Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Inauguration du dispositif numérique du Cinéma 3D Le Lalano à Lalanne-Trie

samedi 23 février 2013 par Rédaction

Le Conseil Général soutient le complexe culturel de
Lalanne-Trie

Le Conseil Général soutient une politique ambitieuse de
développement harmonieux et solidaire de l’ensemble du territoire
départemental. Il s’efforce d’encourager les synergies des communes et
intercommunalités autour des projets structurants.

Dans une logique de proximité, il aide les communes à
s’équiper dans de nombreux domaines et accompagne leurs projets de
développement économique.

En l’occurrence, il soutient le développement culturel sur
la commune de Lalanne-Trie.

<span
style='font-size:14.0pt;line-height:115%;color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>Les
aides du Conseil Général :

• Aménagement du complexe culturel de Lalanne-Trie (dans le
cadre du Contrat de Terroir des Coteaux) : 100 000 € sur un montant total de
439 830 €

• Espace culturel Le Lalano (dans le cadre de la Convention
territoriale du Pays des

Coteaux) : 15 174 €

• Numérisation de la salle de cinéma Le Lalano (dans le
cadre du Pôle d’excellence Rural Route Numérique) : 4 920 €

• Aide particulière aux salles pour la fréquentation des
jeunes spectateurs : 676,50 €/an

<span
style='font-size:14.0pt;line-height:115%;color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>La
numérisation des salles de cinéma en milieu rural

Après les télécommunications, la télévision ou la radio,
c’est au tour du cinéma de faire sa révolution numérique. Finies les bobines de
film argentique en 35 mm, lourdes, coûteuses, fragiles et encombrantes, place
aux films enregistrés sur supports numériques. Au-delà de la révolution
technologique, le cinéma numérique est aussi un enjeu économique, social,
culturel et territorial.

<span
style='font-size:14.0pt;line-height:115%;color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>Du
cinéma sur bobine au cinéma numérique, une révolution technologique

Le cinéma numérique est né en 1999, après une incroyable
longévité de plus de 100 ans du film argentique. Il s’est développé
progressivement avant de connaître une forte accélération, fin 2009, avec le
succès planétaire du film « Avatar » de James Cameron.

Rien à voir avec l’apparition du son ou de la couleur, avec
le numérique, le cinéma connaît le plus grand bouleversement de son histoire.

• Une qualité d’image exceptionnelle bien supérieure à la
pellicule :

Les images sont plus pures, plus réalistes, d’une grande
netteté avec des couleurs toujours aussi vives à chaque projection.

• Une qualité d’image inaltérable :

Diffusés sur disque dur ou par Internet, les films
numériques sont à l’abri des éraflures et de la décoloration. Du fait de leur
dématérialisation, ils ne risquent pas, contrairement aux bobines, de s’user
durant leur transport.

• Une grande souplesse dans la programmation de chaque salle
de cinéma :

L’impact le plus immédiat de la numérisation du cinéma porte
sur la circulation des films. Jusqu’à présent, les bobines argentiques (pesant
près de 30kg) étaient coûteuses à produire et à transporter. En outre, les
petites salles devaient attendre de récupérer les bobines de films après la
projection dans un autre cinéma. Désormais, les films numériques sont
distribués sur disque dur, faciles à transporter (quelques centaines de
grammes) et à répliquer, ou via les réseaux internet haut débit.

Cela facilite la circulation des films et permet une plus
grande souplesse dans la programmation.

• Une plus grande diversité de la programmation culturelle
des salles de cinéma :

La numérisation des salles donne accès notamment aux films
en 3D mais aussi à des contenus alternatifs tels que les concerts « live » ou
les événements sportifs.

<span
style='font-size:14.0pt;line-height:115%;color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>Les
petits cinémas face à la révolution numérique

La transition vers le numérique engendre des coûts
importants pour les salles de cinéma qui doivent investir dans l’équipement et
le réaménagement de leurs matériels et cabines de projection.

Le coût moyen par salle est estimé à 97 000 € HT et comprend
l’installation d’un projecteur numérique, d’un serveur ainsi que les
différentes interfaces d’utilisation et de stockage (système 3D, dolby,
aménagement des cabines, climatisation, etc.).

L’enjeu de la numérisation ne se pose pas dans les mêmes
termes pour les réseaux multiplex et pour les petites salles de cinéma rurales
et indépendantes.

Les propriétaires (Communes et Communautés de Communes) et
les exploitants de ces petites salles de proximité ne sont pas en mesure de
financer l’équipement numérique sans une aide publique.

<span
style='font-size:14.0pt;line-height:115%;color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>Le
cinéma numérique en milieu rural : un enjeu économique, social, culturel et
territorial

L’équipement numérique de nos salles de cinéma en milieu
rural est incontournable.

En effet, lui seul permet de garantir :

• L’attractivité des petites salles (concurrencées par les
multiplex) et plus largement des territoires ruraux.

