Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Euroligue : le TGB cède sur la fin face au leader espagnol

jeudi 11 novembre 2010 par Rédaction

Pour Tarbes : 28 paniers réussi sur 50 tentés dont 3/8 à 3 points et 13/14 lancers-francs. 22 rebonds dont 2 offensifs, 11 passes décisives, 21 ballons perdus, 18 fautes. Les marqueuses : Dubljevic (24 points), Matic (15), Thorn (13), Cata-Chitiga (8), Jannault (6), El Gargati (2), Lepron (2), Sipaviciute (2)

Pour Salamanque : 29 paniers réussis sur 58 tentés dont 5/15 à 3 points et 14/17 lancers-francs. 27 rebonds dont 8 offensifs, 13 passes décisives, 17 ballons perdus 1 fautes. Les marqueuses : Snelle (17 points), De Souza (14), Lyttle (11), Dominguez (10), Torrens (9), De Mond (8), Montanana (6), Xargay (2),

Le TGB a fait jeu égal avec Salamanque jusqu’à la dernière minute. A 43" de la fin, les Espagnoles ne possédaient que 3 points d’avance 70-73. C’est sur lancers-francs, 4 de suite en 30" que Salamanque allait creuser l’écart (70-77) et assurer une difficile victoire (72-77).

Pourtant à l’issue du 1er 1/4 temps, on craignait pour les Tarbaises qui avaient encaissé un 0-11 et qui se retrouvaient distancées 18-25 au bout de 10’ après avoir mené 9-5 après 3’ de jeu. Les filles d’Alain Jardel contenaient les Espagnoles au début du second 1/4 temps avant de leur infliger par Matic et Dubljevic un 9-0 qui les ramenait à 1 point (33-34). Tarbes revenait à égalité à 2’50" de la mi-temps (35-35) et prenait la tête à 1’40" (37-35). Salamanque égalisait puis passait devant (37-39) mais à 5" de la pause Cata-Chitiga égalisait (35-35). Au cours du 3ème 1/4 temps les Tarbaises allaient trouver la force de rester au contact des Espagnoles (57-57). Un TGB qui aurait pu faire mieux sans de trop nombreux ballons perdus qui permettait aux Espagnoles menées 55-52 d’égaliser. Le dernier 1/4 temps allait être fatal aux Tarbaises faute à de trop ballons perdus aussitôt exploités par Salamanque pour faire la différence.

Jean-Jacques Lasserre

3ème journée

TGB-Salamanque 72-77
Galatassaray-Kaunas 82-58
Prague-Moscou 73-72

Salamanque avec 3 victoires dont 2 à l’extérieur, à Prague et à Tarbes, prend la tête de la Poule devant Galatassaray 2 victoires à domicile (Tarbes, Kaunas). Derrière 4 équipes, Moscou, Kaunas, Prague et Tarbes comptent 1 victoire pour 2 défaites. La grosse surprise de la poule, c’est Moscou, qui s’il s’est largement imposé chez lui contre Galatassaray, a perdu pour la seconde fois à l’extérieur (Kaunas et Prague).

Michel Uriarte, Président du TGB :

_ "Je suis très déçu, parce je pense qu’on peut gagner, car ça tient à peu. On a fait un bon match mais on a perdu. J’aurais préféré faire un match un peu moins bon et gagner. En espérant que ça nous serve pour samedi à Villeneuve d’Ascq et tout au long de la saison. En Euroligue, ce sont des matchs de très, très haut niveau, la preuve et on a prouvé qu’on pouvait jouer les yeux dans les yeux avec ces équipes là. C’est déjà beaucoup et c’est déjà bien."

Lucas Mondelo, entraîneur de Salamanque :

"J’ai beaucoup de respect pour cette équipe de Tarbes et pour son entraîneur. Les intérieures de Tarbes ont bien contrôlés nos intérieures mais à la fin c’est l’expérience de nos joueuses qui a fait la différence. Nous jouons match après match. Sur le papier des équipes comme Moscou nous sont supérieures, mais nous essayeront de rester le plus longtemps compétitives en prenant les matchs un par un en espérant aller le plus loin possible. Mais notre objectif, reste le championnat espagnol. "

Anke De Mondt, joueuse espagnole : "On n’avait pas beaucoup de vidéo sur Tarbes mais on connaissait quelques unes de leurs joueuses qui ont joué en Espagne. On savait que c’était une bonne équipe, qui Champion de France et on est venu très concentré. C’est équipe qui compte des joueuses d’expérience et on savait qu’on devait jouer à notre meilleur niveau pour l’emporter."

Jelena Dubljevic, meilleure marqueuse du match : "C’est le genre de match qui se joue sur des petites choses. Salamanque est une très bonne équipe, très forte à tous les postes. C’est une équipe très difficile car il faut se concentrer sur chaque joueuse parce que chacune est dangereuse. Depuis le début de la saison, c’est notre match le plus sérieux. Nous avons contrôlé le rythme pendant 35’ et nous avons cédé dans les 5 dernières minutes sur de petites choses."

Recueilli par Jean-Jacques Lasserre

LES PHOTOS DU MATCH D’ALAIN BOUCHARD