Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
  
 
  
 

26 kilos de « Miel de Tarbes récolte été 2010 » sauvés des frelons asiatiques

mercredi 17 novembre 2010 par Rédaction

A l’occasion de la Semaine du miel , Gérard Trémège s’est rendu hier après- midi avec Gilles Craspay, adjoint à l’éducation, à l’école Paul Bert pour faire le point de la récolte du Miel de Tarbes et bien sûr le faire goûter aux jeunes élèves.

Rappelons qu’au printemps dernier bon nombre de ruchers avait été installés sur la ville de Tarbes sous le contrôle d’apiculteurs professionnels ; des ruches avaient notamment été placées sur le toit de l’Ecole de musique, à proximité des Allées Leclerc et de ses tilleuls. Il s’agissait de montrer que les villes, avec la variété et l’abondance de leur fleurissement, pouvait donner des récoltes de miel aussi bonnes sinon meilleures que dans les campagnes touchées par la monoculture et l’utilisation de produits chimiques…C’est d’ailleurs ce miel , à fort goût de tilleul, récolté malgré tout dans les cinq ruches de l’Ecole de musique, que les enfants ont pu goûter et qui a été mis en pots par la ville.

Cette action s’inscrivait le cadre du développement durable pour lequel la ville de Tarbes se place comme une des 20 villes de France les plus dynamiques en engageant divers projets pédagogiques, entre autres par des séjours d’enfants à Payolle avec des initiations au développement durable.

Devant les élèves de Paul Bert, Gérard Trémège, en compagnie de Catherine Château, ingénieur au service Hygiène et Santé de la ville, a donc parlé aux petits élèves particulièrement intéressés de biodiversité végétale et du rôle essentiel des abeilles. Devant leurs oreilles attentives, il a insisté sur le rôle du frelon asiatique, arrivé sur le département en 2007, qui s’est attaqué très vite aux ruches installées sur divers points de la ville et a tué des milliers d’abeilles, obligeant les apiculteurs à déplacer les ruches vers la montagne.

Si des destructions de frelons ont pu être effectuées avec des pièges artisanaux traditionnels, la ville de Tarbes a décidé de réfléchir à des actions plus efficaces pour limiter au maximum les effets de la présence de ces frelons auquel on ne connait pas de prédateurs capables d’accélérer leur élimination !

Et le maire d’expliquer : « Nous avons pris des contacts dans des régions touchées et cherché d’autres moyens de luttes…De plus nous avons informé tous les maires du département de ce que nous allions faire et des réunions seront organisées avec eux pour traiter de ce problème car la disparition des abeilles seraient une catastrophe mondiale »

Josiane Perez