Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Hautes-Perf’ 2011 : mention spéciale pour Amitié et Nature Tarbes

jeudi 22 décembre 2011 par Rédaction

Cette année, le club tarbais ANT http://www.clubant.fr/ à la pointe des classements en escalade n’aura eu qu’une seule représentante pour la soirée Hautes Perf’ avec Cindy Sararak en championnat d’Europe. Il faut dire qu’à ce niveau, la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade (FFME) est particulièrement économe de ses deniers pour envoyer ses meilleurs éléments concourir en Europe. Regrettable !

Par contre, le club a reçu une reconnaissance pour l’organisation d’une étape de la Coupe du Monde de ski alpinisme dans le cadre du Derby 3000 Gèdre-Gavarnie. Compétition de haut niveau, avec les meilleurs compétiteurs du monde, qui a nécessité pas moins de 85 bénévoles compétents en ski de montagne mais aussi en terme de juge arbitre. Un long travail pour ce club afin de parvenir à la reconnaissance de compétence par la fédération internationale ISMF.

Derby 3000 Gèdre-Gavarnie… Du nouveau cette année

Cet année, le Derby 3000 Gèdre-Gavarnie se déroulera le et a reçu le label de l’ISMF http://www.ismf-ski.org/ d’open international comptant pour le classement international des coureurs http://www.ismf-ski.org/www/index.php?q=content/2011-ranking&page=ListRkCupListsAction&type=view&id_parent=13&id_parent2=&id_parent_parent= . L’itinéraire devrait conduire les compétiteurs à la Brèche de Roland. http://www.derby3000.fr/

Le Derby 3000 a quelques difficultés à se renouveler sur ce secteur où il évolue depuis plus de 20 ans. Par ailleurs, les contraintes liées au Parc National des Pyrénées sur certains secteurs, pour des motifs parfois surprenants, pourraient contraindre les organisateurs à s’expatrier vers d’autres sites pyrénéens. Ce serait particulièrement dommageable pour un village et une station qui ont besoin de s’ouvrir à l’extérieur dans des saisons difficiles. C’est dans ces circonstances que nous voyons les limites du développement durable que peut offrir un Parc National avec ou sans Charte.

Louis Dollo