Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

La semaine de l’Initiative placée sous le signe du parrainage économique

mercredi 16 novembre 2011 par Rédaction

Le parrainage est une chance pour le nouvel entrepreneur de bénéficier de l’expérience d’un parrain chefs d’entreprise. France Initiative, mouvement associatif qui a facilité en 2010 la création ou la reprise de 17 000 entreprises, est le premier réseau de parrains d’entrepreneurs et souhaite élargir encore son réseau de parrains bénévoles à l’occasion de cette semaine de l’Initiative organisée sur le plan national du 14 au 23 novembre. Claude Miqueu, président du CDDE et Monique Tisserand, présidente du Comité d’Agrément Bigorre Initiative ont organisé mardi soir dans les locaux du CDDE une table ronde pour recevoir parrains et filleuls du réseau local.

Gérée par le Comité Départemental de Développement Economique des Hautes-Pyrénées, la plate forme d’initiative locale « Bigorre Initiative » créée en 1987 et adhérente à France Initiative, permet chaque année à plus d’une soixantaine de chefs d’entreprises de créer un nouvel outil de travail, de procéder à une reprise, ou encore de franchir un cap difficile. Cette aide économique est fondée sur le principe de prêts d’honneur à taux zéro. Aujourd’hui « Bigorre Initiative » est au plan national la première Plate Forme d’Initiative Locale en montant de fonds prêtés depuis sa création.

Si cette démarche s’avère une incontestable réussite, le CDDE et Bigorre Initiative pensent qu’il convient d’aller plus avant en épaulant par un « parrain » chacun de ces nouveaux chefs d’entreprises. Cette aide bénévole peut certes requérir, en fonction de la spécificité de l’entreprise, quelques connaissances techniques et financières basiques ; mais l’essentiel n’est surtout pas là : c’est avant tout une mission d’écoute, de suivi, de relais, de regard neuf et décalé porté sur l’évolution de l’entreprise qui est confiée au parrain.

Quelques bénévoles opèrent déjà ; toutefois, le réseau doit être maintenant étoffé. L’expérience des premiers montre que la contrainte est supportable : environ six-demi-journées par an, frais de déplacement pris en charge, ainsi que trois journées annuelles de formation, avec en outre, pour faciliter l’intégration des nouveaux, une réunion mensuelle conviviale d’échanges et de partages d’expériences.

Lire ci-dessous le dossier de presse :

Josiane Perez