Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Assemblée générale de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat 65

jeudi 28 juin 2012 par Rédaction

L’assemblée générale de la Chambre de Métiers et de l’Apprentissage des Hautes-Pyrénées s’est tenue sous la présidence de Daniel Pugès et en présence de Jean-Régis Borius, préfet des Hautes-Pyrénées ; Michel Pélieu, président du Conseil général ; Claude Gaits, conseiller régional et Gérard Trémège, maire de Tarbes et président du Grand Tarbes. Dans son important discours, Daniel Pugès a mis l’accent sur les difficultés des ressortissants de la CMA en cette période de crise. Il a également souligné l’efficacité de ses collaborateurs, notamment les services autour du secrétaire général Bertrand Gayri.

« Monsieur le Préfet, que je remercie d’honorer de sa
présence nos travaux, Monsieur le Président du Conseil Général, qui nous fait
l’honneur d’être le premier Président du Conseil Général à assister à notre
Assemblée Générale, Monsieur le Maire de Tarbes, Président du Grand Tarbes,
Commissaire aux Comptes de notre maison, que je remercie pour sa fidèle
participation à nos travaux

Mesdames, Messieurs les Présidents, les Directeurs,

Mesdames, Messieurs,

Chers collègues, et permettez moi d’ajouter, Chers Amis,

Je suis très heureux de vous accueillir, pour la première
fois, dans cette toute nouvelle salle de conférence. Comme vous le voyez, la
sobriété des lieux qui siéent aux endroits où l’on travaille, le confort des
sièges dans lesquels vous êtes assis, sont gages de la qualité des travaux que
nous sommes amenés à diriger dans cette maison.

En effet, Monsieur le Préfet, vous pourrez constater par
vous-même, à travers les différents rapports qui vous seront présentés, de
l’activité toujours importante et croissante de notre Compagnie Consulaire dans
le conseil et l’accompagnement des entreprises artisanales de notre
Département.

Des missions régaliennes originelles, la Chambre de Métiers
et de l’Artisanat des Hautes-Pyrénées a su étoffer, depuis de nombreuses
années, son offre de services afin de répondre au plus près aux attentes des
Artisans. Ainsi, le Centre de Formalités des Entreprises/Répertoire des Métiers
et le service Apprentissage côtoient l’animation économique, la formation
continue et diplômante des chefs d’entreprises et, prochainement, la formation
initiale avec la reprise du Centre de Formation des Apprentis.

Depuis plus de 18 mois, la nouvelle équipe en place
travaille d’arrache-pied à consolider le rôle d’interlocuteur privilégié des
questions liées à l’Artisanat. Monsieur le Préfet, avec nos amis des
Organisations Professionnelles représentatives de l’Artisanat, ici présents,
nous n’avons de cesse, jour après jour, d’identifier, d’analyser et d’anticiper
les besoins des entreprises artisanales afin d’y répondre.

Toujours sur le sujet, je me permets d’ouvrir une parenthèse
et je me tourne vers Michel PELIEU, Président du Conseil Général des
Hautes-Pyrénées.

Président, je voulais que vous ayez la primeur de
l’information. Comme vous nous l’aviez signalé, peu ou pas d’entreprises du
bâtiment relevant de l’Artisanat répondent à vos appels d’offres, par
méconnaissance de l’existence même de ces appels d’offres peut-être, par manque
de temps ou de confiance pour y répondre sans doute.

Eh bien, Monsieur le Président, je vous annonce qu’à ce
jour, deux agents sur quatre que compte notre Service Economique, sont en cours
de formation sur le sujet et, qu’à partir du milieu du deuxième semestre de
l’année, nous pourrons, nous l’espérons, proposer un service de veille et
d’accompagnement à la rédaction de réponses aux appels d’offres.

Il s’agit, là encore, d’apporter une réponse aux besoins,
souhaitons simplement qu’il réponde aux attentes de nos ressortissants.

Il s’agit bien là, Mesdames et Messieurs, d’un enjeu majeur
pour le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat car il y va de la
pérennité même de notre structure consulaire.

Dans un contexte de crise économique, de déficit public, de
réformes institutionnelles, sachez Chers Collègues que les temps sont durs
également pour notre Chambre de Métiers et de l’Artisanat.

Même si le démarrage de la crise économique date de 2008,
2012 sera vraisemblablement comme pour vous tous ici présents une année
charnière en matière de difficultés financières pour notre établissement. Les
baisses conjuguées du nombre d’entreprises artisanales assujetties à la taxe
pour Frais de Chambre de Métiers au bénéfice des auto-entrepreneurs et la
réforme de la Taxe Professionnelle nous feront perdre plus de 80 000 € de
Taxe auxquels on ajoutera la coupure de 30 % de la subvention d’Etat que nous
percevions.

