Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Ligne de chemin de fer à Grande Vitesse (LGV) : Pau à 35 mn de Bordeaux et à 1h10 de Saragosse ?

jeudi 23 avril 2009

Tout le monde veut sa traversée des Pyrénées vers l’Aragon. Qu’il s’agisse de Midi-Pyrénées avec la TCP ou de l’Aquitaine avec le Somport. C’est ainsi que la Chambre de Commerce et d’Industrie de Pau a présenté vendredi un tracé pour une Ligne à Grande Vitesse qui mettrait Bordeaux à seulement 35 minutes de Pau par la ligne à grande vitesse passant par Mont de Marsan et à l’est d’Hagetmau. Ce « barreau » est l’une des cinq options possibles du tracé baptisé 3bis c’est-à-dire le plus à l’est. Selon la CCI de Pau, il serait possible de poursuivre la ligne vers le Somport et l’Aragon, probablement à petite vitesse, pour un coût qualifié de raisonnable de 1,7 milliard d’Euros contre 10 milliards pour la TCP imaginée dans les Hautes-Pyrénées. Saragosse serait alors à 1h10 de Pau.

Des conditions techniques mal définies
La Chambre consulaire paloise ne s’étale pas sur les problèmes techniques d’une ligne qui, dans la réalité, n’existe déjà plus avec des ouvrages d’art détruits au profit de la route, des passages à niveau à supprimer, une voie unique à passer en deux voies, un tunnel hélicoïdale dont on ne sait pas si les gabarits TGV passeraient, des pentes dont on ignore sir la motricité des TGV seraient adaptée et un tunnel sous le Somport transformé en tunnel de sécurité du tunnel routier.

Un projet de l’association Béarn Adour Pyrénées (BAP)
La CCI paloise ne fait que reprendre l’idée de l’association Béarn Adour Pyrénées (BAP) exposée dans le n° 21 de son bulletin mensuel en décembre 2007. Son vice-président Robert Paillassa, fait ce constat : « Le bassin Béarn Bigorre abrite 500 000 habitants et une voie ferrée à grande vitesse qui pourrait transporter voyageurs et marchandises serait une grande chance ». De son côté, Jean-Pierre Marin précise : « Nous savons que la TCP rencontre de nombreuses oppositions de la part des habitants ou des entreprises touristiques, et le projet de tunnel sous le Vignemale est en mauvaise voie. Mais nous pensons très sérieusement qu’il faudra bien un jour ou l’autre en passer par une percée de la montagne ». L’association va plus loin dans la précision en indiquant qu’au sujet d’une traversée des Pyrénées en Béarn en disant que « Cette idée n’est pas plus incohérente qu’une autre. Elle aurait au moins le mérite de donner à Réseaux ferrés de France un argument supplémentaire pour réaliser le barreau de la LGV Béarn-Bigorre et réglerait d’un coup les problèmes posés par la nécessité de trouver à la TCP un débouché facilement accessible. » En fait, contrairement à la CCI, il s’agit pour eux de rentrer en tunnel au niveau de Sarrance pour faire un tunnel de basse altitude et éliminer les contraintes techniques que nous mettons en avant plus haut.
Comme pour la Bigorre il s’agirait d’un tunnel horizontal de 40 à 50 km sous la vallée d’Aspe dont le coût est évalué en 2007 entre 5 à 6 milliards d’euros.

Un vieux serpent de mer politique : un grand pas à faire entre fantasme et réalité
En fait, cette ligne Pau-Canfranc ressort régulièrement des cartons depuis près de 40 ans à l’occasion de chaque élection histoire d’occuper la tribune. Entre la propagande des uns et les fantasmes des autres il y a un tel écart que la réalité ne parvient pas à prendre le dessus. Il suffit pour s’en con vaincre de voir que le Conseil Régional d’Aquitaine a voté un budget pour des études qui n’arrivent jamais et que les coûts varie de 5 à 20 selon les auteurs. C’est ainsi que la CCI de Pau parle de 1,7 milliard d’Euros contre 10 milliards pour la TCP imaginée dans les Hautes-Pyrénées alors que BAP parle de 5 à 6 milliards d’euros.

Faut-il vraiment un tunnel pour relier Saragosse ?
Avec un tunnel sous la vallée d’Aspe, Pau serait à 1h10 de Saragosse par TGV selon la CCI paloise.
Par ailleurs, un article de la Dépêche du Midi du 9 octobre 2006 nous permet de nous interroger sur l’utilité d’un tel tunnel au centre des Pyrénées pour relier Toulouse à Saragosse. Pourquoi ?

• Tarbes est, actuellement à 1h30 de Toulouse
• Paris sera, avec le TGV à environ 4h de Toulouse
• Tarbes est actuellement à 6h de Paris avec TGV
• Toulouse serait à 1h45 / 2h de Barcelone après réalisation de la LGV Méditerranée et le tunnel sous le Perthus
• Saragosse est, actuellement, à environ 1h de Barcelone
• Toulouse serait à environ 2h45 / 3h de Saragosse via Barcelone et Tarbes à environ 4h30 soit plus proche que de Paris et sans tunnel.

Compte tenu des transports alternatif de fret par la mer (autoroutes de la mer http://www.pyrenees-pireneus.com/Transpy-TCP-AutorouteMer.htm ) et d’une nécessaire adaptation du réseau ferré espagnol aux normes européenne qui n’est toujours pas réalisé pour éviter les ruptures de charge à Portbou et Irun, il semble de plus en plus évident que le tunnel sous les Pyrénées ne soit qu’un gadget.

En fait tout le monde parle sans savoir et surtout sans beaucoup réfléchir car la réalité est qu’il n’existe que des idées mais aucun projet vraiment cohérent et construit. Et puis, il faudrait peut-être réagir en termes de mise en concurrence des opérateurs et ne pas toujours tout attendre de la SNCF.

Texte et Photos Louis Dollo

_ • Dossier de la TCP http://www.pyrenees-pireneus.com/TRANSPY-TCP.htm
• En marge de la TCP : La concurrence se prépare dans les chemins de fer. Deux entreprises étrangères auraient sollicité une autorisation de circulation de trains sur le réseau français dès la fin du monopole de la SNCF en 2010. Il s’agit de Trenitoha (Italie) et Georg Verkehrorganisation (Allemagne). A notre connaissance, Air France (avec Veolia) et Virgin n’ont pas encore présenté officiellement leur candidature. Mais cette éventualité n’est pas à exclure.

Mis en ligne mercredi 23 avril 2009