Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Des milliers de Tarbais ont assisté aux vœux du maire : « Il faut qu’on vous aime pour venir par ce temps … »

vendredi 6 janvier 2012 par Rédaction

Cette traditionnelle cérémonie des vœux du maire aux Tarbais s’est déroulée hier soir devant quelque 3000 personnes qui se sont pressées dans les halls 3 et 4 du Parc des expositions. Après neuf ans sous la halle Marcadieu, c’est la 2ème fois en 11 ans que cette manifestation se déroule dans ces lieux superbement décorés et installés par les divers services municipaux, sous la houlette du metteur en scène de cette soirée, Roger-Vincent Calatayud.

Le temps exécrable qu’il faisait ce soir là ne pouvait que faire apprécier le confort des deux salles et les invités ont été nombreux à s’éterniser autour du buffet et des boissons en écoutant les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes et l’orchestre de jazz manouche Djanje Djazz.

Des écrans géants installés dans divers coins des deux halls ont permis au public d’assister à la présentation particulièrement dynamique d’un DVD : c’est ainsi qu’ont été mises en valeur les réalisations récentes de la municipalité, celles en cours ou encore celles sur le point d’aboutir, comme le musée des hussards (inauguré dans moins de 2 mois) tandis qu’une rétrospective des diverses animations de la ville ont souligné « combien Tarbes était un lieu un contournable du bien vivre en France et un objet de fierté pour les Tarbais  »

C’est par ces mots qu’a débuté l’allocution du maire : après avoir remercié tous les services qui s’étaient largement impliqués pour le succès de cette soirée de vœux devenue incontournable, il a salué les officiels, civils, militaires et religieux présents aux côtés du nouveau préfet Jean-Régis Borius, ainsi que des responsables des forces vives de la ville et des représentants du monde associatif.

Gérard Trémège a rappelé que « l’année 2011 s’était déroulée dans un climat particulier et nous a invités à réfléchir et à remettre en cause des choses qui évoluent, qui changent…Nous subissons une crise grave en France comme ailleurs dans le monde et nous découvrons que tous les modèles économiques dominants jusqu’à maintenant sont devenus inopérationnels. Cette année 2012 va être l’année des choix, qu’ils soient électoraux ou que ce soient de nouveaux modèles économiques à trouver …Nous avons de nouveaux cercles vertueux à réinventer qui remettent en ordre les finances de l’Etat et ne nuisent pas à la croissance … Parmi ces révisions déchirantes, il y a à relever le défi de l’euro, à réfléchir à une réforme durable des institutions (Etat, dépenses publiques, compétitivité des entreprises…), à travailler pour combattre l’endettement des nations »

Et de préciser : « En France nous devons réussir la réforme des collectivités territoriales car dans le contexte actuel elles ont un rôle important à jouer : nous sommes des structures de proximité, à l’écoute des gens, qui connaissent les besoins, qui sont les moteurs de l’investissement … Dans ce contexte difficile, la ville de Tarbes a fait voter le budget 2012 : nous avons ainsi indiqué notre objectif volontariste de poursuivre l’investissement de 20 millions d’euros, de réaliser un emprunt (avec un point d’interrogation bien sûr…) de 7 millions d’euros, de maitriser les dépenses de fonctionnement avec des engagements dans les domaines de la solidarité, de l’éducation, auprès des ces associations qui oeuvrent avec de plus en plus de difficultés dans le domaine social, sportif, pour créer du lien social, comme le font d’ailleurs les fêtes et animations que nous mettons en place pour créer des moments de rencontres. Nous allons aussi poursuivre le désendettement de ma ville commencé en 2001 et je rappelle que de 2003 à 2010 le taux de la fiscalité a augmenté de 13,99% pour la ville, contre 25% pour le Département et 29% pour la Région … »

Gérard Trémège est enfin revenu sur les grands projets de la ville « qui sont également fédérateurs, comme l’achèvement de la halle Brauhauban avec une mise en service fin février du carreau et des étals des commerçants, l’ouverture du pôle d’attraction mondial que sera le musée des hussards, la rénovation d’un Théâtre des Nouveautés digne d’accueillir les plus beaux spectacles, la poursuite de l’aménagement extérieur de la halle Marcadieu, la rénovation de l’avenue d’Azereix, de la rue Georges Lassalle et des quartiers nord ainsi que la continuité de ce qui se remarque moins, mais qui est nécessaire, comme la réfection des réseaux d’eau et d’assainissement, la poursuite du plan lumière … »

Et le maire de Tarbes de conclure : « Dans le contexte actuel il était important que je rappelle ce qui se fait et se fera et je remercie tous les personnels de la ville qui s’engagent pour vous ! J’adresse mes voeux les meilleurs à tous et en particulier à ceux qui sont sans amour, sans amitié, malades, et je souhaite que 2012 adoucisse leurs peines ; j’espère aussi que les mariages et les naissances se poursuivront à Tarbes et que toujours de nouveaux arrivants viendront dans notre ville qui leur est ouverte ! Je vous souhaite d’être heureux dans notre ville : notre souci est de rendre la rendre belle car nous embellissons ainsi votre vie !  »

Puis ce fut le partage sur la scène de la galette des rois : comme le veut la tradition le maire et le préfet ont découpé la première grande couronne des rois avant d’inviter le public à s’approcher des tables où avaient été disposés avec l’aide des élèves du lycée Lautréamont des buffets salés et des boissons ainsi que de nombreuses galettes réalisées par les boulangers de la ville.

Josiane Perez