Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
   

Le TPR encore battu d’un point par la Section Paloise !

dimanche 17 octobre 2010 par Rédaction

A Tarbes : Pau bat Tarbes 22 à 21 (12 - 6).
Temps doux, pluie fine au coup d’envoi, excellent terrain. Arbitre : M. Piraveau (Côte d’Argent). 5000 spectateurs environ.

Pour Tarbes : pénalités de Fortasin (2e, 31e, 43e, 66e, 70e, 74e) ; drop de Fortassin (17e)

Pour Pau : essai de Hiriart (58e) ; transformation de Hough (58e) ; drop de Hough (9e) ; pénalités de Darbo (13e, 50e, 69e, 76e)
Cartons jaunes : Siale (obstruction volontaire, 12e) à Tarbes.

Tarbes  : Etcheverria (cap) – Terblanche, Worthington, Siale, Caujolle – (o) Fortassin, (m) Lacrampe (Labarthe 77e) – André, Ricaud (Lasserre 50e), Bernad – Domolaïlaï (Sirbé 62e), Stewart – Garcia (Toetu 53e), Anglade (Dupuy 75e), Hurou (Magrakvelidze 53e).

Pau : Fromont – Fekitoa (Giordano 67e), Fumat (Bonnet 77e), Puyo, Hiriart - (o) Hough, (m) Darbo (Descons 52e) – Filo (Thuery 50e), Solofuti, Dearlove - Andrew, Charlon (Botha) - Choirat, Campergue (Du Toit 72e), Jacquot (Fakalelu 38e, Jacquot (72e).

Evolution du score : 3-0, 3-3, 3-6, 6-6, 9-6 (mi-temps), 12-6, 12-9, 12-16, 15-16, 15-19, 18-19, 21-19, 21-22

Pour la seconde fois consécutive les Tarbais se sont inclinés d’1 point en 8 jours ! Les Palois sont des multirécidivistes en la matière car c’est la 5ème fois de rang qu’ils font le coup aux Tarbais depuis 2008. Cette fois, contrairement aux précédents matchs, la victoire béarnaise n’est pas tout à fait volée car Pau a inscrit le seul essai du match. Un essai splendide et pur dans sa conception même s’il semble entaché d’un en-avant à sa conclusion. Les Tarbais ne peuvent s’en prendre qu’à eux mêmes pour avoir galvaudé des occasions de marquer. On en veut pour preuve cette pénalité 20 m face aux barres jouée rapidement à la main alors que le TPR menait 12-6. 3 points faciles laissés en route qui allaient coûter cher au décompte final avec une défaite 21-22... Au lieu de faire le break 15-6, c’est au contraire les Palois qui dans la foulée, revenaient à 12-9 puis passaient devant grâce à leur essai inscrit suite à deux pénalités concédées coup sur coup par les Tarbais. Sur la pénaltouche aux 30m bigourdans, l’attaque fusait grand large et le ballon rapidement écarté d’un regroupement jusqu’à l’aile permettait d’inscrire un précieux essai en coin. Un essai dont la transformation réussie du bord de touche par Hough, comptera lourd dans le décompte final.

Menés 12-16 les Tarbais revenaient 15-16 et passaient devant 18-16. Pau reprenait la tête presque aussitôt 18-19 mais Tarbes repassait devant 21-19 avant de laisser le score à Pau 21-22 presque en suivant. On n’ergotera pas sur les décisions de M.Piveteau car les Tarbais eurent l’occasion de reprendre le score à deux reprises. Une première fois des 55 m mais Lacrampe préféra jouer rapidement à la main pour gagner 10 m qui ne furent pas accordés. Fortassin échoua des 22 m en biais pour une obstruction sur un ballon contré par Labarthe qui aurait pu filer à l’essai. Mais la décision la plus étonnante de l’arbitre restera ce coup-franc sifflé contre la mêlée tarbaise à 5 m de la ligne d’essai dans les dernières secondes du match. Ou plutôt une faute sifflée pour une introduction pas droite. La 3ème ou 4ème de la soirée car Lacrampe avait déjà été pénalisé à plusieurs reprises. Cette fois, c’est Labarthe qui venait d’entrer qui se faisait pénaliser alors qu’il jure "qu’introduire plus droit n’est pas possible !" Une décision lourde de conséquences puisqu’elle offrait la victoire à Pau qui avait souffert le martyre en mêlée. Tous ceux qui ont vu la mêlée paloise reculer sur plus de 20 m, ballon bien calé dans les pieds de Lasserre, ne comprennent pas cette décision qui fait peut être basculer le sort de la rencontre. Car au plus mal, l’avancée tarbaise dans cette dernière mêlée se serait soldée par la pénalité de la gagne 15 m presque face aux poteaux, à défaut d’un essai. Un match âpre, tué par l’enjeu et la notion de derby. Les Tarbais ont dominé en mêlée mais ils ont rendu trop de ballons au pied pour espérer mettre la main sur le jeu. D’autant que les Palois en dominant la bataille des rucks ont brouillé les cartes tarbaises et ont récupéré de précieux ballons.

Jean-Jacques Lasserre

Thierry Cleda le manager palois ne crie pas au triomphalisme car il reconnaît que cette victoire dure à se dessiner tient à peu de chose. "C’était mathématiquement important de reprendre les 3 points perdus contre Albi. Sur la fin, c’était un petit peu la loterie sur les pénalités, car ça allait vite et c’était un petit peu fouillis. Les joueurs sont allés chercher le résultat qui est logique car on a marqué le seul essai du match. Je pense qu’on a plus tenté que les Tarbais et même si ça se joue sur un point au final, notre victoire est méritée. Après c’est vrai qu’on fait beaucoup de fautes, qu’on n’est pas serein sur certaines mêlées, qu’on fait des choix contestables mais je retiens la combativité et le fait que les nouveaux aient compris l’importance du derby. Ils n’ont rien lâché et ils se sont mis dans le sens de ceux qui connaissaient un tel évènement et ils se sont mis au diapason. Les jeunes ont été à la hauteur de l’évènement et je suis très fier de cela. Même si on n’a pas été flamboyant, il y a le résultat au bout et c’est tout ce qui compte. C’est un match qui est resté très propre contrairement aux derbies que moi j’ai joué. Ce match s’est joué à rien ! Les Tarbais ont une très belle équipe. Je les avais vus contre Albi où ils avaient perdu cruellement sur la fin. Il faut leur rendre hommage car ils ont déjà pris des gros et j’espère qu’ils en prendront encore" Mais le manager a averti ses troupes dans les vestiaires. "Je leur ai dit que ça ne servait à rien d’avoir gagné à Tarbes si dimanche prochain on allait perdre à St Etienne ! On est obligé de le faire puisque tout le monde a gagné là-bas... Il faut rester humble et modeste car il n’y a pas à s’enflammer devant le jeu que nous avons produit."
(Recueilli par Jean-Jacques Lasserre)

GALERIE PHOTOS N°1

GALERIE PHOTOS N°2