size:10.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif";mso-fareast-font-family:"Times New Roman"'><span
style='mso-list:Ignore'>(2) 
11.0pt;line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Comment
récupérer l’eau de pluie
http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/maison/d/recuperation-de-leau-de-pluie-la-bonne-idee_834/c3/221/p1/

<span
style='font-size:9.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;mso-bidi-font-family:
Calibri'>(3) 
11.0pt;line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Des communes et
communautés de communes proposent d’adopter des poules pour un euro afin de
diminuer la quantité de déchets. C’est le cas de Podensac (13 communes et
20 000 habitants) selon Le Point.fr du 13 février 2013 <a
href="http://www.lepoint.fr/societe/des-poules-pour-diminuer-la-quantite-de-dechets-13-02-2013-1627056_23.php">http://www.lepoint.fr/societe/des-poules-pour-diminuer-la-quantite-de-dechets-13-02-2013-1627056_23.php
dans la Sarthe, la commune de Pincé selon Actu-Environnement du 29 mars 2012 <a
href="http://www.actu-environnement.com/ae/news/recyclage-dechets-organiques-poules-sarthe-15322.php4">http://www.actu-environnement.com/ae/news/recyclage-dechets-organiques-poules-sarthe-15322.php4
ou à proximité de Besançon selon La Pays du 21 mars 2013 <a
href="http://www.lepays.fr/doubs/2013/03/21/des-poules-adoptees-pour-picorer-nos-dechets">http://www.lepays.fr/doubs/2013/03/21/des-poules-adoptees-pour-picorer-nos-dechets
<span
style='font-size:9.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%'>