Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

Les Républicains présentent deux candidats dans les Hautes-Pyrénées : Philippe Evon (1e circonscription) et Jacques Béhague (2e circonscription)

samedi 15 juin 2024 par Rédaction

Après la semaine un peu folle que Les Républicains viennent de vivre, la fédération LR 65, a tenu ce vendredi après-midi une conférence de presse pour faire le point. “Nous vivons, a dit le président Romain Giral, une période politique d’une extrême gravité. Le premier épisode a été connu dès dimanche avec le résultat de l’élection européenne qui a été l’élection du désaveu, avec l’expression d’une profonde sanction à l’égard du pouvoir en place. Ce désaveu et cette sanction ont eu des répercussions qui n’étaient absolument pas prévues par les observateurs et les formations politiques puisque le président de la République a décidé le soir même d’une dissolution annoncée à 21h et avec l’annonce d’un premier tour des élections législatives anticipées, le 30 juin soit 3 semaines seulement après l’élection européenne. En tant qu’héritier du gaullisme et de ses formations, la décision de rendre la parole au peuple pour dénouer une situation de crise peut ne pas nous déplaire mais le calendrier extrêmement raccourci imposé par le Président de la République ne permet pas de notre point de vue l’organisation sereine d’une confrontation d’idées, d’une campagne et d’un débat qui sont pourtant nécessaire pour résoudre la profonde crise démocratique que nous traversons. Le premier responsable de cette situation de chaos c’est le président de la République. A ce chaos national, s’est rajoutée cette semaine une situation de crise propre à notre formation politique. La question a été trop grave pour que le choix qui a été celui d’Eric Ciotti soit fait en catimini, en solitaire et sans aucune consultation des fédérations et de la base des Républicains. Il s’agit pour nous d’une erreur, d’une faute. La critique qui est la mienne à l’égard du comportement d’Éric Ciotti Je ne la place pas du tout sur le terrain de la morale.Dans les Hautes-Pyrénées, il n’y aura pas d’accord entre les Républicains et le Rassemblement national. Romain Giral a annoncé les candidatures de Philippe Evon, conseiller municipal de Séméac dans la 1ère circonscription et de Philippe Béhague, conseiller municipal d’Argelès-Gazost.