Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

L’ours toujours en activité prédatrice dans les Hautes-Pyrénées

mardi 17 mai 2011 par Rédaction

Nous sommes à quelques jours de la montée en estive des brebis, notamment à Estaing, prévue pour le samedi 28 mai. D’autres, dans l’Ouzoum, sont montées ce week-end vers le Mont Bula en attendant de venir sur l’Estibète puis le Soulor. En Pays Toy, certains troupeaux ont quitté les estives intermédiaires pour celles d’altitude. C’est le cas d’un troupeau arrivé en vallée d’Ossoue depuis la semaine dernière. En raison de la sécheresse en plaine, des éleveurs partent plus tôt que prévu vers la montagne où les bêtes trouveront à manger et à boire.

Pendant ce temps l’ours est à la recherche de nourriture et se balade entre Cauterets et le col d’Andorre en passant par Estaing et les montagnes du Val d’Azun. Mais attention : tout ceci est un secret d’Etat. Personne ne doit savoir, surtout pas les éleveurs.

Néanmoins, hier matin (lundi), au-dessus de Salles-Argelès, un éleveur a constaté une excitation anormale de ses vaches et leur dissémination importante liée à un dérangement. « Ça ne peut être que l’ours qui a fait ça. C’est toujours comme ça quand il rode dans le secteur ».

Nous savons depuis quelques jours déjà que mardi 10 mai, les gardes du Parc National des Pyrénées sont intervenus dans le secteur de Cauterets pour constater la mort d’un bélier et d’une brebis et une seconde qui a été euthanasiée.

Alors que la Ministre de l’Écologie s’apprête a annoncer un prochain lâcher d’ours chez nos voisins des Pyrénées-Atlantiques dans le Béarn, ces prédations et désordres dus à un seul ours ne manqueront pas d’attiser le feu qui couve depuis plusieurs mois. Nul doute qu’elle trouvera face à elle une opposition plus résolue que jamais.

Le véritable estivage n’a pas encore débuté, les sommets sont encore enneigés, que déjà la problématique de l’ours devient plus que jamais sensible et sujet à des manifestations. Voilà un dossier qui ne manquera d’unir une fois de plus tous les éleveurs des vallées à l’occasion de l’Assemblée Générale de l’ASPP 65 le vendredi 27 mai.

Louis Dollo

Communiqué de l’ADDIP http://www.tarbes-infos.com/spip.php?article5208

Communiqué de CPNT http://cpnt.fr/index.php/environnement/animaux/grands-predateurs/354-reintroduction-dune-ourse-cpnt-dit-non-a-la-manipulation/