Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Concours ovins à la bergerie du salon de l’agriculture

dimanche 13 mars 2011 par Rédaction

La bergerie du salon de l’agriculture réunit de nombreuses races de mouton à petits effectifs comme nous l’avions évoqué jeudi http://www.tarbes-infos.com/spip.php?article4732 Cette bergerie est le centre de nombreuse animations. Toutes les fins d’après-midi vers 18h, il est toujours possible de déguster de l’agneau ou du mouton.

Cet après-midi, à 14h30, ce sera Alexia Bouche, jeune éleveuse de chèvres à Arrens, de nous faire une démonstration de fabrication de fromage.

Hier, c’était le concours. Les bêtes présentées par les éleveurs ont été « jugées » selon leurs races et leurs catégories : béliers, agnelles, brebis. Les éleveurs de Tarasconnaises, Aure et Campan, barégeoises, chèvres des Pyrénées, montagnes noires et castillonaises ont été récompensés à l’occasion d’une petite cérémonie hier soir.

L’an dernier, le mouton de Barèges-Gavarnie était à l’honneur et Denis Soulère de Gèdre s’était vu attribuer le Trophée Pierre Justis en hommage à ce technicien de l’UPRA qui a fortement contribué à la sauvegarde de ces races appelées à disparaître. Cette année, c’est la Catillonnaise qui était à l’honneur. Le Trophée a été remporté par Désiré Izans de Mascaras qui avait présenté ses plus belles bêtes dans toutes les catégories.

Toutes nos félicitations à cet éleveur passionné qui contribue depuis des années à la sauvegarde d’un patrimoine et d’une biodiversité ordinaire à travers une race de brebis remarquable à très petit effectif.

Jean-Louis Cazaubon, Président de la Chambre d’Agriculture le rappelle : « On avait dit que cette production était morte. On voit maintenant des bâtiments se rénover et se construire. Il y a maintenant des perspectives d’avenir et des fonctions d’utilité publique pour l’entretien de l’espace ».

Louis Dollo