Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Le mariage gay et l’adoption s’invitent au conseil général

lundi 17 décembre 2012 par Rédaction

Ce matin, après le discours d’ouverture de Michel Pélieu, président du conseil général (voir article précédent), José Marthe, président du groupe Entente Républicaine, a déposé une motion où il demandait au président de la République d’organiser un référendum afin que les citoyens puissent s’exprimer sur la question. Cela a bien évidemment donné lieu à un débat.

normal'>Motion Déposée Par José MARTHE

<b
style='mso-bidi-font-weight:normal'>à
normal'> l’ouverture de la Session du Conseil Général du 17 décembre 2012

normal'> mso-themecolor:text2'>POUR UN REFERENDUM SUR LE MARIAGE GAY ET L’ADOPTION

Les réalités dont nous sommes le plus certain sont les plus
difficiles à justifier. Pourtant les lois immuables de la nature rappellent que
la procréation résulte de l’union d’un homme et d’une femme, qu’un enfant a
besoin d’un père et d’une mère pour son éducation et que depuis la nuit des
temps le nouveau né s’allaitait au sein de sa mère.

Les lobbys militant en faveur du manage gay et de
l’adoption, qui ne sont pas représentatifs de l’ensemble de la communauté
homosexuelle, qualifient d’homophobes tous ceux qui contestent leurs
revendications.

Il s’agit là d’un argument spécieux destiné à interdire tout
débat. L’homophobie est aux antipodes de notre démarche car nous reconnaissons
à des adultes consentants, le droit à la sexualité de leur choix.

Là où une union civile ou une amélioration du PACS devraient
suffire, les lobbys gay basculent dans la provocation en utilisant le mot
mariage.

Apanage jusqu’à ce jour des couples hétérosexuels,
l’Institution du mariage relève de la coutume et de la tradition ancestrale.
Comment oublier par ailleurs la dimension religieuse de ce concept puisque pour
les chrétiens, il s’agit même de l’un des sept sacrements fondamentaux.

S’agissant de l’adoption, les images données lors des
récentes Gay-Pride à Paris, par des hommes dénudés s’enlaçant, est choquante
dans une telle perspective. Quant à la disparition dans l’état civil des
notions de père et mère, cela constituerait une véritable régression
culturelle, dans l’architecture des familles qui
constituent le socle de notre société.

Considérant que le résultat des élections présidentielles et
législatives n’est pas un blanc-seing universel donné au pouvoir politique
actuel.

Considérant que peu de Français ont
pris connaissance des 60 propositions du candidat HOLLANDE pour arrêter leur
choix qui était surtout un vote sanction à l’égard du Président sortant.

Considérant que la proposition 31 ne précise pas la voie qui
serait retenue pour accorder le droit au mariage gay et à l’adoption.

Considérant qu’il s’agit d’un problème de société qui ne
saurait être tranché par les seuls parlementaires.

Nous demandons au Président de la République d’organiser un
référendum afin que tous les citoyens de la République puissent s’exprimer sur
cette question.

Sur le fichier audio ci-dessous, sont donc successivement intervenus :José Marthe, Jean-Claude Palmade (PS), Jeanine Dubié (PRG), Josette Durrieu (en tant que sénatrice PS), François Fortassin (sénateur PRG), Robert Vignes (PRG) et de nouveau José Marthe.

La motion de José Marthe a été rejetée par la majorité des conseillers généraux. Se sont abstenus ou ont refusé de prendre part au vote : Francis Dutour, Bernard Verdier, Robert Vignes, Jean-Louis Anglade. Ont voté pour : José Marthe et Jacques Béhague.