Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
     
   
     

L’Agence Régionale de Santé pour un hôpital public attractif, moderne et pérenne

vendredi 14 octobre 2011 par Rédaction

Communiqué de l’ARS

Suite aux différents articles parus dans la presse ces derniers jours, l’Agence Régionale de Santé tient à communiquer afin de rétablir quelques vérités :

Le directeur général de l’ARS maintient ses propos : le projet médical existe et a bien été voté en octobre 2010 par les deux Commissions Médicales d’Etablissement de Lourdes et de Tarbes à la quasi unanimité des professionnels de santé. Ce projet médical prévoit un renforcement de la coopération entre le public et le privé, concernant certaines spécialités précisément listées.

Le 20 juillet, l’ARS a réuni à la Préfecture les maires de Tarbes et de Lourdes, le Président du Conseil Général et les parlementaires ainsi que les représentants des établissements de santé publics et privé : la décision a été prise à une très large majorité de construire un hôpital public sur le site actuellement occupé par la clinique Ormeau Pyrénées.

Par la suite, Xavier Chastel s’est déplacé à Tarbes la semaine dernière afin de répondre aux questions et aux inquiétudes de certains praticiens hospitaliers et des syndicats concernant en particulier la place et le rôle du secteur public dans le projet de pôle de santé.

Il semble que le message ne soit pas clairement passé : l’Agence Régionale de Santé, et Xavier Chastel en tête, ne sacrifiera jamais l’hôpital public.

Dans un contexte de démographie médicale difficile, l’ARS veut maintenir une offre publique forte et dynamique en complémentarité d’une offre privée déjà existante et performante.

Il n’a jamais été question de créer une concurrence supplémentaire mais plutôt de développer des complémentarités afin de répondre au plus près et de façon pérenne aux besoins de santé de la population des Hautes-Pyrénées.

Il est absolument nécessaire d’éviter que les patients aient recours à des établissements de santé hors du département si l’offre de santé de qualité existe ; il faut donc que le pôle de santé soit attractif, avec des équipements modernes et des praticiens investis dans des projets innovants et dynamiques.

Xavier Chastel a demandé aux communautés hospitalières publique et privée de poursuivre les travaux sur les coopérations à poursuivre et à améliorer. 4 ateliers ont été créés : la gynécologie obstétrique, la cardiologie en particulier interventionnelle, la cancérologie et les urgences. Les praticiens publics et privés exerçant dans ces services seront étroitement associés aux travaux.

Les travaux des ateliers seront présentés à un Comité de pilotage qui sera mis en place par les directeurs du Centre hospitalier et de la Clinique.

En ce qui concerne Lourdes, l’hôpital public sera maintenu avec ses urgences, son service de radiologie et son service de médecine pour répondre aux besoins du bassin de santé ; d’autres activités seront renforcées, en particulier la dynamique gérontologique et le développement de consultations spécialisées.

Le maintien de sites dans les deux villes de Tarbes et de Lourdes est la solution optimale pour maintenir l’accessibilité à la santé aux habitants des Vallées.

Xavier Chastel tient à marquer sa volonté que l’égalité d’accès aux soins soit assurée, surtout pour les plus démunis.
Il érigera en principe obligatoire la règle de non dépassement d’honoraires lorsque le secteur privé sera seul porteur de l’activité concernée, ce qui restera de toute façon exceptionnel.

Pour résumer, Xavier Chastel travaille activement pour

-  le maintien d’un hôpital public à Lourdes

-  la construction d’un hôpital public neuf à Tarbes dans le cadre d’un pôle de santé public et privé moderne, attractif et pérenne qui respectera chaque identité

-  la conjugaison des compétences des professionnels publics et privés permettra de constituer un Pôle de santé de tout premier plan en Midi-Pyrénées, tant du point de vue de la qualité des soins que de sa taille.