Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Départ à la retraite de Louis Ducamp, DDFIP

mardi 16 octobre 2012 par Rédaction

Elus, chefs de service des administrations s’étaient déplacés dans les salons de la préfecture pour saluer, comme devait le souligner Henri d’Abzac, préfet des Hautes-Pyrénées, «  le départ d’un directeur départemental des finances publiques unanimement respecté et apprécié, dont la compétence et le sens du service public ne sont plus à prouver ».

Après avoir mis en avant "l’engagement ininterrompu de M. Ducamp au service de l’Etat", Henri d’Abzac a particulièrement insisté sur ses dernières fonctions :

"Vous avez rejoint notre beau département il y a 7 ans, pour prendre les fonctions de trésorier-payeur-général. C’est un retour aux racines, pour vous qui êtes né dans le Gers, mais également l’entrée dans une nouvelle carrière. Vous vous êtes attelé dans le département à un défi de taille : celui de bâtir la Direction départementale des finances publiques née de la fusion de la Trésorerie Générale et de la Direction des Services Fiscaux. Vous avez eu à coeur de donner à cette réforme ambitieuse une traduction concrète pour les usagers et n’avez pas ménagé vos efforts pour faire fructifier le travail en commun de fonctionnaires aux cultures et aux compétences hétérogènes. Vous pouvez être fier des nombreux projets que vous avez menés à bien : création des services des impôts des particuliers et de la direction locale unifiée, renouvellement de l’offre aux élus, harmonisation des statuts et des règles de gestion...

Vous êtes resté, dans ces fonctions de directeur départemental des finances publiques, proche des réalités du terrain dont vous avez le goût. En gérant les difficultés financières et les arriérés fiscaux et sociaux des entreprises du département, vous avez contribué à la dynamisation et la pérennisation de notre tissu économique. En accompagnant nos concitoyens en situation de surendettement, vous avez su incarner la volonté de l’État à continuer d’assurer, même dans un contexte budgétaire contraint, la protection des plus faibles. En apportant un éclairage budgétaire et fiscal sur les dossiers d’intercommunalité, vous avez apporté votre pierre à la revitalisation de notre organisation territoriale.

Comme les matières fiscales, budgétaires et financières ne sauraient suffire à combler votre appétit d’apprendre et d’agir, vous avez également participé à l’organisation d’expositions très appréciées dans le hall d’accueil de la DDFIP. Merci d’avoir ainsi animé la vie culturelle de notre département.

Lors de vos derniers voeux, vous avez présenté les lignes directrices à l’aune desquelles vous avez exercé vos missions de directeur départemental des finances publiques, les « 3 A », A comme Accueil, A comme Action et A comme Accompagnement. Je veillerai, en tant que préfet, à ce que ces lignes directrices continuent d’inspirer au quotidien l’action des services de l’État dans les Hautes-Pyrénées.

A l’heure où vous partez vers d’autres cieux, permettez-moi, au nom de l’Etat, comme en mon nom personnel, de vous remercier très sincèrement pour tout le travail accompli et vous faire part de mon estime et de ma reconnaissance".

"Au moment de quitter les Hautes Pyrénées , mes fonctions et la vie professionnelle pour une troisième vie de retraité — ce qui ne veut pas dire qu’on se met en retrait de tout - cette troisième vie dont d’aucuns disent que c’est la plus profitable , la meilleure , la plus remplie de tout ce que l’on veut faire et qu’on n’avait pas le temps de faire , sauf qu’elle se termine toujours très mal mais c’est la vie n’est-ce pas , c’est un grand MERCI que je veux exprimer à l’égard de tous ceux qui sont présents ce soir à l’invitation de M. le préfet et à la mienne , ainsi qu’un bilan rapide et de perspectives aussi de ma part , sans prétention , en legs pour ceux qui restent et font vivre et réussir notre territoire .

Et c’est d’abord vers M. le Préfet d’Abzac que je veux me tourner , en le remerciant ainsi que son épouse , pour cette réception, qu’il a voulue , pour ses paroles trop élogieuses à mon égard , dictées plus encore par l’amitié plutôt que par la raison , et que je mérite à peine ... Nous nous connaissons depuis longtemps ,dans une vie antérieure , nous avons fréquenté deux fois comme membres du corps préfectoral , les mêmes lieux et il m’a succédé un jour dans un de mes postes ,comme secrétaire général , à Albi ... Nous nous apprécions et cultivons l’amitié et aurions pu faire un duo intéressant si je n’avais l’âge et l’ancienneté qui font que je suis devant vous ce soir ... Ce que je lui souhaite c’est de réussir , de mobiliser les énergies pour un terroir qui le mérite , et aussi avec une certaine durée , pour la représentation et l’image de l’Etat , à laquelle je crois puisque j’ai voué toute ma vie professionnelle à son service aussi . J’ai en effet connu depuis 7 ans dans le département 7 préfets , avec chacun leur personnalité , et je puis dire que c’est trop , à mon humble point de vue , pour la continuité et l’efficacité de l’action publique .

Merci aussi aux membres du corps préfectoral et aux directeurs et agents de préfecture et des directions interministérielles , que je connais et avec lesquels nous avons pu et continuerons de travailler en confiance , dans ce réseau par lequel l’Etat s’exprime et agit , le réseau préfectoral , qui est aussi important pour la République que le réseau des Finances Publiques , que j’ai eu la fierté de diriger pendant 7 ans , quatre ans et demi comme Trésorier Payeur Général, le dernier du département , et deux ans et demi comme Directeur départemental des Finances Publique. L’Historien que je suis resté constate que ce sont les deux seuls réseaux qui demeurent , et qui doivent rester solides pour représenter les grandes actions publiques de l’Etat au niveau départemental . Je citerai en particulier la politique immobilière de l’Etat , réalisée avec Jean Claude Urbain à la DDFIP , en lien ou sous l’égide de M le Préfet .

Le discours intégral de Louis Ducamp (.pdf)

Notre rédaction souhaite à Louis Ducamp et à son épouse une longue paisible retraite à La Ciotat.