Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Le Comte Henry Russel-Killough : Une vie pour les Pyrénées

jeudi 25 juin 2009 par Rédaction

Voilà cent ans qu’est disparu un des grands pyrénéistes, le Comte Henry Russell. Il était profondément attaché au village de Gavarnie d’où partaient toutes ses expéditions en montagne. Reconnaissante, la commune de Gavarnie organise, samedi 27 juin, une journée qui lui est dédiée.

En 1909, avec le décès du Comte Henry Russell, disparaissait l’un des plus fameux pyrénéiste de notre histoire. Un homme au destin extraordinaire qui eut l’idée saugrenue, à la fin du XIX siècle, de « louer les Pyrénées » ! Pour 1 franc symbolique, la préfecture des Hautes-Pyrénées accepta de lui louer, sur 99 ans, 200 ha de montagne, situés entre 2300 et 3300 m d’altitude au lieu-dit du Vignemale. Un terrain sur lequel il fit creuser au cours des ans 7 grottes destinées à accueillir les randonneurs, les guides...

Jamais à court d’idée originale, il fit même construire au sommet du Vignemale une tour de pierre de 3m de haut pour lui faire dépasser symboliquement la barre des 3300 m !

Ce terrain et ces grottes furent les témoins d’une époque aujourd’hui révolue. Vivant de ses rentes et des retombées de placements financiers judicieux, Henry Russell multiplia sur le Vignemale les réceptions les plus somptueuses. Légendaires, elles rassemblèrent dans ce lieu à la beauté époustouflante les plus grands de ce monde, princes et rois, reçus sur un tapis rouge jeté sur la neige.

C’est en souvenir de cette époque de découverte des Pyrénées, que Gavarnie rend hommage ce 27 juin à un homme qui fut parmi les premiers à gravir le Cylindre du Marboré (3328 m), le Mont Perdu par l’Est (3355 m), le Pic du Gabietou (3031m) ou encore l’Astazou Occidental.

Toutes ses ascensions avaient pour base de départ le village de Gavarnie et plus particulièrement le célèbre Hôtel des Voyageurs aujourd’hui fermé et en partie détruit par un incendie.

Gavarnie et Russell : Programme de la journée du 27 juin

La commune de Gavarnie organise une journée commémorative à l’occasion du centenaire de la disparition du comte Henri Russell le samedi 27 juin.

14h à 17h, Mairie de Gavarnie :
Présentation du film de René DREUIL et des livres de Mme Monique DOLLIN DU FRESNEL (Conservatrice et directrice des bibliothèques de Sciences-Po Bordeaux et chargée d’enseignement à l’Université de Bordeaux et IV, arrière petite nièce du comte Russell) et de M. Marcel PERES (ancien Directeur de l’ENSA et ancien Préfet de Haute-Savoie)

17h, Cimetière des Pyrénéistes
Bénédiction et évocation des pyrénéistes qui ont marqué Gavarnie

17h45, Spectacle évoquant l’époque Russell
Créé et mis en scène par Bruno Spiesser.
Dépôt de fleurs à la statue du Comte Russell

19h, Apéritif sur la terrasse de la Mairie, suivi d’un repas à la Salle des Fêtes au son des voix montagnardes.

Durant la journée, il sera possible de réaliser une ascension du Vignemale, encadrés par le Bureau des Guides de Gavarnie-Gèdre

Deux ouvrages en mémoire du Comte Henry Russell

Le centenaire de la mort du Comte Henry Russell est l’occasion de la sortie de deux ouvrages très intéressant pour ceux qui s’intéressent à l’histoire du pyrénéisme et aux Pyrénées.

Henry Russell, une vie pour les Pyrénées (1834-1909)
Auteur : Monique Dollin du Fresnel
Ed. Sud Ouest

L’auteur a toute la légitimité pour écrire un tel ouvrage puisqu’elle est l’arrière petite nièce d’Henry Russell. Conservatrice et directrice des bibliothèques de Sciences-Po Bordeaux et chargée d’enseignement à l’Université de Bordeaux et IV, elle a pu disposer de documents originaux inédits trouvés par hasard dans une malle située dans un grenier. Elle disposait ainsi de nombreuses photos ayant appartenues au Comte.
Son ouvrage est particulièrement bien documenté. Plus de 450 pages de recueil de souvenirs et de propos qui font revivre le Vignemale. A propos de la grotte Paradis située juste sous le sommet du Vignemale, il disait que « ça manque de confort, il n’y a pas de porte et le sol est humide ; ainsi le jour où il me prendra la fantaisie de passer une nuit à 3 300 mètres, je m’installerai en plein vent ».

Henry Russel et ses grottes – Le fou du Vignemale
Auteur : Marcel Pérès
Ed. PUG

Plus modeste que l’ouvrage de Monique Dollin du Fresnel (175 pages), l’auteur connaît bien les lieux et se limite aux seules grottes. Ayant grandi à Cauterets et Argelès-Gazost, Marcel Pérès est docteur en histoire. Il fut professeur à Luz puis directeur de l’ENSA, sous-préfet de Grenoble, secrétaire général de la Préfecture de Bordeaux puis Préfet.
Marcel Pérès nous raconte comment le comte a dépensé une véritable fortune pour faire percer ces grottes pour y vivre en pseudo-ermite avec des moyens culinaires tout à fait remarquables.

Voilà deux ouvrages totalement différents qu’un bon pyrénéiste se doit d’avoir dans sa bibliothèque.

Louis Dollo

Sur notre vidéo ci-dessous, François Fortassin raconte quelques anecdotes croustillantes sur le comte Henry Russel

Mis en ligne jeudi 25 juin 2009