Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
   

Enseignement de l’occitan dans les Hautes-Pyrénées : Signature d’une convention

mardi 11 septembre 2012 par Rédaction

Une convention particulière pour développement et la structuration
de l’offre d’enseignement de l’occitan dans le département des Hautes-Pyrénées
(2012-2015)

La langue et la culture occitane, patrimoine de France,
constituent  un élément fondamental de la
personnalité des Hautes-Pyrénées. Depuis plusieurs années, le Conseil Général
et l’Education Nationale mènent de nombreuses actions afin de mieux faire
connaitre cette culture auprès de tous les publics. C’est pour donner un nouvel
élan à la transmission de cette langue régionale et proposer le bilinguisme à
un plus grand nombre de jeunes que Michel Pélieu, président du Conseil général
et Patrick Demougeot, "Arial","sans-serif";color:#222222;background:white'>  style='mso-ascii-font-family:Calibri;mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;mso-hansi-theme-font:minor-latin;mso-bidi-font-family:
Arial;color:#222222;background:white'>directeur académique des services de
l’éducation nationale,  ont style='mso-spacerun:yes'> signé, hier lundi, une convention pour
développer l’enseignement de l’occitan pour la période 2012-2015

"Arial","sans-serif";color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>Les principaux
objectifs de cette convention  

Pour les primaires
 :

Information et
sensibilisation
à la culture et à la langue occitanes pour l’ensemble des
classes. Pour atteindre cet objectif, les conseillers pédagogiques
accompagneront les projets et le Conseil général pourra mettre à disposition du
matériel pédagogique adapté et organiser des animations autour de la culture
occitane.

• Augmentation du nombre de classes dans le cadre de style='mso-bidi-font-weight:normal'>l’initiation à la langue occitane. Ce
soutien à l’initiation passe, pour le Conseil général, par le financement
d’intervenants d’une association missionnée, associé aux collectivités
territoriales en charge des écoles primaires.

• Recherche menée par le Conseil général et l’Education
nationale, de nouveaux sites publics
bilingues
. Les collectivités pourront proposer au Directeur Académique
l’ouverture de sites. Les services du Conseil général seront associés aux
études de faisabilité.

• Le soutien aux
écoles associatives « Calandretas »
. Le Conseil général continuera
d’accompagner l’enseignement par immersion, assuré par les écoles Calandretas.
Il apportera une aide destinée à faciliter l’acquisition d’outils pédagogiques
en occitan. Versée à la Fédération des Calandretas des Hautes-Pyrénées avec
laquelle le Conseil général signera une convention, cette aide pourra évoluer
en fonction du nombre de classes dans les écoles Calandretas du département.

Pour les collèges
 :

• Initiation de la langue occitane à tous les élèves de 6e
pour l’ensemble des collèges du département.

• Un enseignement optionnel de la langue occitane proposé
dans tous les collèges. Possibilité également d’enseignement « d’occitan
renforcé » dans les collèges recevant des élèves en 6e avec le niveau de
référence A2 (élève ayant déjà acquis des notions en occitan).

• Les collectivités territoriales assureront l’organisation
d’actions d’accompagnement de l’enseignement de l’occitan en lien avec les
services de l’Education nationale. Ces actions pourront consister en : des propositions
d’animations culturelles dans les établissements ou leur environnement
(spectacles, expositions, concours, rencontres d’artistes, stages de découverte
du patrimoine occitan...), un soutien à des projets pédagogiques émanant des
établissements, une amélioration de la présence publique de la langue occitane
dans l’environnement des élèves et des familles (signalétique, affichages,
annonces...).

Pour les lycées :

•Enseignement d’exploration « Langue et culture occitanes »
proposé en seconde dans tous les établissements.

• Enseignement optionnel proposé dans tous les lycées (y
compris des professionnels et du grand public).

