Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

L’actualité de Tarbes et du 65

mardi 26 mai 2009 par Rédaction

Grève - La journée de mobilisation intersyndicale de ce mardi s’annonce d’une ampleur beaucoup plus limitée que les grandes mobilisations anti-gouvernementales de janvier et mars, même si le trafic est relativement perturbé à la SNCF. Au lieu du traditionnel cortège traversant le centre-ville de Tarbes, l’intersyndicale a choisi de multiplier les actions de sensibilisation. Ainsi des cartes postales et pétitions seront remises aux automobilistes aux principaux ronds-points de la cité. Les syndicats comptent en distribuer 50 000, de 7h à 9 h. Un rassemblement est également prévu devant le pôle agroalimentaire du Marmajou à Maubourguet ainsi que sur les Coustous à Bagnères-de-Bigorre. Cette journée servira de préparation à la grande manifestation du samedi 13 juin. Aujourd’hui, de 12h à 14 h, un rassemblement aura lieu place de Verdun à Tarbes.

Élections européennes. Le Parti socialiste a appelé les électeurs à voter et évidemment pour lui. "Il faut voter efficace le 7 juin" : c’est en quelque sorte le message qu’ont voulu faire passer Alain Piaser, secrétaire fédéral du Parti socialiste des Hautes-Pyrénées ; Pierre Forgues, député des Hautes-Pyrénées et Jean-Claude Palmade, vice président du conseil général des Hautes-Pyrénées. Dans le cadre de la campagne, trois réunions sont programmées : le 28 mai à 20 h 30 à Vic-en-Bigorre ; le 2 juin à 20 h 30 à Argelès-Gazost ; le 3 juin à 20h30 à Bagnères-de-Bigorre ; le 5 juin à 20 h 30 à la Gespe en présence de Kader Arif, tête de liste du PS dans le Sud-Ouest.

Hôpital : 8 lits fermés en chirurgie - Bruno Hourmat, directeur du centre hospitalier Tarbes-Bigorre, a annoncé hier en comité technique d’établissement la fermeture de 8 lits en chirurgie. Une décision qui a déclenché la colère des syndicats.Les syndicats CGT et CFDT ont voté contre. Selon le directeur, les chirurgiens auraient eux-mêmes proposé cette solution qui va amener à un fonctionnement d’une demi-unité au lieu d’une unité complète. Bruno Hourmat a souligné qu’avec ces fermetures, il gagnait quatre postes de soignants. Il a également mis l’accent sur la difficulté de trouver des spécialistes. Ce qui est le cas en cardiologie. Il a précisé que le rapprochement avec l’hôpital de Lourdes devrait permettre d’optimiser les moyens. Une négociation est en cours pour gérer ensemble les gardes. Aujourd’hui à 14 h, le personnel manifestera dans le hall de l’hôpital. Ce hall doit être refait et pour cela 500 000 euros ont été budgétés dans les investissements prioritaires.

Réunion de l’ANEM. L’Association nationale des élus de la montagne (ANEM) présidée par le député socialiste de l’Ariège Henri Nayrou organise, vendredi, de 15 h à 17 h, dans la salle du conseil municipal de la mairie de Bagnères-de-Bigorre, une réunion à destination des élus des Hautes-Pyrénées. Plusieurs thèmes seront abordés : la réforme des collectivités territoriales, la loi "hôpital, patients, santé et territoires", le Grenelle de l’environnement, les services publics et au public et la couverture numérique du territoire.

État civil. Naissances : Lola Cazaux, Inès Elkhettab, Matéa Neto, Loan Mouneyre, Nolan Paillassa, Maya Ndiaye. Décès : Germaine Micos, épouse Gonzalez, 95 ans ; Lucie Rodès, épouse Lopez, 97 ans ; Odette Igau, épouse Margnac, 89 ans ; Jean-Marc Mazegoza, 40 ans.

Rugby : le maire de Lannemezan d’accord pour une montée en PRO D2. Le Cercle Amical Lannemezanais est proche de la PRO D2. Pour la demi-finale retour, le XV du président Jean-Louis Fourcade part à Chalon avec un avantage de 7 points. Les joueurs du Plateau sont capables de se qualifier pour la finale, ce qui serait un formidable exploit. Les deux finalistes montant en PRO D2, les Lannemezanais en cas de qualification pourront prétendre jouer à l’échelon supérieur. Dans ce cas, le CAL trouvera-t-il les moyens pour se doter d’un budget suffisant ? Le maire Bernard Plano estime qu’il faudra trouver 400 000 euros. En tout cas, il est d’accord pour tenter l’aventure.

Mis en ligne mardi 26 mai 2009