Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Communiqué : Le Front de Gauche soutient les quatre policiers du commissariat de Tarbes : Il appelle à ce que toute la lumière soit faite sur cette « affaire » !

lundi 23 janvier 2012 par Rédaction

Communiqué :

Le Front de Gauche soutient les quatre policiers du commissariat de Tarbes : Il appelle à ce que toute la lumière soit faite sur cette « affaire » !

Le Front de Gauche des Hautes-Pyrénées apporte son soutien aux quatre officiers de police judiciaire du commissariat de Tarbes qui ont porté plainte contre leur hiérarchie pour harcèlement moral.

Au travers de cette procédure, ces policiers expérimentés et au déroulement de carrière exemplaire dénoncent les pressions subies pour avoir refusé de procéder à des malversations et à des pratiques illégales, ou de les avoir cautionnées, dans le cadre de leur mission professionnelle.

Ils s’étonnent du classement sans suite de cette plainte par Mme le Procureur et dénoncent une enquête IGPN tronquée.

Cette affaire s’inscrit dans le contexte très particulier de la politique de Sarkozy qui met en œuvre depuis 2002 un projet politique sécuritaire et qui ne cesse de le renforcer depuis 2007. Le but de ce projet n’est pas la lutte contre la délinquance mais la lutte contre l’insécurité et son sentiment dans l’opinion publique. Cette orientation vise à modifier la nature de notre Etat de droit en un Etat autoritaire et antisocial.

Contrairement à l’affichage médiatique, il n’est plus question de donner réellement les moyens à une police républicaine d’exercer ses missions de lutte contre la délinquance. Cela se traduit par la baisse des effectifs, la dégradation des conditions de travail des fonctionnaires et par voie de conséquence la dégradation des conditions d’accueil et de prise en charge des victimes.
Dans ce contexte, toutes les dérives pour masquer la réalité, pour faire du chiffre, en gonflant le taux d’élucidation des affaires, sont possibles.

Le Font de Gauche apporte un soutien total à ces officiers de police qui ont le courage de refuser des pratiques illégales et de se dresser contre leur hiérarchie pour dénoncer une situation inacceptable et des pressions intolérables dans le cadre de leur activité professionnelle.

Le Front de Gauche mettra tout en œuvre au plan local comme au plan national pour les accompagner publiquement dans leur lutte pour obtenir justice.