Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Tarbes : l’opposition municipale demande davantage de démocratie

jeudi 22 janvier 2009

- Tarbes : l’opposition municipale demande davantage de démocratie -

L’opposition de gauche du conseil municipal de Tarbes est revenue, lors d’un point presse, sur la dernière séance publique. Pour son leader Jean Glavany, « il faut que le maire de Tarbes accepte qu’on puisse le critiquer, le contredire, le contrôler. Nous représentons 46 % des Tarbais, il faut qu’il s’y fasse ». Il compare l’attitude de Gérard Trémège à celle du président de la République. Et d’enchaîner en annonçant que l’opposition continuera d’exercer sa vigilance. Jean Glavany estime que si l’opposition n’était pas là, des sujets n’auraient pas été évoqués. Exemple la délibération concernant le Comité des oeuvres sociales (COS) de la ville de Tarbes. Revenant sur les tarifs des cantines scolaires et sur la hausse des impôts qu’il évalue à près de 6 % et celle de l’eau à plus de 9 %, il accuse la municipalité d’ajouter de la crise à la crise et d’amputer le pouvoir d’achat des Tarbais. Claude Gaits (élu PRG), parle d’agressivité vis-à-vis de l’opposition. Il a fait aussi remarquer la baisse importante des dotations de l’Etat. « On ne peut pas être président départemental de l’UMP et dénoncer des mesures qui en découlent » ajoute-t-il. Henri Lourdou, pour les Verts, évoque une désinvolture au sujet du renoncement de la majorité municipale à propos de la démarche de l’Agenda 21.

_ [bleu]Mis en ligne jeudi 22 janvier 2009[/bleu]