Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Dans les coulisses du 37ème salon de l’agriculture

mercredi 6 mars 2013 par Rédaction

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Avant son ouverture
jeudi matin, nous nous sommes introduits dans les coulisses du salon de
l’agriculture. Surprise : mardi après-midi tout est presque prêt.

<span
style='font-size:14.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>L’installation des vaches… et quelques taureaux

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Le dortoir est prêt
pour recevoir les blondes… les Blondes d’Aquitaine, 150 vaches qui vont
concourir… à qui sera la plus belle sur le Ring en cours de préparation. Et on
ne fait pas n’importe quoi… Même les douches extérieures sont prévues. Le
concours régional débute samedi matin.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Mais d’autres vaches
vont cohabiter : Montbéliardes, Limousines, Gasconnes, Brunes, Bazadaises
avec également leurs concours. Rien que du sérieux.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Le matériel de traite
est prêt pour les Prim’Holsten. Elles ne feront qu’une présentation jeudi
après-midi à 15h.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Tout est fait pour la
qualité de vie de ces vaches. Elles ont chacune leur box avec leur nom. Le fourrage,
car elles ne mangent que de l’herbe, et la paille pour la litière sont prêts.
Cet après-midi, tout ce petit monde arrivera en camion. Certaines viennent de
Paris où elles ont concouru au Salon International de l’Agriculture.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>A noter que ce sont les
éleveurs qui se sont mobilisés pour monter eux-mêmes cette grande ferme au cœur
de Tarbes

<span
style='font-size:14.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>Les moutons à la bergerie…

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Les stands sont encore
vides. Ils devraient se compléter dans la journée. Mais à l’autre bout du parc
des expositions, il y a la bergerie qui recevra des races locales comme la
Barégeoise, la Lourdaise, l’Aure et Campan, la Castillonnaise,
la Tarasconnaise, la Montagne Noire et sans doute quelques laitières
basco-béarnaises. Les chèvres des Pyrénées seront également présentes.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Toutes ces races de
brebis et chèvres pyrénéennes ont failli disparaître. Seule la tarasconnaise
dispose d’un effectif raisonnable. Les autres sont en situation délicate quant
à leur avenir génétique. Mais des éleveurs s’accrochent pour sauver cette
diversité, ces bêtes qui font parties de la biodiversité, on l’oublie un peu
trop vite.

<span
style='font-size:14.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>Côté pratique….

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Chez les paysans, on
pense à tout…. Pour les enfants, l’ADMR met à disposition une garderie et tout
un service pour les mamans accompagnées de bébés. Et pour ceux qui se
baladeront avec les parents, une mini-ferme présente de nombreux animaux.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Pour les plus grands, <span
style='mso-spacerun:yes'> 
on a pensé à la restauration. Outre plusieurs
restaurants, il y aura bien sûr la traditionnelle côte à l’os et le restaurant
des JA (Jeunes agriculteurs) qui proposent leurs produits de la ferme complété
parfois par celui des ainés. Rien que du produit local servi par les jeunes qui
seront à la disposition du public pour fournir des explications. Chez les JA,
la traçabilité est facile. Directement de la ferme à l’assiette. Mais ils
auront aussi le bar à tapas, et le JA Drive pour ceux qui veulent emporter leur
repas. Il est possible de réserver votre place / repas dès votre arrivée le
matin ou en téléphonant au 05 62 93 40
72 dès maintenant.

<span
style='font-size:14.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>Au fil des stands….

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Les ateliers du goût
s’installent. On débutera à 14h30 par une dégustation de mouton de
Barèges-Gavarnie, la seule AOP (Appellation d’Origine Protégée) en viande de
mouton au niveau européen.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Les jours suivants,
nous aurons des dégustations de garbure, d’agneau des Pyrénées, de noir de
Bigorre avec même une démonstration de découpe, de chevreau d’estive, etc…

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Le stand de la ville de
Tarbes promet d’être remarquable à ce que nous en avons vu dans l’ombre. Une
mise en ambiance avant d’entrer dans le village gourmand.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Ce 37ème
salon promet d’être un bon cru. A chacun d’apprécier mais parions que chaque
visiteur, quel que soit son âge y trouvera un intérêt.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>En savoir plus sur le
programme du salon http://www.salon-agricole.com/index.php

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'> 

<span
style='font-size:12.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>Louis Dollo

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'> 

<span
style='font-size:22.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>Pas assez de bêtes

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>En marge de ce salon,
une grande préoccupation : il n’y a pas assez de bêtes sur le marché
français pour répondre à la demande.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>La France ne produit
que 40% de ses besoins en viande de mouton alors qu’il y a 40 ans elle était
autonome. Autant dire que le métier a de l’avenir contrairement à ce que certains
disent. Du côté des bovins la situation n’est pas meilleure. Paul Gaillat, de
l’ADELPY et maitre d’œuvre de la côte à l’os au salon de l’agriculture, se
désolait hier après-midi : « Il me faut 100 vaches pour fournir le
salon, je n’en ai trouvé que 66 sur le département. Il a fallu que j’aille en
chercher dans les Pyrénées-Atlantiques et la Haute-Garonne… Mais j’ai la
traçabilité, pas question de donner n’importe quoi à manger ». Nous
pouvons lui faire confiance…. Il y aura
donc assez de côtes….

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Quant aux agneaux chez
les JA, il y en aura assez. Les jeunes ont tout prévu, ce sera de l’agneau de
leurs exploitations. Mais déjà avant l’ouverture, cette même phrase entre
toutes les lèvres : « on n’a pas besoin d’introduire des ours mais
des bergers ». Il est vrai que c’est quand même en montagne qu’il y a le
plus fort taux d’installation de jeunes. Cherchez l’erreur !

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Notons que de très
nombreux exploitant font de la vente directe sur leurs exploitations ou sur les
marchés. Et à des prix souvent très avantageux. Le salon de l’agriculture comme
le salon des produits fermiers sont des occasions des découvrir et de discuter
avec eux.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Louis Dollo