Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

Ryanair appelle la commission européenne pour mettre fin aux grèves des contrôleurs aériens,

mardi 3 avril 2012 par Rédaction

Ryanair appelle la commission européenne pour mettre fin aux grèves des contrôleurs aériens, étant donné que des milliers de passagers sont pris en otage par les grèves des contrôleurs aériens français.

Ryanair, la compagnie la plus populaire en Europe, appelle aujourd’hui (3 avril) la commission européenne afin de faire empêcher que des millions de citoyens européens voient leur vol annulé ou retardé, et cela simplement à cause d’un groupe minoritaire de contrôleurs aériens français qui est à nouveau en grève cette semaine.

Ryanair condamne l’échec persistant de la commission européenne suite aux nombreux appels déjà lancés afin de supprimer le droit de grève des contrôleurs aériens européens, qui à chaque fois prennent en otage les passagers lors des périodes de haute saison.

Ryanair fait remarquer qu’un bon nombre de forces de police ou du personnel de l’armée ne peut être en grève. Les contrôleurs aériens aux Etats-Unis ne peuvent pas faire grève selon la loi, ce qui signifie que le ciel au-dessus des Etats-Unis ne peut pas être fermé ou détourné par une grève des contrôleurs aériens ou un ralentissement du travail. La commission européenne devrait appliquer la même loi/clause d’interdiction de grève ici en Europe.

Ryanair a confirmé que la grève des contrôleurs aériens français d’hier a causé 134 annulations de vols, quelques 450 autres vols retardés, avec comme résultat 88 000 passagers Ryanair qui ont vu leur vol être perturbé ce lundi, en dehors de leur volonté ou encore celle de Ryanair.

Stephen McNamara de Ryanair précise :

"C’est inacceptable que le ciel européen soit répétitivement fermé ou les vols retardés par des actions de grève injustifiées et menées par un nombre restreint de contrôleurs aériens. Ces fonctionnaires sont parmi les mieux payés et mieux protégés en Europe et malgré cela, ils optent à nouveau pour une action de grève comme premier plutôt que dernier recours. Les horaires d’été en Europe ont commencé il y a à peine une semaine mais les contrôleurs du trafic aérien français s’engagent déjà dans trois jours de grève. La solution à ce problème est très simple, leur retirer le droit de grève exactement de la même manière que les contrôleurs aériens aux Etats-Unis sont retenus par la loi sur l’interdiction de grève".

« La commission européenne devrait arrêter de parler de prendre des mesures et, à la place, faire quelque chose pour empêcher ces grèves répétées et inacceptables en supprimant le droit de grève des syndicats des contrôleurs aériens. »