Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

NOUVELLE RESIDENCE AU PARI : JOURNAL D’UN FOU

jeudi 10 mai 2012 par Rédaction

Mercredi, Anne-Marie Argounès, adjointe au maire de Tarbes, chargée de la Culture, a reçu Frédéric Garces, metteur en scène de la nouvelle résidence qui se tiendra au Pari durant les mois de mai et de juin.

Aujourd’hui vendredi 11 mai 2012, la nouvelle résidence du Pari débute avec une représentation ouverte à tout public : « La Postérité des asticots ».

A 20h30, les petits et les grands seront accueillis par Frédéric Garces, comédien mais également metteur en scène, accompagné de Guillaume Desmarchelier et d’Annette Sturzenegger, jeunes protagonistes de cette pièce.

Bien que muet, le spectacle en dit long sur la condition humaine. Et tel que l’a souligné la comédienne : « travailler avec son simple corps, c’est un défi personnel à relever ». Le « défi », maître mot de cette œuvre scénique puisqu’il s’agit de l’histoire de trois sans-abris, témoins de notre humanité, aussi difficile soit elle.

Et c’est justement sur cela qu’a tenu à insister le metteur en scène, car si le défi s’impose aux « vagabonds » dans leur quotidien, il fait finalement partie de tout un chacun.

Des représentations seront données le 11 et 12 mai à 20h30 puis le 13 mai à 16h.

Cette pièce se complète de l’œuvre « Le Journal d’un fou », écrite il y a plus d’un siècle mais dans laquelle Frédéric Garces a vu un texte actuel qui traite d’une crise sociale que nous vivons malgré nous. « Le Journal d’un Fou », c’est l’histoire d’un homme seul qui sombre dans la folie après avoir subi un rejet de la société dans laquelle il ne parvient à se faire une place.

Une répétition publique de cette pièce sera donnée le 26 mai de 14h à 16h. Les représentations auront lieu les 29, 30 et 31 mai à 20h30 puis les 1er, 2 et 3 juin à 20h30 également.

Enfin, cette résidence qui a pour vocation de donner à réfléchir sur la condition humaine et sur les limites de notre société se complète par une exposition de sculptures créées par Touatia Razali.

Celle-ci met l’accent sur l’accumulation générée par l’Homme au cœur d’une société de consommation en utilisant des matériaux de récupération. Elle, a décidé de « remettre en circuit cette accumulation au service de l’art ».

Vous pourrez aller contempler gratuitement ce travail d’une grande méticulosité à partir du 11 mai.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter le Pari au 05.62.51.12.00

(Service communication de la mairie de Tarbes)