Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Pic du Midi : 10 ans d’ouverture au public et une fréquentation en progression constante

vendredi 22 avril 2011 par Rédaction

Ce vendredi, en fin de matinée, au conseil général, en présence de Michel Pélieu, président du Conseil général des Hautes-Pyrénées, François Fortassin, président du Syndicat Mixte du Pic du Midi, Jacques Brune, vice-président et Daniel Soucaze, directeur du Pic du Midi, ont tenu une conférence de presse pour dresser le bilan de l’année 2010 et évoquer les projets de l’année 2011 qui coïncidera avec le 10e anniversaire d’ouverture au public de ce site prestigieux, l’un des grands sites de la région Midi-Pyrénées. Les résultats de 2010 sont bons. L’heure est à l’optimisme même si la prudence demeure chez les gestionnaires.

Michel Pélieu devait dire tout son plaisir de se trouver auprès de son ami François Fortassin et de l’équipe du Pic du Midi, "le phare" du département. Le Pic, en tant que président de N’Py, il connaît depuis plusieurs années. N’Py est désormais un partenaire du Pic et le rapprochement amène incontestablement des résultats probants.

En juin 2000, le Pic du Midi ouvrait au public pour l’été mais c’est véritablement dès le 1er juin 2001 que le Pic du Midi s’offrait aux yeux de tous. Depuis, ce site emblématique ne cesse d’évoluer pour s’adapter aux attentes et exigences du plus grand nombre.

CONFIRMATION DES BONS RESULTATS

107 157 personnes ont fait le déplacement au Pic du Midi l’année dernière que ce soit la journée, la soirée ou la nuit. Un chiffre en légère progression par rapport à 2009 (106 296) qui confirme l’intérêt du Pic du Midi pour les touristes. 3 630 personnes ont dormi en 2010 soit une progression de 8,7% par rapport à 2009. Le succès des soirées ne se dément pas avec une progression de 12,9% (2 376 visiteurs en 2010). L’hiver dernier, plus de 3 200 skieurs ont fait la descente à ski depuis le Pic du Midi.

Le Chiffre d’Affaires est également en progression de 7% avec 3 766 561 € pour l’année 2010.

D’importants travaux d’aménagements ont été réalisés en 2010 avec notamment la création d’une passerelle permettant l’accès direct du téléphérique aux terrasses sans passer par le restaurant.

2010 aura été marquée également par la reprise en direct de la restauration. Afin de mieux répondre aux attentes des visiteurs, l’offre a été revue. Elle s’appuie désormais sur la mise en valeur de produits de qualité et du terroir. Le restaurant demeure néanmoins accessible à tous les budgets et à n’importe quelle heure. Plusieurs formules sont proposées (à partir de 16 € pour la formule bistro, 30 € pour la formule gourmande) et une sandwicherie est ouverte l’été en terrasse. Les premiers résultats sont encourageants, l’activité restaurant dégageant un résultat positif de près de 45 000 €.

2011, NOUVELLE BAISSE DE LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES

La participation globale des collectivités a été ramenée pour 2011 à 600 000 € (666 667 € en 2010). Elle baisse régulièrement depuis 2007 (pour mémoire 1 296 667€ en 2007). 270 000 € sont supportés par le Conseil Régional Midi-Pyrénées, 270 000 € par le Conseil Général des Hautes-Pyrénées et 60 000 € par les petites collectivités membres soit la Communauté de Communes Haute Bigorre, les communes de Bagnères, Campan, Barèges, Sers, la Régie du Tourmalet et la Commission Syndicale de la Vallée de Barèges.

Dans le cadre du contrat signé avec l’Etat en 1996, le Syndicat Mixte pour la Valorisation Touristique du Pic du Midi assure les coûts de fonctionnement de la mission de service public inhérente au maintien des activités scientifiques et techniques au Pic du Midi. Ce coût a été estimé en 2010 par le cabinet d’audit Vally / Deloitte à 655 000 €.

Pour la première fois donc dans l’histoire du Pic du Midi, la participation des collectivités est inférieure au coût de mission de service public. Ce qui reviendrait à dire que sans ces coûts de fonctionnement, les comptes du Pic seraient équilibrés…

Ces obligations correspondent aux charges liées à l’accès des personnels et matériels au site 365 jours par an, à la sécurité permanente des biens et des personnes, aux prestations de restauration des personnels permanents assumées 365 jours par an, matin, midi et soir, à la gestion et à la maintenance des infrastructures nécessaires à la vie du site. Et enfin à la maintenance du funiculaire de service et de la piste privée depuis le Tourmalet.

Par ailleurs, dans le cadre du contentieux qui l’oppose à la Mairie de Bagnères de Bigorre concernant le paiement de la taxe des remontées mécaniques, la Régie du Pic du Midi a déjà réglé en 2010 une provision de 220 000 € sur les 233 000 € qu’elle doit à la commune de Bagnères de Bigorre.

2011, L’ANNEE DES 10 ANS

L’été 2011 sera marqué par plusieurs évènements destinés à célébrer les 10 ans d’ouverture au public.