Information des professionnels et du grand public sur les
avantages du bilinguisme précoce, les possibilités d’enseignement de l’occitan,
et l’existence et le contenu de la convention. Ces actions pourront se
concrétiser par : des réunions en direction de l’encadrement (conseillers
pédagogiques toutes disciplines, directeurs d’école, chefs d’établissement...),
des réunions en direction des élus et des associations de parents d’élèves, des
documents d’information à destination des écoles, des parents d’élèves et du
public, des informations sur l’occitan sur les sites Internet des institutions
partenaires.

style='font-size:14.0pt;line-height:115%;font-family:"Arial","sans-serif";
color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>Le bilinguisme précoce : un atout reconnu

On sait maintenant que la pratique par le jeune enfant de
deux langues (ou plus...) stimule son éveil intellectuel et le prépare à
intégrer d’autres langues. Pour l’école, le bilinguisme est également un outil
pédagogique qui facilite les apprentissages et valorise les capacités de
l’enfant. Les sites bilingues, publics ou associatifs, sont de plus en plus
nombreux (voir chiffres clés).

style='font-size:14.0pt;line-height:115%;font-family:"Arial","sans-serif";
color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>L’initiation style='mso-spacerun:yes'>  : des acquis à réutiliser

Dans les Hautes-Pyrénées, une expérience originale financée
à parité par le Conseil Général et les communes, SIVOS ou communautés de
communes a été lancée dès 2000. Elle permet de proposer aux écoles primaires
une intervention hebdomadaire d’initiation à l’occitan (1/2 heure en
maternelle, 1 heure en élémentaire). Ce partenariat des collectivités territoriales
avec l’Education Nationale permet aux « caminaïres »
de l’association Parlem d’intervenir dans plus de 100
classes du département. Les élèves sont ainsi amenés à appréhender des
tonalités nouvelles, à se former progressivement à la langue et à la culture de
leur région, et ainsi à se préparer à découvrir la diversité du monde.

style='font-size:14.0pt;line-height:115%;font-family:"Arial","sans-serif";
color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>En collège : préparer son avenir

Dans le département, l’occitan est proposé clans 19 des 20
collèges publics et concerne chaque année plus de 2800 élèves.

Dans plusieurs collèges, une initiation à la langue occitane
est proposée à tous les élèves de sixième. Cette formule sera progressivement
étendue à l’ensemble des établissements.

Pour les collégiens qui ont atteint en occitan en fin de
troisième le niveau de référence européen A2, ils peuvent obtenir la mention « 
langue régionale » sur leur diplôme du Brevet des Collèges.

A Arreau, une section « langue régionale » propose aux
élèves bilingues l’enseignement de certaines matières en occitan. Cette
possibilité pourra être proposée dans d’autres collèges recevant des enfants
bilingues. Pour accompagner le travail des professeurs d’occitan de collèges,
le Conseil Général propose depuis l’an dernier une « journée des troisièmes »
qui permet une  information des élèves
sur les possibilités de poursuite de leurs études d’occitan et sur les
opportunités professionnelles que la maîtrise de cette langue peut apporter. style='mso-tab-count:1'> 

style='font-size:14.0pt;line-height:115%;font-family:"Arial","sans-serif";
color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>Au style='mso-spacerun:yes'> lycée, puis style='mso-spacerun:yes'> à l’université :des métiers avec l’occitan

Dans la plupart des lycées du département, un enseignement
d’exploration est proposé en seconde, suivi d’un enseignement optionnel qui
prépare à une option au baccalauréat.

Les élèves peuvent engager ensuite des études supérieures
d’occitan à l’Université, et même poursuivre par un master. Le site de l’IUFM
de Tarbes, par exemple, propose un master pour la préparation des concours des
métiers de l’enseignement.

La Région Midi-Pyrénées aide les étudiants qui se destinent
à ces carrières en leur proposant des bourses spécifiques.

Les opportunités d’emploi que l’occitan peut permettre
d’obtenir ne sont cependant pas liées uniquement à l’enseignement. Elles sont
de plus en plus nombreuses dans des domaines aussi variés que les média, la
culture, le tourisme ou l’aide à la personne.

La convention

1 - André Fourcade, vice-président du conseil général

IMG/mp3/af.mp3

2 - Guilhem Latrubesse, conseiller régional

3 - Patrick Demougeot, directeur académique des services de l’éducation nationale


titre documents joints

11 septembre 2012
info document : PDF
1.6 Mo