Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

En finir avec le fléau de l’alcool au volant en s’auto-testant !

jeudi 22 décembre 2011 par Rédaction

La Préfecture et l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie des Hautes-Pyrénées organisent avec le Syndicat Départemental des Pharmaciens une campagne de promotion des alcootests dans les pharmacies pendant les fêtes de fin d’année.
Cette opération, pour la 8ème année consécutive, vise à promouvoir la vente d’alcootests à prix réduit (0.50€ l’unité) afin de prévenir les accidents de la route liés à une consommation d’alcool excessive.

C’est dans les locaux de la pharmacie Astuguevieille avenue du marché Brauhauban, que Philippe Marsais, directeur des services du cabinet du préfet, entouré de Vincent Ricarrère de l’ANPAA, de Jean-Claude Latapie du service sécurité routière de la Préfecture et de Robert Astuguevieille, a présenté cette opération qui s’inscrit dans le cadre du Plan départemental d’actions de sécurité routière.

Les pharmaciens sont là dans leur rôle d’éducateurs de santé, et tous les hauts- pyrénéens sont invités à venir chercher ces éthylotests et ces réglettes chez leur pharmacien .Quelque 2000 sont habituellement vendus sur ces quinze jours et une quarantaine de pharmacies participent à cette opération de prévention.

En effet quand on interroge les Français sur la cause la plus importante d’accidents de la route, la conduite en état d’ivresse est désignée en premier chef. Le taux d’implication de l’alcool dans les accidents mortels oscille autour de 30%.... En 2010, 1150 vies auraient pu être préservées …Les taux d’alcoolémie relevés dans les accidents mortels avec alcool sont de plus en plus élevés, supérieurs à 1,5 g/l ! La population masculine est impliquée à 92% dans des accidents mortels avec alcool et les 18/24ans sont les plus exposés à ce type de risque routier avec, en 2010, plus de 6 décès par semaine.

Ceux qui ont bu ont tendance à sous évaluer les risques. C’est à leurs proches de passer à l’action et de prendre à leur compte les slogans : « Ne laissons pas une personne qui a bu reprendre le volant …Quelques mots peuvent suffire à sauver une vie » et « Quand on tient à quelqu’un on le retient »

Josiane Perez