Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Mobilisation pour l’école publique. : Appel du Front de Gauche des Hautes Pyrénées

mardi 15 février 2011 par Rédaction

La stratégie de casse de l’école publique se poursuit. Le gouvernement s’acharne, comme pour tous les autres services publics, à affaiblir l’Education Nationale en lui retirant ses moyens d’action et en la dénigrant pour, au final, rendre souhaitable la solution privée et la marchandisation de l’enseignement.

Rien que depuis l’élection de NIcolas Sarkozy en 2007, ce sont 50 000 postes qui ont été supprimés. Ajoutés aux 20 000 autres postes supprimés entre 2002 et 2007, on arrive à une « saignée » de 70 000 postes depuis l’arrivée de la droite au pouvoir.
Et en 2011, ce sont encore 16 000 postes supplémentaires qui seront supprimés.

Cette année, dans les Hautes Pyrénées, l’enseignement primaire perd plus de 26 postes dont 23 postes de professeurs des écoles et 3,5 postes d’enseignants de langues vivantes (évolution depuis 2006 : 47 postes en moins pour une baisse de 105 élèves !). Pour l’Académie de Toulouse, ce sont 150 postes en moins !

Dans l’enseignement secondaire, la dotation globale horaire pour 2011 se traduit par une perte de 24 équivalents temps plein alors que le nombre d’élèves se maintient (plus 99 élèves dans les collèges, plus 78 élèves dans les lycées, moins 97 élèves dans les lycées professionnels).

C’est le principe même d’égalité sociale et territoriale qui est mis à mort !

Tout est fait pour dégrader le service public d’éducation. Aux suppressions de postes s’ajoutent la fin de la formation professionnelle des enseignants, leur remplacement par des personnels précaires non ou mal formés, la fermeture des établissements de proximité, la suppression de la carte scolaire, la prise en charge de la difficulté scolaire par le privé, le détournement de l’argent public pour financer les établissements privés…etc.

Dans ce contexte, il y a urgence à se mobiliser pour défendre l’école publique ! Le Front de Gauche, ses militants et ses élus sont présents dans toutes les mobilisations locales. Ils appellent toutes celles et tous ceux qui portent en eux les valeurs d’une école publique, laïque, gratuite, obligatoire, ouverte et bénéficiant à tous, à s’engager dans une mobilisation citoyenne et massive pour la défense du service public d’éducation et à se joindre à toutes les initiatives en cours ; à participer massivement au rassemblement départemental prévu ce mercredi 16 février à 17h devant la mairie de Tarbes.