Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Gérard Trémège réplique à l’opposition

jeudi 22 janvier 2009

- Gérard Trémège réplique à l’opposition -

Le dernier conseil municipal de lundi soir n’en finit pas de faire des vagues… Après une conférence de presse hier soir des élus de l’opposition au cours de laquelle ils ont dénoncé « l’agressivité », « le manque de démocratie » et « la désinvolture » du maire, Gérard Trémège a immédiatement réagi en conviant à son tour ce jeudi midi la presse pour répondre à ces accusations.

D’emblée il a rappelé que « les élections étaient terminées, que ce n’était plus le moment de faire de la politique politicienne et qu’aller faire ce genre de conférence de presse infondée et outrancière ne relevait pas du sérieux… », avant d’ajouter : « J’ai trop mal vécu mon passage dans l’opposition au Grand Tarbes où en 2001 Jean Glavany m’a systématiquement évincé d’une participation au bureau de l’agglomération en tant que maire d’une ville préfecture… Alors qu’on ne me donne pas de leçon de démocratie ! Actuellement, mes relations avec l’opposition du Grand Tarbes sont bien différentes !... Je suis un démocrate respectueux de la légalité et une opposition municipale qui se cantonne à être régulièrement et systématiquement en opposition, avec Monsieur Gaits qui passe son temps à vociférer et qui part au moment où François-Xavier Brunet répond à la question qu’il vient de poser, respecte-elle les Tarbais ? De même, quand Monsieur Glavany intervient inopinément pour lire tout en vrac une série de remarques, puis s’en va…, après être resté une heure en conseil, est-ce bien aussi respecter les Tarbais… ? Mais il est vrai que nous sommes habitués aux départs rapides en cours de séance de Monsieur Glavany… ! Moi, j’en appelle à une opposition constructive, raisonnable et responsable…. Je ne cherche pas à passionner les débats politiques : cela n’a de sens que pendant le combat électoral ! La seule passion qui maintenant m’anime est la passion de notre ville ».

Josiane Perez