Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Pour l’Hôpital Public, pas de leçon à recevoir (Communiqué de Jean Glavany)

vendredi 5 octobre 2012 par Rédaction

Le Maire de Tarbes,
on le sait, ne manque pas de culot. « Plus c’est gros plus ça passe »,
telle est sa devise.

Aujourd’hui, c’est
l’hôpital public qui est l’objet de cette méthode qui l’amène à faire la leçon
aux parlementaires de Gauche « au nom de l’intérêt général »… un
comble !

Alors je veux
répondre.

Oui, les hôpitaux
publics de Tarbes et Lourdes sont en grande difficulté.

Oui une décision urgente
s’impose pour qu’un hôpital public neuf soit construit, ou rénové, et qu’un
projet médical cohérent assure une pérennité de l’hôpital de Lourdes.

Oui, nous devrons
tous être mobilisés pour convaincre l’A.R.S et le Ministre de la Santé de
prendre les décisions qui s’imposent pour sauver nos hôpitaux publics.

Mais ça n’est pas
une raison pour se livrer à une opération politicienne de basse espèce ! Car,
si j’ose dire, si ça avait été fait depuis 10 ans, on n’aurait pas à le faire
aujourd’hui ! Et ça ne sont pas ceux qui ont soutenu la loi Bachelot, l’hôpital-entreprise,
la tarification à l’activité, la convergence tarifaire public/ privé, portant
des coups terribles à l’hôpital public qui vont nous donner des leçons !!

Ce ne sont pas ceux
qui, hier, avec leur projet d’hôpital de Lanne, se battaient pour
la disparition pure et simple des hôpitaux publics de Tarbes et Lourdes qui
vont nous donner des leçons !

Et qu’ils ne nous
racontent pas qu’en mars 2012, Xavier
Bertrand avait tout réglé et promis 50% de subvention de l’Etat car c’est FAUX.
Tout simplement FAUX.

Ce qui est vrai,
c’est qu’à 2 mois des élections, par un courrier à des dizaines d’élus de
France, le Ministre de l’époque avait annoncé des dizaines de projets… non
financés ! Sans un euro en face !! Ou bien financés encore par le
déficit public… De la pure politique politicienne.

 

Alors il n’y a
aucune leçon à recevoir de ceux-là. Oui, avec la majorité de Gauche et le
gouvernement, nous allons mettre fin à l’hôpital-entreprise et à la convergence
tarifaire, réformer la T2A, nouer un « pacte de confiance » pour l’Hôpital
Public et sauver nos deux hôpitaux.

Bref, la gauche va
réparer les dégâts de la Droite.

 

Jean Glavany, le 5 octobre 2012