Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

De gardien de refuge à gardien des étoiles

mercredi 23 mai 2012 par Rédaction

Passer de gardien de refuge à gardien des étoiles,
voilà une promotion tout à fait inattendue pour 21 gardiens de refuges des
Hautes-Pyrénées. Et pourtant… Ça fait rêver et c’est bien réel.

"Times New Roman","serif"'>Réunis hier au chalet du Clot au-dessus de Pont
d’Espagne, les gardiens de refuge vont participer à une étude dont les fondements
ont été mis en place au Pic du Midi de Bigorre le 11 juin 2009 : créer une
réserve de ciel étoilé. L’objectif était présenté par Bruno Charlier, Professeur
à l’Université de Pau, responsable scientifique de la réserve de Ciel Etoilé et
Nicolas Bourgeois, doctorant en géographie qui en est l’animateur tout en préparant
sa thèse sur le sujet de la pollution lumineuse. Avec 600 km2 à une altitude
moyenne de 2000 mètres pour la zone cœur, les Hautes-Pyrénées peuvent disposer
de la plus importante réserve de Ciel Etoilé au monde.

style='font-size:14.0pt;line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Des
actions indispensables

"Times New Roman","serif"'>Portés par l’association « Pyrène », une
dizaine de partenaires se sont associés à cette initiative en « murissement »
depuis 3 ans. Cette fois, l’embauche d’un animateur scientifique va permettre
d’avancer rapidement autour de trois actions essentielles pour obtenir le label
IDA (International Dark Sky Association).

  • Première action : récolter des mesures
  • Seconde action : communication vers le grand public auquel un grand spectacle naturel pourrait être offert gratuitement dans le ciel.
  • Troisième action : la formation des gardiens de refuge

"Times New Roman","serif"'>L’objectif étant de protéger et préserver du ciel
étoilé, il convient de faire connaître et inciter au respect de la réglementation
sur les éclairages et engager un programme de sensibilisation et d’éducation. La
protection du ciel passe par un concept d’urbanisme luminaire afin d’éclairer
le sol et non le ciel comme c’est souvent le cas. Il faudra aussi réfléchir sur
des concepts de l’usage de la lumière.

style='font-size:14.0pt;line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Pas
de nouvelles contraintes

"Times New Roman","serif"'>Ces concepts et l’objectif à atteindre de limiter la
pollution lumineuse ne doit pas déboucher sur de nouvelles contraintes pour les
territoires concernés. Le Grenelle de l’environnement prévoit déjà un certain
nombre de recommandations et d’obligations. La zone cœur concerne
essentiellement des territoires disposant déjà des obligations de protection tels
le Parc National et la Réserve du Néouvielle, il en va différemment de la zone
dite « périphérique » tel que le pays de la vallée des Gaves ou les
109 communes adhérentes au Syndicat Départemental d’Electricité. style='mso-spacerun:yes'> 

style='font-size:14.0pt;line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Pas
que les gardiens de refuge

"Times New Roman","serif"'>Les 21 gardiens de refuge ne sont pas les seuls à
participer à la mission d’observation. Il est également créé 3 sites d’intérêt
en périphérie de la zone cœur : l’Arcouach à Payolle qui reçoit des
scolaires (Mairie de Tarbes), l’observatoire amateur du Hautacam et celui de
Visker.

"Times New Roman","serif"'>Les gardes du Parc National sont également mis à
contribution au cours de leurs missions traditionnelles afin de faire des
relevés sur leurs lieux d’évolution avec un 
relevé GPS. Le Pic du Midi est également un point d’observation
privilégié.

style='font-size:14.0pt;line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Un
kit de travail

"Times New Roman","serif"'>Hier, un kit de travail avec tout le matériel
nécessaire a été remis aux gardiens. Contenu dans une sacoche, il est
essentiellement constitué d’un appareil de mesure de la quantité de lumière sur
une superficie dans le ciel, d’un carnet de relevé des mesures, d’un support
pédagogique dont une carte du ciel à destination du grand public
potentiellement intéressé dans le cadre d’animations dans les refuges.

style='font-size:14.0pt;line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Les
refuges de montagne concernés

  • Val d’Azun-Balaitous : Larribet et Migouélou
  • Cauterets-Vignemale : Wallon-Marcadau, Chalet du Clot, les Oulettes de Gaube, Estom, la Fruitière et Ilhéou
  • Gavarnie-Vignemale-Troumouse : Baysselance, Sarradets (Brèche de Roland), Grange de Holle, auberge du Maillet, Espuguettes
  • Massif du Néouvielle : La Glère, Chalet hôtel du lac d’Orédon, Bastan, Oule
  • Haute Adour : Campana de Cloutou
  • Vallée d’Aure-Louron : Baroude, Chalet hôtel du lac d’Orédon, Bastan, Oule, La Soula

style='font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif";
mso-ansi-language:EN-US'>Louis Dollo

En savoir + (dossier de presse)

PHOTOS LOUIS DOLLO