Notre inquiétude est vive concernant l’avenir des Chambres
de Métiers et de l’Artisanat mais nous restons convaincus que notre salut passe
par un travail de proximité avec nos ressortissants et ainsi, accéder à la
reconnaissance de nos pères. Aussi, comme énoncé lors de nos précédentes
Assemblées, nous allons régulièrement au contact des artisans de notre
Département.

La mission des développeurs est reconduite cette année
encore et nous formons actuellement des élus référents qui, géographiquement
sur le territoire des Hautes-Pyrénées, serviront de relais pour les
utilisateurs des services de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. La mise
en place de permanences et de réunions délocalisées sont également à l’étude.

C’est l’occasion pour nous tous de saluer le travail de la
Commission des Affaires Générales et de son Président, Jean-Louis SASAL, qui
sont en charge de ces réflexions visant à rapprocher l’Institution de ses
ressortissants.

Car, ce travail, mes amis, est important pour la Chambre de
Métiers et de l’Artisanat, comme pour les artisans, car le rôle d’interface
joué par notre Etablissement Consulaire doit être réaffirmée afin de rester
l’élément indispensable des questions d’Artisanat. Et, c’est main dans la main,
avec les Organisations Professionnelles représentatives de l’Artisanat, que
nous y arriverons.

La notion de réseau des Chambres de Métiers doit également
être un atout et nous saurons le mettre en avant tout en continuant à
réaffirmer notre volonté farouche de rester « Etablissement Public Autonome ».
Car, je crois à la force d’un réseau basé sur des fondations solides,
c’est-à-dire, des Chambres de Métiers et de l’Artisanat Départementales fortes,
au contact direct des Artisans.

L’Artisanat, un mot plein de significations mais qui,
malheureusement, risque d’être prochainement galvaudé et je le regrette. Il me
semble que nos instances dirigeantes, Chambres de Métiers et de l’Artisanat,
Organisations Professionnelles, ont certainement manqué de poids, pour ne pas
dire autre chose, en laissant passer la réforme de la qualification artisanale.

En effet, si vous avez connu le « A » bleu d’Artisan
répondant à la loi de 1996, eh bien, prochainement, toutes les personnes
inscrites au Répertoire des Métiers auront ce titre d’Artisan alors que ceux
qui justifiaient des titres et de l’expérience, deviendront Artisans Qualifiés.

N’en jetez plus, le mal est fait, après la mise en place du
régime des Auto-Entrepreneurs et leurs inscriptions au Répertoire des Métiers
depuis Avril 2010, voici maintenant la fin de la qualification d’Artisan.

La « Première Entreprise de France » semble bien en danger
mais que pouvons nous faire à notre niveau sinon que le regretter vivement.

Reste alors à continuer le travail et espérer, espérer que
toutes ces attaques contre notre secteur s’arrête car, attention Mesdames et
Messieurs les décideurs, que deviendront nos territoires, ruraux notamment,
lorsque le boulanger, le mécanicien ou le charpentier auront disparu ?

Vous voyez, l’actualité est riche et le rôle d’interface de
notre établissement consulaire, comme je vous le disais précédemment, prend
toute sa signification car le monde de l’Artisanat ne pourra continuer à
exister qu’à travers et avec une Chambre de Métiers et de l’Artisanat et des
Organisations Professionnelles fortes. Pour cela, nous devons, toutes et tous,
en prendre conscience en allant au plus près de nos 4 800 entreprises
artisanales de notre si beau Département.

Si les projets ne manquent pas, comme vous pouvez le
constater, l’activité de notre Institution est riche également comme les
Présidents des Commissions des Finances, Développement Economique et
Territorial et Formation Professionnelle vont vous le présenter.

Je salue donc Serge CASSAGNARD, Manuel DUARTE et Thierry
JUAN, respectivement Président de la Commission Formation Professionnelle,
Président de la Commission du Développement Economique et Territorial et
Président de la Commission des Finances, ainsi que l’ensemble des élus qui
participent aux travaux, pour leur disponibilité et leur sérieux. Je remercie
aussi les élus qui participent aux différentes représentations de notre
Compagnie Consulaire. Votre assiduité, Mesdames et Messieurs, est importante et
démontre notre volonté d’être présents partout afin de défendre l’Artisanat.

Avant de reprendre l’ordre du jour, je voulais souligner le
travail effectué par l’équipe administrative de la Chambre de Métiers et de
l’Artisanat sous la houlette de leur Secrétaire Général, Bertrand GAYRI.

Mesdames et Messieurs les Collaborateurs de la Chambre de
Métiers et de l’Artisanat, je compte sur vous pour continuer, au quotidien, à
préserver une image sérieuse et dynamique de notre Institution. C’est aussi,
vous, qui êtes au contact du client et êtes le garant de la qualité de services
que vous rendez. Je sais pouvoir compter sur vous tous, et chacun, à votre
niveau, avez un rôle prépondérant dans le bon fonctionnement de notre
Institution.

Merci à toutes et à tous.