Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Conseil général : les dessous de l’élection du président (par Louis Dollo)

vendredi 1er avril 2011 par Rédaction

A la suite de l’élection, hier, de Michel Pélieu (PRG) à la présidence du Conseil Général en remplacement de Josette Durrieu, Rolland Castells avait révélé (en fait c’était une confirmation) selon laquelle Alain Juppé, Ministre des affaires étrangères et maire de Bordeaux avait demandé à Jacques Béhague (UMP) de voter pour l’élu du Val Louron http://www.tarbes-infos.com/spip.php?article4904

La colère du maire de Bagnères de Bigorre, centriste ou sans étiquette, on ne sait plus très bien, mais qui a néanmoins voté pour Josette Durrieu du Parti Socialiste, nous paraissant tout aussi surprenante, nous avons cherché à en savoir plus. Et là, grande surprise !

Le cadre....

En fait, la colère de Roland Castells n’était qu’une façade. Ardent défenseur de l’ours, nous nous souvenons qu’en mai 2006 il avait accueilli Franska au Chiroulet.

Nous nous souvenons également qu’Alain Juppé s’était opposé à la traversée du Val Louron par la THT et, qu’à cette occasion, des liens amicaux s’étaient tissés entre Juppé et Pélieu.

Par ailleurs, Michel Pélieu et Jacques Béhague sont officiellement hostiles, du moins jusqu’à hier, aux introductions d’ours dans les Pyrénées.

L’enjeu politique

En 2008, François Fortassin (PRG) perdait la présidence du Conseil Général au profit de Josette Durrieu (PS). Depuis, le PRG ne pense qu’à reprendre cette présidence. L’objectif PRG est d’y porter Michel Pélieu. Le problème est que personne n’est sûr des voix de Jean Buron (PC-Front de gauche) nouvel élu du canton de Bordères.

Par ailleurs, à droite, Castells étant acquis à Josette Durrieu et José Marthe étant droit dans ses bottes pour voter blanc, il ne restait plus que l’UMP, Jacques Béhague, à convaincre. C’est là que l’artillerie lourde se met en place. Michel Pélieu contacte Alain Juppé qui à son tour contacte Jacques Béhague pour « aider un ami ». Décidément, Alain Juppé aide beaucoup le Val Louron entre la THT des années 90 et la présidence du Conseil Général.... Pour convaincre Béhague, une place de vice-président fera l’affaire mais pour Juppé ?

L’ours enjeu politique !

Nous connaissons la droiture d’Alain Juppé et sa loyauté pour le gouvernement.

Nous savons aussi que son amie NKM, Ministre de l’Écologie, ne trouve pas de commune en Béarn pour lâcher une ourse dans quelques semaines. Belle occasion de se rendre un service mutuel. La Présidence du Conseil Général contre une ourse et Jacques Béhague au Pays Toy fermerait les yeux. Mais pas fou notre duo de choc. Ils ne vont pas faire le lâcher sur leur canton.

Le ministère de l’Ecologie dans le coup. : une ourse contre une voix !

Du côté de Michel Pélieu, c’est le mutisme total. Jacques Béhague déclare ne vouloir rien dire, ce qui n’est pas dans sa nature. A la mairie de Bordeaux on nous renvoie au ministère de l’Ecologie (pourquoi pas aux affaires étrangères ?), la Préfecture n’est pas au courant et le Parc National était fermé hier soir après 18h.

Au ministère de l’Ecologie, l’interlocuteur, qui souhaite conserver l’anonymat, ne dément pas. Il est même précisé que le lâcher pourrait se faire dans la semaine 17 (dernière semaine d’avril). Le lieu ? Cauterets ! Tiens donc... Sur le canton de Georges Azavant qui n’a jamais caché son intérêt de voir arriver deux ours. Quant au maire de Cauterets, il n’a jamais montré d’hostilité aux ours. Et au ministère on précise : « Il y a quatre endroits possibles mais rien n’est encore décidé. ».... « Ce sera en fonction du lieu où se trouvera le mâle à ce moment là ».

Nous serons donc fixés dans un mois et nous voyons comment, pour une voix, deux élus, normalement opposés, trouvent une voie.

Louis Dollo, le 1er avril 2001