Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Communiqué de presse du groupe UMP-non inscrits du Conseil régional Midi-Pyrénées

jeudi 9 juillet 2009 par Rédaction
Plan de relance régional : la vérité des chiffres
===

Gérard TREMEGE, président du groupe d’opposition, rappelle que le plan de relance voté le 25 juin dernier par le Conseil Régional représente pour la collectivité un effort supplémentaire de 80 millions d’euros pour l’année 2009 (dont près de la moitié est financée par l’Etat via le versement anticipé du fonds de compensation de la TVA) et non de 368 millions comme le prétend le Président du Conseil Régional

Nous attendions avec impatience de savoir quelle réponse la Région allait apporter à la crise qui bouscule notre économie. Le président du Conseil Régional l’a donnée à l’occasion de l’assemblée plénière du 25 juin en proposant un plan de soutien à l’économie pour 2009-2010. Tout ce qui concourt à atténuer les effets de la crise sur les entreprises et les particuliers et à accélérer la sortie de crise est le bienvenu. C’est pourquoi le groupe UMP a approuvé ce plan. Néanmoins, nous avons assorti notre approbation de deux remarques.

La 1ère tient à l’absence de concertation qui a présidé à son élaboration. Transmis 48 h seulement avant le vote de l’assemblée, le plan n’a pas été examiné en commission des finances alors même qu’il impactera le budget de la collectivité. « Inachevé », nous a-t-on fait savoir. Mais, alors, comment expliquer que le magazine Midi-Pyrénées Infos de juillet/août (sorti de l’imprimerie 48 h avant la séance plénière) consacre 4 pages au plan ? Le groupe UMP regrette, une fois de plus, que la communication ait primé sur le débat.

La 2nde tient au plan lui-même. Les 63 mesures qu’il contient, pour un montant estimé à 800 M d’euros sur 2 ans, relèvent pour la plupart de dispositifs existants amendés ou renforcés. Surtout, si l’on distingue ce que la Région met véritablement sur la table pour faire face à la crise des engagements qui ont déjà été pris dans le cadre du budget primitif, il ne s’agit pas, pour 2009, de 368 M d’euros supplémentaires comme il a été annoncé, mais de 80 M d’euros (dont 68 en investissement), soit l’équivalent de l’enveloppe affectée dans le cadre de la délibération modificative au budget primitif votée le même jour, laquelle est financée pour moitié par le versement anticipé par l’Etat de 38 M d’euros au titre du fonds de compensation de la TVA. L’effort de la collectivité n’est certes pas négligeable mais prétendre qu’il atteint 368 M d’euros en 2009 relève de l’illusion. A l’inverse, l’effort consenti par l’Etat en Midi-Pyrénées (600 M d’euros au titre du plan de relance et 340 M d’euros au titre du programme de modernisation des itinéraires routiers) témoigne de l’engagement résolu du Gouvernement en faveur de l’économie de notre région.

Gérard TREMEGE
Maire de Tarbes et Président du Grand Tarbes
Président du groupe UMP non-inscrits

[bleu]Mis en ligne jeudi 9 avril 2009[/bleu]