Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Réveil trop tardif pour le FC Lourdais

dimanche 22 mars 2009

A Morlaàs : Morlaàs bat Lourdes 17-14 (MT 10-6) - Arbitre : M. Vaquette (Provence)

Pour Morlaàs : 2 E Domengès 12e), Soleilhavoup (49e), 2T , 1 P (3e) Carruesco
Pour Lourdes : 1 E Lopez (58e), 2 P Pouey (5e, 18e), 1 D Darbo (72e)

FC Lourdes : Pouey ; Quessette (Caussade 63e), Arino, Ducasse, D. Brua ; (o) Darbo, (m) Paulès (cap (Lopez 56e) ; Véronèse, Gélédan (Cabanne 50e), Allouis (Gélédan 50e) ; Igau, Cabanne (B. Brua 50e) ; Larson (Da Costa 50e), Irigoyen (Hill 60e), Fiaschi (Iribarne 50e).
Carton jaune : Larson (32e)

Morlaàs : Jannaud ; Slayki, Mussard, Souverbie, Dartau ; (o) Salefranque, (m) Carruesco ; Soleilhavoup, Domengès, Guechchaoui ; Chasseriau, Camptort ; Bria, Begué (cap), Sparks. Entrès en jeu : Kwarta, Pedaille, Sierra, Boucher, Pedemanaud, Haget, Dany, Claverie.
Carton jaune : Salefranque (76e)

Quand ils se sont décidés à jouer, les Lourdais ont posé de gros problèmes aux Morlannais qui avaient un besoin impératif de victoire. Avec la complicité d’un arbitre tatillon et pas très clairvoyant, jamais le jeu ne prit son envol. Les locaux profitaient d’une sortie de balle mal négociée par le pack lourdais pour aller derrière la ligne par Domengès. Jusque-là, Carruesco et Pouey avaient enquillé deux pénalités qui résumaient un début de rencontre sans envergure. Personne n’osait, ou ne pouvait, prendre les manettes de la rencontre. Comme M. Vaquette avait décidé de tout siffler, nous eûmes droit à quarante premières minutes lénifiantes. De mêlées en bras cassés, de pénalités en touches, aucune action ne dépassait les trois temps de jeu. Après tout le 10-6 qui accompagnait les citrons n’était que le reflet d’une pâle mi-temps.

Ce sont les Béarnais qui prenaient le meilleur départ pour la seconde période. Bénéficiant d’une touche près de la ligne lourdaise, ils se structuraient suffisamment pour ne pas être écroulés et Soleilhavoup pouvait franchir la ligne. Pas spectaculaire mais efficace. La valse des remplacements pouvait commencer. Les entrées de Da Costa, Iribarne et B. Brua donnaient un nouvel élan au pack "rouge et bleu". Puis Lopez venait jouer les accélérateurs. Sur une pénalité vite jouée, il prenait de vitesse tout son monde pour s’en aller dans l’en-but. A 17-11 et 20 minutes à jouer, l’incertitude devenait grande pour les Morlannais. Ces derniers allaient subir les assauts des Lourdais enfin d’attaque. C’est tout d’abord Darbo qui inscrivait un drop après un bon travail des avants pour ramener le score à 17-14 (72e). Une longue chevauchée de Caussade se finissait près de l’en-but. Mais le vrai tournant de la rencontre se situait à la 76e minute. Kindy Lopez se faufilait dans un trou de souris le long de la touche et larguait tous ses adversaires. Dernier défenseur, Salefranque lui infligeait un tacle que n’aurait pas renié Raymond Domenech. L’essai de pénalisation semblait s’imposer, pas pour le trio arbitral. Un trio au niveau faible et qui aurait pu pourrir la rencontre.
Victoire précieuse pour les Morlannais, point de bonus défensif pour les Lourdais qui restent dans le quatuor de tête des plays-downs, "tout le monde il est content". Pas le public peut-être, les ’rouge et bleu" nous doivent une revanche sportive et doivent nous offrir un tout autre spectacle. Et ce, dès dimanche contre Gennevilliers.

(Jacques Terrée)

[bleu]Mis en ligne dimanche 22 mars 2009[/bleu]