Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
  
 
  
 

Adieu Christian ! Salut l’ami !

samedi 16 octobre 2010 par Rédaction

Ce samedi matin, le ciel nous est tombé sur la tête à l’annonce du décès de Christian Langlois, notre ami et correspondant de presse qui valait bien plus d’un professionnel, lui qui était le spécialiste rugby de l’Armagnac-Bigorre. Le bon copain que nous côtoyions depuis 42 ans. Depuis que nous l’avions sollicité à l’époque avec notre ami commun Alain Bouchard pour débuter à Eclair-Pyrénées, le quotidien des 3B. Son audience et son talent ayant mérité un tout autre impact médiatique, il s’était alors rapproché au début des années 70 de la Nouvelle République des Pyrénées où il gagna rapidement la confiance du chef du service des sports Georges Duthu. Puis un peu plus tard d’un autre ami qui nous reste toujours très cher , notre regretté Alain Brouche. Christian, tu étais aussi au sein de ta profession de prothésiste-dentaire, une référence. Au point d’enseigner les rudiments et les nouveautés du métier à tes pairs. L’informatique n’avait pas de secret pour toi. Il y a deux ans environ, tu avais trouvé des successeurs et tu avais fait valoir tes droits à la retraite. Tu voulais alors consacrer tes jours à ce que tu savais faire excellemment : les reportages sportifs. Le rugby des sans-grade bien sûr comme on l’appelait à tes débuts. La pelote basque aussi, tout comme le cyclisme. Ta disponibilité t’ouvrait à tous les horizons. Qui aurait pensé que ta passion te coûterait la vie ? Cela fait une semaine à peine, tu couvrais un lever de rideau rugbystique à Laloubère. Tu nous expliquais en début de semaine qu’en voyant une action de jeu se rapprocher de toi – tu étais là pour un reportage photo - tu avais reculé et chuté malencontreusement sur le bord du terrain. Résultat : triple fracture du fémur et hospitalisation. Nous t’avions eu au téléphone mercredi et même si nous t’avions senti fatigué – rien de plus normal après tout – nous avions envisagé des jours meilleurs. Tes amis du comité Armagnac-Bigorre et Georges Duthu avec lesquels tu avais l’habitude de partager régulièrement quelques agapes, comme nous l’avions fait jadis chez Jeannot Crassus avec Alain Brouche et nos copains communs - avions hâte de te retrouver pour partager les moments de convivialité que tu appréciais. Et puis la terrible nouvelle est parvenue hier soir : tu venais de nous quitter définitivement, laissant ta famille, principalement tes deux sœurs, et tes amis dans le désarroi. Que s’était-il passé ? Une embolie ? On l’ignore. Tu n’es plus. Et là, ça fait mal. Christian, on te n’oubliera pas. Tes amis non plus. Le rugby Armagnac-Bigorre est en deuil. Il te rendra sans doute hommage demain dimanche où tu aurais dû être présent sans cette satanée chute. Adieu Christian, adieu l’ami.
Les obsèques de Christian Langlois auront lieu, le mardi 19 octobre 2010, à 15h, en l’église Sainte-Thérèse à Tarbes.

(Gérard Merriot)