Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Législatives : Chantal Robin-Rodrigo (députée sortante PRG) ne se représente pas dans la 2e circonscription des Hautes-Pyrénées !

lundi 30 janvier 2012 par Rédaction

Depuis quelque temps, le bruit circulait dans certains milieux mais personne ne voulait trop y croire tant Chantal Robin-Rodrigo était omniprésente sur le terrain. Vendredi soir, elle partageait encore le repas des élus de la vallée de Batsurguère, dans le canton de Lourdes-Ouest, et rien n’avait fuité lors de cette soirée conviviale. Eh bien, depuis ce lundi 30 janvier 12h30, c’est officiel. Elle vient de l’annoncer lors de ses vœux à la presse.

Elle sera active jusqu’au mois de juin et accompagnera partout celle qui a ses préférences pour défendre son parti, le PRG , à savoir Jeanine Dubié, conseillère générale de Galan, présidente de la 1e commission « Action Sociale, Insertion, et Politique de la Ville », au Conseil général , dont elle sera sa directrice de campagne et de la communication. Jeanine Dubié est issue d’une famille bien connue à Lau-Balagnas et dans le Lavedan. Par ailleurs, Chantal Robin-Rodrigo a précisé qu’elle restera conseillère générale de Tarbes II jusqu’en 2014.

L’annonce "Pour des raisons personnelles et familiales, il était temps que je m’arrête, a déclaré Chantal Robin-Rodrigo D’abord parce qu’au printemps prochain, j’aurai 64 ans. Avec 5 ans de plus, je serai proche de 70 ans. Pour moi, cela me semblerait être un mandat de trop" .

La succession. " Un élu responsable prépare sa succession. J’avais prévenu la direction du Parti Radical et Jean-Michel Baylet, nos instances départementales. Parce que je suis avant tout une militante et parce que je crois qu’il faut conserver la parité au niveau de l’assemblée nationale, tout naturellement j’ai pensé qu’il fallait passer le témoin à quelqu’un qui aurait ce courage, cette volonté, cette compétence, à une militante qui avait déjà fait ses preuves. Mon regard s’est tourné vers mon amie Jeanine Dubié. Je suis sûre qu’elle sera demain une très bonne députée de cette 2e circonscription des Hautes-Pyrénées. Dans le cadre des accords avec le Parti socialiste, elle sera soutenue par les socialistes. Toutes les conditions sont réunies pour que Jeanine soit votre députée le 17 juin ".

L’hommage . Claude Gaits, président départemental du PRG : "Chantal Robin-Rodrigo a reçu un hommage unanime de l’ensemble du bureau fédéral après l’annonce de sa décision, devant laquelle on ne pouvait que s’incliner. Le bureau fédéral s’est ensuite prononcé à l’unanimité pour la candidature de Jeanine Dubié. Il est évident que Chantal sera aux côtés de Jeanine durant toute la campagne électorale. Jeanine Dubié, comme Chantal, est une femme d’engagement qui saura porter haut les couleurs du PRG et de la nouvelle majorité présidentielle. " (…) Cette candidature s’inscrit dans le cadre de notre volonté de participer à l’élection de François Hollande qui est le candidat des Radicaux depuis le 2e tour des primaires organisées par le Parti socialiste et le PRG".

Comité de soutien. "Le comité départemental de soutien à François Hollande sera co-présidé par Jean Glavany, député des H-P, et Michel Pélieu, président PRG du Conseil général. Nous mettrons tout en œuvre pour que Jeanine Dubié soit élu le 17 juin prochain, date du 2e tour des élections législatives", a fait observer Claude Gaits.

Pas un adieu total à la politique. Chantal Robin-Rodrigo : "Je n’arrête pas la politique. Je reste vice-présidente du Conseil général". Elle n’a pas exclu de s’investir dans des structures comme la Banque alimentaire, les Restos du Cœur « pour aider ceux qui sont en grande difficulté. »

Départ de l’ANEM : "J’ai été secrétaire générale de l’ANEM (NDLR. Association Nationale des Elus de Montagne). Cela a été une belle aventure. Pour bien servir l’ANEM, je crois que là aussi il faut que je passe le relais. Il faut un député ou un sénateur en fonction. C’est la raison pour laquelle j’annoncerai au comité directeur du 9 février prochain que je quitterai mes fonctions au 30 juin. Je devais être investie présidente au mois d’octobre prochain. Je serai aux côtés de celle que j’aurai choisie. Pour que l’ANEM continue à avoir ce rôle très important pour les montagnards, il faut aussi savoir passer ce relais".

Suppléant (e) ? - Chantal Robin-Rodrigo : "Dans ce département, c’est le député-candidat qui choisit son ou sa suppléante". Jeanine Dubié : "Pour l’instant, il n’y a pas de suppléant". Elle a esquissé le profil de celui qui sera son suppléant. Elle lorgne vers le Val d’Adour car " il est important pour honorer ses électeurs que le suppléant soit de ce territoire-là. Ce sera un homme de sensibilité socialiste et radical du Nord du département".

(Recueilli par G.M.)