Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Chantal ROBIN RODRIGO interpelle la Ministre de la Justice sur les conditions de travail des personnels pénitentiaires.

jeudi 7 mai 2009 par Rédaction

Suite aux affirmations de Mme DATI qui disait à l’Assemblée nationale le 5 mai 2009 que la gauche n’avait rien fait pour les prisons lorsqu’elle était au pouvoir, et aux négociations infructueuses avec les syndicats, Chantal ROBIN RODRIGO, a souhaité revenir sur cette question lors de la séance des « questions d’actualité » du 6 mai 2009.

« Les personnels pénitentiaires, surveillants, personnels techniques, travailleurs sociaux s’insurgent et dénoncent la dégradation continue de leurs

conditions de travail. Cette mobilisation est le fruit de votre incapacité à conduire une politique pénale cohérente et un dialogue social respectueux des personnels. Vos réponses apportées en plein cœur de la crise sont d’une violence qui ne peut que conduire à rendre la situation incontrôlable. Depuis plus d’un an, vous vous livrez à un simulacre de dialogue social, n’ayant pour seule ambition que de « jouer la montre ».

Dans le même temps, la situation des personnels va en se dégradant : rythmes infernaux, violences contre le personnel en augmentation, établissements insalubres, recrudescence des suicides, tant chez les détenus qu’au sein des personnels pénitentiaires, surpopulation carcérale qui est, contrairement à vos affirmations passée de 48 000 détenus en 2001 à 62 700 aujourd’hui (à Tarbes, on dénombre 120 détenus pour 66 places)…

Lorsque vous affirmez que la gauche n’a entrepris aucun programme de constructions de prisons, il s’agit soit d’une incompétence notoire, soit d’un mensonge éhonté. Un programme de 6 établissements a été lancé sous le Gouvernement de Lionel Jospin à Avignon, Toulon, Meaux, Lille, Toulouse, Liancourt. Alors, Madame la Garde des Sceaux, inutile de répondre avec arrogance à nos interrogations et aux revendications légitimes des personnels. Au moment où les chiffres du chômage s’envolent – en particulier chez les jeunes qui sont les premières victimes de la crise – ne serait-il pas temps de faire des recrutements exceptionnels et d’embaucher pour un meilleur service public de la Justice ?

Face à un mouvement qui se durcit, quels moyens concrets et immédiats allez-vous mettre en œuvre pour répondre aux attentes légitimes de l’ensemble des personnels pénitentiaires ? »

Mis en ligne Jeudi 7 mai 2009