Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Le Pic du Midi de Bigorre : les randonneurs l’été et skieurs l’hiver

mardi 2 avril 2013 par Rédaction

Dès l’origine du projet touristique du Pic du Midi, une polémique s’était installée quant à l’accès à la terrasse des randonneurs l’été. A certaines périodes de beau temps, ce sont 600 randonneurs jours qui montent au Pic avec accès à une terrasse spécialement aménagée surplombant la terrasse touristique. Mais aucune possibilité d’accès aux toilettes, bar, restaurant et bien sûr le musée.

En fait, la situation actuelle n’est pas le fait de la direction du Pic même si François Fortassin avoue : « On ne pensait pas qu’il y aurait des marcheurs  ». C’est une question purement administrative d’une commission de sécurité qui n’a pas l’idée qu’un randonneur est autonome, c’est-à-dire capable de redescendre à pied comme il est monté en cas de panne du téléphérique. Mieux encore, le randonneur ne monte pas en cas de mauvais temps (ou si peu) et est également capable de redescendre s’il est monté.

De son côté, François Fortassin nous dit : « Nous n’avons pas les moyens de séparer les payants et les non payants ». Car il faut préciser que des touristes voudraient monter sur la terrasse des randonneurs nettement plus agréable que celle des touristes pour avoir un panorama à 360°. Et il précise : « Si on garde les deux catégories de touristes, on casse cet esprit de liberté en montagne »
En fait, la commission de sécurité pour l’espace touristique est manifestement composée de personnes qui ne connaissent rien à la montagne. C’est assez dramatique et la situation est franchement ubuesque.

Pour l’hiver, les skieurs ont longtemps été interdits pour des raisons de sécurité. En effet, le Pic n’est pas le prolongement de la station de ski et relève du ski de montagne et non du ski de piste. Depuis que l’accès est ouvert, il n’y a jamais eu l’hécatombe annoncée il y a 10 ans. Mais le Pic informe les candidats à la descente et fait signer, non pas une décharge, mais une reconnaissance d’information, chacun étant libre de faire ce qu’il veut. Là aussi, la situation n’a pas été facile à faire accepter au nom de l’engagement de responsabilité de la part de personnes qui veulent toujours le bien des autres sans pour autant leur demander leur avis.

Interview de Daniel Soucaze sur l’accessibilité des randonneurs et skieurs

Aujourd’hui, la situation hivernale est clarifiée. Mais quelques irréductibles comme Patrice de Bellefon ne manquent pas de créer la polémique. Daniel Soucaze, Directeur du Pic s’explique.

Interview de Daniel Soucaze sur la polémique avec Patrice de Bellefon

Louis Dollo