Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Implantation de nouveaux radars fixes et des radars pédagogiques

vendredi 10 juin 2011 par Rédaction

Communiqué de la préfecture

Au 7 juin 2011, le nombre d’accidents sur les routes des Hautes-Pyrénées demeure identique à celui de 2010 (93 contre 94), et en nette baisse par rapport aux trois années précédentes (128 en 2009, 135 en 2008 et 182 en 2007). En revanche, le nombre de
tués est malheureusement en augmentation.

Depuis la mise en service des radars fixes dans le département, il a été constaté dans les zones concernées une baisse significative du nombre d’accidents, de tués et blessés. A titre d’exemple, le radar implanté sur l’A 64 à Lutilhous a fait chuter de manière sensible le nombre d’accidents : 30 accidents s’étaient produits avant la mise en service du radar en 2005, alors que 3 accidents seulement se sont produits depuis (les périodes comparées étant évidemment calculées sur le même nombre de semaines juste avant, et juste après, l’installation du dispositif de contrôle). D’une façon générale, sur les sept zones principales couvertes par des radars, le nombre d’accidents s’élevait à 154 avant leur mise en service ; ce chiffre est passé à 63, soit une baisse de 59%. Il est en de même pour le nombre de tués et de blessés, qui ont fortement chuté : 11 tués contre 4 désormais et 236 blessés contre 78 depuis l’installation des sept radars sur les zones correspondantes.

La réunion de concertation qui s’est tenue ce jour, en présence des principaux élus et associations d’usagers, a identifié les zones accidentogènes et il a été proposé d’implanter de nouveaux radars fixes et des radars pédagogiques en amont des zones contrôlées par des radars fixes. Par ailleurs, les panneaux de présignalisation des radars qui existent aujourd’hui, à 400 mètres en amont des radars fixes, seront progressivement enlevés dans les prochains mois.

Lors de cette réunion de concertation, où les associations d’usagers de la route étaient représentées, les témoignages recueillis ont permis de mesurer la détresse des familles qui sont touchées par les drames de la route ; tous partageaient un constat unanime et scientifiquement établi : même si la vitesse n’est pas la cause unique des accidents, elle en constitue souvent une cause majeure et en est toujours une cause aggravante dans leurs conséquences corporelles.

Accidentalité dans les Hautes-Pyrénées (lire .pdf ci-dessous)

Les radars dans les Hautes-Pyrénées (lire .pdf ci-dessous)