Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Les états-majors départementaux du PS et du PRG appellent à se mobiliser derrière François Hollande dès le 1er tour

jeudi 19 avril 2012 par Rédaction

Lors de leur dernière conférence de presse avant le premier tour, les états-majors départementaux du Parti Socialiste et du Parti Radical de Gauche ont affiché leur confiance dans les chances de leur candidat François Hollande d’accéder à la présidence de la République. Ils ont appelé à la mobilisation en sa faveur dès le premier tour.

Alain Piaser : « Le premier tour se présente bien. L’accueil auprès des électeurs est très bon. On ne clamera une posture très favorable qu’après le dépouillement du 1er tour. Il est important de se mobiliser et il faut continuer à convaincre. Il faut aller voter François Hollande dès le 1er tour car plus le 1er tour marquera la différence avec les autres candidats, plus la dynamique enclenchée s’amplifiera et permettra d’aborder le second tour dans d’excellentes conditions ».

Pierre Forgues, député PS : « Si on observe l’analyse de ce qui s’est passé dans le pays depuis 5 ans, je ne vois pas comment on peut voter Nicolas Sarkozy, à moins de payer l’impôt sur les grandes fortunes. Dans le cas contraire, je ne vois pas d’élément qui plaide pour voter pour le candidat sortant. Tout naturellement, le vote en faveur de François Hollande s’impose. La France a besoin d’être gouvernée autrement, non pas pour quelques-uns mais pour l’ensemble des Français et en particulier pour les plus démunis. Je reste résolument optimiste mais il faut se battre jusqu’à la fin »

Jean Glavany, député PS, candidat aux législatives (1e circonscription) : « J’ai deux messages à faire passer. Premièrement, la démocratie, c’est le vote. Ne pas participer au vote, c’est ne pas prendre part à la décision collective. Le droit de vote c’est à la fois un droit et un devoir. Un droit chèrement acquis et un devoir citoyen. Le deuxième message, c’est que toutes les élections se gagnent au premier tour. C’est là que s’expriment les rapports de force et les dynamiques. On a trop payé une fois dans le passé le prix de ceux qui veulent protester , lancer des messages, pour ne pas mettre en garde. Il faut voter efficace , pour François Hollande dont tout le monde sait qu’il sera au second tour et qu’il est capable de battre Sarkozy ».

Michel Pélieu, président (PRG) du Conseil général : « Je suis convaincu qu’il y aura une bonne participation, notamment dans les Hautes-Pyrénées. Les collectivités territoriales ont beaucoup souffert depuis 5 ans. Il est temps que la droite aille se refaire une santé dans l’opposition. »

Claude Gaits, président de la Fédération départementale du PRG : « L’élection présidentielle est une élection majeure. Vu les dégâts causés par Nicolas Sarkozy ces cinq dernières années, l’alternance est nécessaire. La France se retrouve abîmée. Les gens en ont marre des affrontements. Ils veulent une société apaisée. Il faut se mobiliser dès le 1er tour. Le choix, c’est François Hollande »

Jeanine Dubié, candidate PRG-PS aux législatives (2e circonscription) : « Avec François Tabel, je ressens sur le terrain l’envie de changement. Les gens en ont assez de ce système injuste. François Hollande est la personne qui restaurera la confiance. Il reste cohérent. Il est droit dans ses bottes. Il ne faut pas se tromper dimanche même si d’autres candidats incarnent le changement »

Francis Carpentier, mandataire de François Hollande lors des primaires citoyennes : « Cela fait plus d’un an que j’accompagne François Hollande. Il est parti de très bas. Aujourd’hui, il est en train de marquer durablement la vie politique française. Je suis confiant en ses chances. Les Français vont se mobiliser ce dimanche. François Hollande a de la cohérence. Il n’a pas voulu promettre des choses qu’il ne pourrait pas tenir. Son programme économique est excessivement charpenté. Son intention est d’installer durablement la gauche au pouvoir dans notre pays »

François Tabel, suppléant PS de Jeanine Dubié aux législatives : « La France a besoin de François Hollande ici et maintenant »