Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Traversée Centrale des Pyrénées : panne générale de dialogue social ? Communiqué de l’association ACTIVAL

mardi 28 avril 2009

Traversée Centrale des Pyrénées : panne générale de dialogue social ? (Communiqué de l’association ACTIVAL)

Cela fait bientôt un an que notre association a adressé sa première demande d’audience à Madame Josette Durrieu, Présidente socialiste du Conseil Général des Hautes-Pyrénées, pour évoquer ensemble le sujet de la TCP.

Pour la troisième fois consécutive elle vient de répondre à notre demande par une fin de non-recevoir. Nous nous interrogeons sur le sens de ce refus.

Alors que Madame Durrieu se répand partout dans les médias pour faire l’apologie de la TCP, que le 27 Mars 2009 elle recevait Mr Iglesias, Président d’Aragon, pour soutenir ensemble la validité économique de ce projet dans « le cadre d’une Europe en construction », dans le même temps elle nous assure que son agenda ne lui accorde pas de disponibilité pour nous recevoir... Madame Durrieu serait-elle, soudain, devenue "l’arlésienne" ? Nous l’entendons en écho de toute part et elle demeure invisible !

Le dialogue sur un projet de société éminent, comme celui de la TCP, serait-il en panne généralisée à tous les étages du pouvoir ? De son côté, Monsieur Borloo, Ministre de l’Ecologie, chargé des Transports, ne daigne pas apporter de réponse à notre demande d’accès aux informations concernant les études sur les corridors de tracé - devant déterminer la désignation des vallées pyrénéennes susceptibles d’être concernées par ce projet - comme il s’y était engagé.

D’autre part, soumise à la même question, Madame Durrieu se dérobe avec la même désinvolture indifférente. Redouterait-elle, à ce point, d’affronter les vertus du dialogue démocratique ou la franchise du "débat participatif" ? Nous juge-t-elle à ce point menaçants pour ses certitudes politiques ? Estime-t-elle qu’elle n’a aucun compte à rendre à ses électeurs ?

A l’heure où le parti Socialiste se met en posture d’incarner une alternative politique crédible auprès des citoyens, nous sommes malheureusement aux regrets de constater que certains des dirigeants de notre département adoptent une attitude de déni républicain. Feraient-ils preuve de la même incapacité de communication et de concertation, du même mépris irresponsable que celui affiché aujourd’hui par nos gouvernants ?

Face à cette opacité générale, ACTIVAL soutenue par Epine et Attac 65, a décidé d’organiser un Forum à Lourdes les 26 et 27 Septembre 2009. Ce Forum, ouvert à tous les citoyens, sur le thème : « Une TCP, pour quoi faire ? » doit permettre d’ouvrir, enfin, le débat sur l’opportunité du projet de TCP : Quelle utilité ? Quel coût ? Quelle viabilité économique ? Quelles retombées socio-économiques pour nos vallées, le département et la région ? Quels impacts environnementaux ? Autant de questions de fond qui restent sans réponse, alors que le projet avance inexorablement à travers ses diverses échéances.

Lors de ce Forum, nous donnerons la possibilité à tous les élus de venir exprimer leurs positions, de développer leurs arguments sur ce sujet, qui fera l’objet d’un débat contradictoire. Nous espérons qu’à ce moment-là ils ne manqueront pas de venir expliquer comment leur vision politique rend compatible ce projet avec l’idée de "développement durable" et de "respect de l’environnement", tels qu’ils sont définis par le Grenelle de l’Environnement.

La Région Midi-Pyrénées et le Conseil Général des Hautes-Pyrénées financent une étude estimée à 150 000 euros pour analyser l’intérêt et les retombées économiques et environnementales, locales et régionales de cette traversée.

Nous pensons, quant à nous, qu’en ces temps de crise il serait plus judicieux de concentrer les efforts financiers publics vers des logiques collectives en favorisant les projets locaux socialement utiles et à faible impact écologique plutôt que vers des projets pharaoniques qui ne manqueront pas de creuser davantage les déficits publics !

[bleu]Mis en ligne mardi 28 avril 2009[/bleu]