• La pérennité de ces salles qui seront tôt ou tard
confrontées à la disparition des bobines et ne pourront plus proposer de
programmation cinéma.

• L’accès des Haut-Pyrénéens à la culture, source de
richesse et de développement pour notre territoire.

Ainsi, l’équipement numérique des cinémas de proximité est
devenu un enjeu à la fois économique, social, culturel et territorial qui touche
les collectivités locales.

C’est pourquoi, le Conseil Général est intervenu pour
soutenir financièrement l’équipement numérique des salles et mobiliser sur ce
projet les aides financières de l’Etat, dans le cadre du Pôle d’Excellence
Rurale « Route numérique 65 ».

Associée à la démarche, la Région apporte également une aide
financière dans le cadre de son Plan de Numérisation.

De plus, le réseau Ciné Parvis 65, qui exploite 12 salles de
cinéma dans les Hautes- Pyrénées, a obtenu une aide financière du Centre
National du Cinéma (CNC), sous forme d’avance remboursable et/ou subvention
complémentaire.

Enfin, la part d’autofinancement relève des Communes ou
Communautés de Communes, propriétaires et/ou exploitants des salles concernées.

Au-delà de l’équipement numérique, le projet prévoit aussi
la formation des projectionnistes car cette évolution technologique entraîne
une modification du métier. En dehors de celles dispensées par les
installateurs, le Parvis a organisé trois sessions de formation de quatre jours
qui auront lieu en février et mars, au cinéma le Maintenon à
Bagnères-de-Bigorre. Par ailleurs, une gouvernance du réseau en partenariat
avec la Scène Nationale du Parvis sera mise en place.

<span
style='font-size:14.0pt;line-height:115%;color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>Les
partenaires du projet

Communes et intercommunalités propriétaires et exploitants
des salles de cinéma de petite et moyenne taille ; Scène Nationale du Parvis et
son réseau Ciné Parvis 65 ; Centre National de la Cinématographie (CNC) ;
Conseil Régional de Midi-Pyrénées.

<span
style='font-size:14.0pt;line-height:115%;color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>En
savoir plus sur le Pôle d’Excellence Rurale (PER)

Le Conseil Général des Hautes-Pyrénées a été retenu parmi
les 114 dossiers labellisés au titre de l’appel à projets Pôles d’Excellence
Rurale lancé conjointement en début d’année 2010 par le Ministère de
l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche et le Ministère de l’Espace
Rural et de l’Aménagement du Territoire. Le PER départemental « Route numérique
65 », porté par le Conseil Général des Hautes-Pyrénées, a pour objet de
moderniser et structurer l’offre de services culturels sur le territoire rural,
par

l’utilisation des technologies numériques, dans une logique
de réseau mutualisé et

organisé au niveau départemental.

Le PER numérique départemental, s’appuie sur 3 opérations
complémentaires, qui seront réalisées sur la période 2011-2013 :

1- La numérisation des salles de cinéma en milieu rural, via
l’équipement en projecteurs numériques ;

2- L’informatisation complète et la mise en réseau numérique
des 50 points de lecture des Hautes-Pyrénées (bibliothèques municipales,
associations, librairies) avec la Médiathèque départementale ;

3- L’aménagement d’un espace multimédia à l’abbaye de
l’Escaladieu, dédié à un centre d’interprétation sur les Cisterciens ;

Le projet s’inscrit en cohérence avec la politique engagée
par le Conseil Général en termes d’aménagement numérique du territoire
(Partenariat Public Privé haut débit, Service d’Information Géographique,
environnement numérique de travail, numérisation des Archives départementales…)
et les dynamiques territoriales portées dans le cadre du schéma départemental
de développement culturel, de l’Agenda 21 départemental et des actions de coopération
européenne (Espagne, Slovaquie).

Le PER départemental s’appuie sur une démarche partenariale
innovante en réseau, associant acteurs publics et privés (collectivités,
services de l’Etat, associations, acteurs culturels et les exploitants de
salles de cinéma…). Cette nouvelle méthode partenariale permettra de structurer
sur le territoire des réseaux pérennes pour développer l’offre de services
culturels, mais également soutenir et promouvoir des partenariats européens.

<span
style='font-size:14.0pt;line-height:115%;color:#6A5956'>Le mot de Michel
Pélieu, président du Conseil général

"Le cinéma de
proximité a une véritable mission de service public en milieu rural. En
s’adressant à tous les publics, du cinéphile assidu au spectateur occasionnel,
du jeune public au senior, des jeunes adultes aux familles, grâce à une
programmation diversifiée et une politique tarifaire adaptée et attractive, le
cinéma de proximité participe à l’animation locale et à l’attractivité des
territoires. Son maintien en milieu rural est indispensable pour pouvoir fixer
les populations et en attirer de nouvelles. C’est donc naturellement que le
Conseil Général aide les collectivités locales à offrir à leur population un
cinéma de proximité de qualité facteur d’épanouissement et de développement
."