Le Pic du Midi a choisi de s’associer aux vins de Madiran d’Alain Brumont qui fête cette année ses 30 ans d’exploitation ainsi qu’aux filières locales reconnues que sont le Porc Noir de Bigorre, le Mouton AOC Gavarnie/Barèges, le Haricot Tarbais, l’oignon de Trébons…

Comme les hommes qui ont construit le Pic du Midi et se sont battus pour en sauvegarder ce formidable patrimoine, Alain Brumont et les producteurs locaux se sont battus pour faire de leurs productions des produits d’excellence reconnus nationalement et même internationalement.

Au programme de cet été :

• Au mois de juin (date non fixée à ce jour) : lancement des 10 ans du Pic du Midi avec organisation d’une soirée festive. Le thème retenu est celui de la gastronomie avec la participation de chefs étoilés de Midi-Pyrénées et de chefs toqués des Hautes-Pyrénées. Le menu proposé sera réalisé par les chefs à base de produits régionaux.

• Organisation de 10 "soirées du goût" pendant l’été pour déguster les vins d’Alain Brumont et les plats composés à base de produits des Hautes-Pyrénées. Ces soirées s’adressent au grand public sur réservation (places limitées) avec des animations des producteurs locaux.

• Le 1er juillet, dans le cadre d’un partenariat avec Le Parvis, scène nationale Tarbes Pyrénées, la soirée d’ouverture de Visa pour la Nuit se fera au sommet du Pic du Midi. Une soirée évènement avec deux artistes de renommée internationale : la soprano Karen Vourc’h et la pianiste Vanessa Wagner.

• Le 3 septembre : organisation d’une soirée festive pour les 30 ans des vins Brumont en présence du chef étoilé Michel Guérard. Présentation des nouveautés (Tyre et Pinaut).

2011, L’ANNÉE DES PROJETS

Si les résultats sont à la hauteur des espérances et surtout du travail accompli, il n’en demeure pas moins qu’il convient de conforter l’exploitation du Pic du Midi. 2011 est également l’année des remises en cause et des projets.

Un changement de statut juridique envisagé

A la demande du Michel Pelieu, Président du Conseil Général, les responsables du Pic du Midi étudient la possibilité de passer du statut d’EPIC au statut de Société Publique Locale (capital 100% public). Cette modification permettrait de gérer de manière plus souple le Pic du Midi et en particulier de développer une démarche commerciale et entrepreneuriale plus facile en mettre en œuvre. Une étude d’opportunité de cette transformation va être lancée.

L’amélioration de l’accueil des clients sur le site

Depuis trois ans, le Pic du Midi réalise un baromètre de satisfaction clients. Trois constats s’en dégagent : la clientèle du Pic est en moyenne plus âgée que la clientèle touristique pyrénéenne classique, les jours de forte fréquentation la satisfaction du client diminue sensiblement, l’enjeu majeur réside dans le développement de la clientèle en vacances l’été dans la région.

Le Pic du Midi a demandé au Cabinet Contours de l’aider à améliorer ses prestations. En partenariat avec le personnel, Contours est chargé de réfléchir aux procédures et aménagements à envisager pour améliorer la circulation sur le site les jours de grande fréquentation (organisation des flux de visite, des files d’attente, fléchage, signalétique…) et à accompagner le personnel au changement.

Le réaménagement des salles de séminaire

Pour 2011, le Pic du Midi a décidé de développer l’activité "Séminaires". Ce développement passe par le réaménagement des salles de réunion avec notamment l’utilisation de l’espace bow window (restaurant du personnel avec vue sur les montagnes) en salle de séminaire. Cette salle pourra accueillir une soixantaine de personnes. Les travaux sont prévus pendant l’été.

La réhabilitation de l’Hôtellerie des Laquets à l’étude

Les bâtiments de l’ancienne Hôtellerie des Laquets sont laissés à l’abandon depuis de nombreuses années. Le Pic du Midi réfléchit à une remise en service de ces bâtiments dont l’utilisation comme refuge de haute montagne est envisagée.

Située à 200 mètres en contrebas du Pic du Midi et à environ deux heures de marche du Col du Tourmalet, cette bâtisse dispose d’une situation particulièrement avantageuse qui lui offrirait la possibilité, si elle était exploitée comme refuge de montagne, de toucher en hiver les skieurs et en été, les randonneurs.

Une étude de faisabilité va être menée auprès de la clientèle des skieurs, des randonneurs de haute montagne, des randonneurs occasionnels et des clients du Pic du Midi en identifiant les aménagements envisageables à l’Hôtellerie des Laquets et au Pic du Midi. Sans oublier les équipements nécessaires pour accéder de l’un à l’autre. Les résultats et préconisations sont attendus pour octobre 2011.

2011 s’annonce comme une année majeure pour l’évolution du Pic du Midi. En outre, les équipes continuent à travailler en étroite collaboration avec l’association PIRENE à la création d’une Réserve Internationale de Ciel Etoilée. Les premiers résultats sont attendus pour la fin de l’année.