Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Petitjean crucifie le TPR

samedi 28 janvier 2012 par Rédaction

Tarbes-Aurillac : 11-12 (8-6)

Pour Tarbes : 1 essai Domolaïlaï (12), 2 pénalités de Fortassin (6, 57)

Pour Aurillac : 4 pénalités de Petitjean ( 17, 23, 44, 80),
2 cartons jaunes : Kemp (26) et Datunashvili (73).

Petitjean a offert la victoire 11-12 aux Cantaliens à la dernière minute de la rencontre. On est partagé entre déception et frustration au vu du match et du résultat. Un match gâché par les conditions de jeu, pelouse et ballon rendus glissants par le froid et la pluie, et par des incohérences arbitrales qui pèsent sur ce type de rencontre très serrée et basée sur le combat.

On ne peut pas dire que les Aurillacois ont réalisé un hold-up, même si ça y ressemble sur la forme avec la pénalité de la gagne réussie de plus de 55 m à la dernière minute. La faute plutôt aux Tarbais qui n’ont pas su profiter d’une double supériorité numérique. Le TPR n’a pas su profiter des sorties du centre Kemp pour placage dangereux à la 26ème minute et de celle du seconde ligne Datunashvili pour antijeu à la 73ème. Au contraire Aurillac a remporté la victoire alors qu’il jouait à 14 et à 7 contre 8 devant. Des mauvais choix de la part des Bigourdans et des fautes non sifflées de la part du corps arbitral n’ont pas permis de profiter de ce double avantage numérique à chaque fin de mi-temps.

Pourtant les Tarbais avaient pris la rencontre par le bon bout en marquant une pénalité récompensant plusieurs temps de jeu dans les 22 m adverses. Les Bigourdans monopolisaient le ballon et sur une nouvelle pénalité, ils choisissaient la pénaltouche et marquaient en force par Ricaud. A 8-0, les Tarbais perdirent peu à peu le fil de la rencontre au gré de mauvais choix, de fautes de main et il faut bien le dire de quelques mansuétudes arbitrales dans les rucks ou sur des joueurs retenus sans ballons. Du coup Aurillac remit la main sur le ballon et enchaîna à son tour mettant les Tarbais à la faute. M. Hourquet laissa se dérouler 6 à 7 temps de jeu avant de revenir, au nom de l’avantage, à un hors jeu. Un avantage jugé excessivement long par le public et qui allait peser lourd. 8-3 puis 8-6, à la mi-temps sur une nouvelle pénalité réussie par Petitjean.

A la reprise, Aurillac mettait d’entrée une grosse pression par ses avants mais la défense tarbaise résistait et Petitjean devait se contenter de la pénalité 8-9. On commençait à douter, car Aurillac avait l’appui du vent. Heureusement la mêlée tarbaise, jusque là bien contenue, prenait l’avantage sans être vraiment récompensée, sauf sur la pénalité qui permit à Fortassin de redonner l’avantage 11-9. Les Tarbais enchaînaient des temps de jeu mais à deux occasions bien distinctes M. Hourquet n’appliquait pas la règle de l’avantage en faveur du TPR. Deux poids, deux mesures, et une incohérence d’arbitrage qui coûtait la victoire au TPR, car à ce compte là Petitjean n’aurait jamais dû obtenir les 3 points de sa première pénalité. Et comme, malgré ses insuffisances, Tarbes a perdu d’un point... Les Tarbais jouèrent leur va tout après la fin du temps règlementaire en enchaînant le jeu entre avants et trois-quarts dans le camp d’Aurillac. Une fois de plus les Bigourdans manquèrent de patience et ne voyant pas la pénalité espérée venir, Fortassin claqua bien trop tôt un drop qui manqua largement sa cible.

Jean-Jacques Lasserre

Philippe Bérot, entraîneur TPR :

Razvan Mavrodin, entraîneur adjoint TPR

Alexandre Ricaud, capitaine TPR

Matias Viazzo, demi de mêlée TPR

Thierry Peuchlestrade, entraîneur Aurillac

Jeremy Davidson, entraîneur des avants Aurillac


titre documents joints

29 janvier 2012
info document : MP3
1.1 Mo