Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

CCI : Des vœux à l’aube d’une nouvelle mandature

jeudi 13 janvier 2011 par Rédaction

La traditionnelle cérémonie des vœux de la Chambre de Commerce et d’Industrie avaient une allure un peu particulière cette année, quelques semaines après des élections consulaires « agitées » et l’élection toute récente d’un nouveau président.

C’est à Véronique Vieu qu’est revenu l’honneur de présenter les vœux du personnel aux autorités, élus politiques et consulaires, invités et bien sûr à ses collègues. Elle a dit sa fierté de voir réunis près d’elle trois présidents, deux anciens Gérard Trémège et Jean-Claude Roch, et le nouveau, François-Xavier Brunet. Elle a salué avec émotion Jean-Claude Roch « qui a imprimé sa marque …démontré son engagement sans faille au service de cette institution et de ses ressortissants …son dévouement, sa disponibilité exemplaires … ». Puis elle a souhaité la bienvenue au nouveau président « qui œuvrait à nos côtés il n’y a pas si longtemps : Nous savons pouvoir compter sur vous pour servir au mieux les intérêts de notre Chambre de Commerce et d’Industrie territoriale et faire qu’elle trouve sa place au sein de la CCI de région, sans rien perdre se son rayonnement local… »

Puis Camille Denagiscarde, directeur de la CCI, a pris la parole en souhaitant au président Brunet « que la mandature soit à l’image de votre élection, rassurante, motivante et gagnante… et que la réforme des chambres consulaires ne soit pas un alourdissement des procédures et un allègement des ressources… …Chacun connaît votre capacité à porter à la réussite certains projets, comme la halle Brauhauban…Ici nous avons confiance dans votre capacité à porter des projets structurants pour le département, comme par exemple un Centre de Congrès devant le Parc des expositions et près de notre CCI … »

Lorsque François-Xavier Brunet prit à son tour la parole, ce fut d’abord pour rendre hommage aux deux hommes qui l’ont précédé à ce poste de président de la CCI des Hautes-Pyrénées, Gérard Trémège et Jean Claude Roch, avant que de saluer le préfet par ces mots : « Vous pouvez compter sur les élus et sur moi pour avoir des partenaires loyaux et exigeants sur l’avenir du département. »

Puis il a salué Jean-Claude Palmade représentant la présidente du Conseil général Josette Durrieu, les maires de l’agglomération tarbaise, les élus, le président du Tribunal de commerce, le Trésorier-Payeur Général ainsi que les présidents de la Chambre d’Agriculture et de la Chambre des métiers et de l’artisanat, les assurant « qu’il croyait au travail inter consulaire au bénéfice de nos représentants respectifs… ».

Il s’est adressé ensuite aux quarante élus de cette CCI : « La séquence électorale est terminée, l’intérêt général doit nous guider dans les voies de l’apaisement, du respect et de la loyauté. » Puis c’est vers le personnel de la CCI qu’il s’est enfin tourné : « Lorsqu’une réforme est engagée, on se pose toujours des questions sur l’avenir …Nous allons devoir apprendre à gérer une nouvelle gouvernance à l’échelon territorial et régional … »

Enfin le président Brunet a mis en avant les missions traditionnelles de la CCI en commençant par le commerce ; le problème des soldes de janvier « qui ont fait couler beaucoup d’encre » a été immédiatement évoqué avec le souhait « que les prochaines dates des soldes dans le département répondent à une décision plus cohérente…et que soit trouvée une meilleure harmonie entre les zones ».

En ce qui concerne l’industrie, le président a assuré que « dans le contexte difficile dans lequel se trouve l’économie mondiale, la CCI serait au côté du tissu industriel », avant d’affirmer : « Nous ne pouvons pas tout créer, susciter, nous devons être humbles, mais aussi être les premiers ambassadeurs de ce département. »

Quant au tourisme, c’est « un atout formidable en matière d’identification de notre territoire, et nous y contribuons avec l’accompagnement hôtelier dans les mises aux normes, la professionnalisation de la filière, l’aide à la diversification de l’offre touristique…Nous devons trouver de nouvelles opportunités avec l’e-commerce, l’e-tourisme … »

« Il nous faut aussi travailler sur les thèmes transversaux » a poursuivi François-Xavier Brunet avant de les mettre en avant :
- le développement durable « qui doit nous permettre de travailler sur les technologies vertes, la préservation de l’écrin naturel dans lequel nous vivons… »
- l’économie numérique : « Nous devons être aux avant postes pour que nos ressortissants l’utilisent… »
- la relation clients « qui est si importante et qui doit être améliorée, entre autres celle avec nos ressortissants… »
- la réalisation de l’Agence Economique de Développement « qui est en projet et qui, si elle voit le jour, sera un exemple. »

Et le président Brunet de préciser : « Je suis très attaché à la nécessité pour la CCI d’être productrice d’idées : sans être présomptueux mais bien réalistes, nous devons être capables de démontrer notre utilité et nos capacités à être un liant, un fédérateur des porteurs de projets de ce département …Notre mission est d’être les dénicheurs du possible et du probable ! »

Et de terminer la présentation des missions de la CCI par les activités de formation : « Nous sommes les deuxièmes formateurs après l’Education Nationale…Nous savons les besoins des entreprises et nous avons à former les futurs salariés et cadres : c’est ce que nous faisons ici avec l’IRTH et l’EGC.

Ce sont des vœux personnels de bonheur et de santé que François-Xavier Brunet a exprimés aux invités rassemblés dans la salle du Pic du Midi, avant d’offrir des vœux plus généraux aux élus, à ses collaborateurs et aussi aux entreprises et à la réussite de leurs projets. Enfin il a souhaité « pour notre département, notre pays et l’économie mondiale l’éclaircie qui rendra possible le scénario de sortie de crise dont nous avons tant besoin… ».

Josiane Perez