Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Inauguration de l’Unité Territoriale d’Insertion à Tarbes

lundi 4 juillet 2011 par Rédaction

Récemment, Michel Pélieu, président du Conseil Général des Hautes-Pyrénées, était aux côtés de Frédéric Laval, conseiller général du canton de Tarbes III et président de la Commission Locale d’Insertion, Jean-Claude Palmade, conseiller général du canton de Tarbes V et vice-président en charge de l’insertion, du logement et de l’enseignement supérieur, François Fortassin, Sénateur des Hautes-Pyrénées et conseiller général de Mauléon Barousse , Andrée Doubrère, maire-adjoint de Tarbes et présidente du CCAS de Tarbes, Antoine Guerrand cadre de responsable de l’UTI, et des conseillers généraux, à l’occasion de l’inauguration de l’Unité Territoriale d’Insertion de Tarbes.

Cette inauguration a débuté par l’accueil du président du Conseil Général par Frédéric Laval, ce dernier se félicitant « de l’extension de cet outil qui permettra de recevoir un public de plus en plus nombreux et d’assurer le confort des agents. »

En 2007, la volonté politique de l’Assemblée départementale était de regrouper dans un même lieu d’accueil, la prise en charge sociale et professionnelle des bénéficiaires du RMI/RMA, RSA aujourd’hui. Cette unité allait permettre d’offrir un guichet unique ainsi que plus de réactivités dans la prise en charge des allocataires. « Nous avions souhaité à l’époque un lieu agréable avec du personnel compétent afin d’aider le plus grand nombre de personnes en difficulté d’insertion à reprendre le chemin du progrès, de l’activité professionnelle et de revenus décents », a souligné à cette occasion Michel Pélieu.

L’Unité Territoriale d’Insertion s’occupe de près de 5 000 bénéficiaires du RSA, dont la majeure partie est soumise aux obligations d’insertion représentant 62 % des RSA du département. Cette unité traite près de 120 communications téléphoniques par jour et 40 personnes reçues quotidiennement. « Je profite de ce constat pour remercier nos partenaires pour leur collaboration active dans la gestion de ces dossiers : le CCAS de Tarbes, l’Association Albert Peyriguère, la SAGV et la MSA », a rappelé le président du Conseil Général.

« S’adapter à de nouveaux enjeux avec professionnalisme,
rigueur et humanisme »

À l’origine, 27 agents travaillaient sur ce site. L’augmentation d’activité ainsi que la loi sur le RSA votée en 2009 a nécessité le recrutement de 10 agents supplémentaires justifiant cette extension. L’UTI couvre actuellement 12 cantons (Tarbes et son agglomération, Tournay, Ossun et Pouyastruc) soit près de 50 % de la population des Hautes-Pyrénées avec près de 117 000 habitants. « Il était aussi très important de pouvoir loger nos collaborateurs dans de bonnes conditions, a insisté Michel Pélieu. Leur travail est essentiel et je salue particulièrement aujourd’hui leur engagement aux côtés des plus fragiles de nos concitoyens. Ils ont su bien souvent s’adapter à de nouveaux enjeux avec professionnalisme, rigueur et humanisme. Aujourd’hui, on peut dire que chaque individu est tout d’abord reçu et écouté avec dignité et respect. On n’aborde pas les problèmes uniquement sur le plan professionnel. Le cas de chacun est traité dans sa globalité : on analyse tant les problèmes de santé, de logement, de déplacements, que d’insertion sociale et de travail, pour tenter de les résoudre au cas par cas. Enfin, on accompagne les gens qui sont dans la précarité en prenant en compte l’ensemble de leurs problèmes dans un suivi individualisé et personnalisé. »

« Des droits et des devoirs »

Ainsi, Michel Pélieu a tenu à remercier l’ensemble des acteurs sociaux dont les missions demeurent essentielles : les référents sociaux et professionnels, les agents chargés de l’accueil physique et téléphonique des usagers ainsi que les agents de secrétariat. « Les constats que nous pouvons faire aujourd’hui démontrent qu’une majorité de personnes nécessite un accompagnement dans l’accès aux droits concernant la santé, le logement et la mobilité. Vous ne vous contentez pas de régler les problèmes au cas par cas, mais vous essayez aussi de les analyser et de les anticiper en travaillant en amont sur tous les domaines. »

Le président du Conseil Général a enfin insisté sur la démarche d’encadrement des personnes qui sont dans la précarité. « Notre devoir est de les recevoir, de les écouter, de les accompagner dans leurs difficultés mais aussi de leur faire comprendre qu’il y a des règles à respecter dès lors qu’ils ont intégré la démarche d’insertion. Nous avons ce devoir de rigueur à faire qui nous amène parfois à être intransigeants face à ceux qui ne jouent pas le jeu. Nous sommes aussi chargés de les intégrer dans une démarche citoyenne faite de droits mais aussi de devoirs. »

Zoom sur les travaux

Cette extension a considéré à traiter l’ancien bâtiment de la DDE de Tarbes Ouest afin de réaliser des bureaux à l’usage des services. Les travaux ont duré 5 mois sous maîtrise d’œuvre de M. Nicolau de l’atelier « Saint-Laurent et Associés ».