Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
  
 
  
 

Respect du 50km/h : une action de sécurité routière menée dans le centre de Bordères

jeudi 22 septembre 2011 par Rédaction

Dans le cadre de la semaine nationale de la mobilité et de la sécurité routière, le pôle Sécurité routière de la Préfecture animé par Jean-Claude Latapie a mis en place mercredi après-midi dans le centre de Bordères sur Echez, en accord avec Madame le Procureur de la République à Tarbes, une nouvelle opération de sécurité routière.

Cette action avait été initiée par le conseil municipal des jeunes de Bordères sous la responsabilité de Sandrine Palisse, conseillère municipale. Elle a été réalisée avec le concours des hommes du commissariat de police de Tarbes sous l’autorité du capitaine Gerbet et des motards aux ordres du brigadier-chef Jordy.

Le thème retenu par les jeunes du conseil municipal des jeunes de Bordères pour cette action était de sensibiliser les usagers de la route au freinage des autos et des motos. Un radar embarqué avait été était installé au passage à niveau à l’entrée sud de Bordères et les « infractionnistes » qui avaient dépassé de 10 km/ h la vitesse autorisée de 50km/h étaient arrêtés dans le centre du village par la police motorisée.

Les conducteurs en infraction étaient alors invités à venir dialoguer avec les jeunes et les fonctionnaires présents et à utiliser le simulateur de freinage installé sous la tente de la sécurité routière : en échange de leur bonne volonté et de leur participation à une série de mises en situation de freinage, ils échappaient ainsi à la contravention… A noter cependant qu’un dépassement de vitesse plus important était, lui, immédiatement sanctionné !

Quant aux conducteurs de deux- roues qui traversaient Bordères ce mercredi après-midi, ils étaient, eux, systématiquement arrêtés pour contrôles de routine et étaient invités à participer, s’ils le souhaitaient, à une animation dans un espace de sensibilisation « deux-roues motorisés »

Sur place était présent le substitut du Procureur, Baptiste Porcher, qui a souligné le travail réalisé main dans la main entre la Préfecture et le Tribunal dans le cadre de cette semaine de la mobilité et de la sécurité routière : « Cela s’est fait dans le respect des prérogatives de chacun. Madame le Procureur a souhaité agir dans le cadre de la pédagogie en acceptant de mettre en place aujourd’hui ici des mesures alternatives aux poursuites. »

Et de préciser : « Je suis notamment en charge de la sécurité routière au Tribunal et je peux vous dire que quatre audiences par mois sont entièrement consacrées aux infractions routières, en plus des autres audiences où elles sont également prises en compte ! Il y a environ une centaine de délits routiers jugés par mois (conduite sous l’emprise de l’alcool, absence de permis, blessures involontaires etc…) … »

Josiane Perez