Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Installation des Jeunes Agriculteurs : Une dynamisation des territoires

mercredi 29 février 2012 par Rédaction

Adrien Cazaubon est un jeune agriculteur de 24 ans installé en Bovins Viande sur la commune de Hèches depuis 2011. Le but de la rencontre organisée par les Jeunes Agriculteurs (JA) sur son exploitation était de faire prendre conscience aux élus locaux des difficultés pour un jeune à s’installer ainsi que l’intérêt de maintenir des agriculteurs et plus largement l’agriculture sur un territoire.

En 2011, il y a eu 30 installations aidées dont 13 en Bovins Viande sur notre département. L’élevage reste la production dominante sur les Hautes Pyrénées, même si en 10 ans nous avons perdu près de 1 200 exploitations dans la filière bovine. Il est donc primordial de faire prendre conscience aux élus locaux l’importance d’une agriculture dynamique et pérenne sur un territoire et de la nécessité du renouvellement par l’installation des jeunes.

Depuis toujours l’installation est le dossier phare des Jeunes Agriculteurs et le Renouvellement des Générations en Agriculture (RGA) une clé essentielle de la dynamique des territoires. La politique du RGA passe par la promotion du métier d’agriculteur, la transmission des exploitations, l’adaptation du dispositif d’aide à l’installation et le développement de partenariats locaux. Dans ce contexte une semaine nationale de communication axée sur ces problématiques agricoles est organisée chaque année. C’est dans cet esprit qu’ont été conviés les élus.

Adrien a pu exposer ses difficultés à s’installer et de faire de son exploitation une entreprise viable. M. Jean-Claude Viguerie, adjoint au Maire et chargé du patrimoine naturel, a témoigné des problèmes rencontrés par ce jeune en matière de foncier et pour l’extension de son bâtiment. De plus, M. Viguerie rajoute qu’il est aujourd’hui difficile pour les jeunes qui s’installent de se développer, de trouver des terres et donc de vivre de leur métier. La preuve en est : Adrien est le seul agriculteur actif sur la commune !

Dans son cas, le Plan Local d’Urbanisme (P.L.U.) mis en place initialement classait son exploitation en "zone à risques forts et moyens". La commune a donc financé une enquête publique et une étude des sols pour aider Adrien dans ses démarches d’agrandissement de son bâtiment. Elle lui a également loué une parcelle afin qu’il puisse développer son activité. Grâce à l’appui de la municipalité, le PLU est en attente de modification pour classer cette zone en "zone à risques moyens" et permettre enfin l’extension du bâtiment.

La problématique du foncier est primordiale pour l’agriculture notamment en élevage pour une production de qualité. Le foncier est le fer de lance de l’agriculture. Afin d’éviter des errements, une charte a été signée entre la Chambre d’Agriculture, l’Etat l’association départementale des élus et le Conseil Général. Si aucune contrainte n’existe, il est à souhaiter que les communes tiennent compte du foncier agricole et de l’avenir des exploitations dans l’établissement de leurs plans d’urbanisme. Il faut aussi rappeler que ce sont les éleveurs et leurs bêtes qui entretiennent les paysages appréciés par les touristes qui visitent notre département.

Comme le soulignent Lilian Lasserre et Bertrand Gerbet, en charge du dossier installation JA, et Sylvain Andrieux, nouveau Président JA, cette situation est bénéficiaire pour les deux parties puisque l’agriculteur peut faire pâturer ses animaux tout en entretenant et valorisant la parcelle communale.

Cette rencontre a permis de souligner qu’Adrien est et sera accompagné notamment par le syndicat JA car l’installation est bien le "cheval de bataille" de JA !

Nous aurons l’occasion de retrouver les jeunes agriculteurs sur le salon agricole de Tarbes du 8 au 11 mars prochain.

Louis Dollo