Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Dispositif de participation citoyenne : réunion à La Gespe

jeudi 7 juillet 2011 par Rédaction

La lutte contre la délinquance suppose la participation d’un ensemble d’acteurs, au premier rang desquels se trouvent les citoyens. Hier soir, René Bidal, préfet des Hautes-Pyrénées, était à la Gespe, pour présenter le dispositif de participation citoyenne.

La démarche de « participation citoyenne » présente un intérêt évident en matière de prévention de la délinquance.

Le concept de « voisins vigilants » a été mis en place de façon expérimentale dans plusieurs départements et la majorité des retours d’expérience a été concluante et met en évidence une baisse significative des cambriolages et vols par ruse pouvant aller de 20 à 40 % et une hausse des interpellations en flagrant délits.

Ce concept a été élargi à l’ensemble des départements. Il s’agit de l’engagement des habitants dans une démarche collective visant à accroître la solidarité de voisinage en matière de sécurité.

1 - Le succès du concept de « voisins vigilants » dépend de plusieurs critères

-  le contexte local : il est adapté aux communes et aux quartiers des zones périurbaines où une partie de la population est présente la journée.

-  l’implication de personnes disponibles et motivées.

2 — le concept est fondé sur la solidarité de voisinage

Il vise à développer un comportement de nature à mettre en échec la délinquance. Il s’inscrit dans le cadre des opérations « tranquillité vacances » et « tranquillité seniors ».

Les personnes volontaires doivent être sensibilisées en vue de :

-  l’accomplissement d’actes élémentaires de prévention : surveillance des logements temporairement inoccupés, ramassage du courrier des vacanciers...
-  l’adoption d’une posture de vigilance accrue à l’égard des comportements et événements suspects (démarcheurs insistants,....)

-  l’acquisition du reflexe de signalement aux autorités compétentes de tout fait anormal (véhicules semblant en repérage, dégradations, incivilités...).

Inversement, police et gendarmerie devront alerter « les voisins vigilants » de la détection d’un phénomène persistant de délinquance dans le secteur.